Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Pour qui sonnent les cloches (ou le glas) ?

Je vous souhaite de Joyeuses Pâques monsieur le Président

Vous ne m’avez pas adressé de vœux pour Noël. Mais je ne suis pas rancunier.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Cette année, contrairement aux deux précédentes, vous n’avez pas souhaité Joyeux Noël aux Français. Etiez-vous très occupé le 24 décembre ? Distrait peut-être ? Pourtant à l’Elysée, on ne manque pas de personnes qualifiées qui auraient pu écrire quelques lignes à votre place et en votre nom.

Que s’est-il donc passé ? A droite et à l’extrême droite on se scandalise et on proteste. Noël est – faut-il le rappeler ? – une fête pour tous les Français. Elle fut – et reste pour les croyants – chrétienne : la naissance de Jésus. Avec le temps elle s’est laïcisée. La France est couverte de sapins. Les rues, les magasins sont illuminés. Il y a des musulmans, des juifs, des athées qui ont chez eux des arbres de Noël : pour autant ils n’en pincent pas pour le petit Jésus. J’en ai un bien sûr. Mais n’étant ni de droite, ni d’extrême droite, je ne vous en veux pas.

En effet, je n’ai pas voté pour vous. Et je comprends très bien que par rétorsion vous n’en avez rien à faire de mon Noël. Je note qu’il vous est arrivé d’envoyer vos vœux aux musulmans pour l’Iftar, le jour de rupture du jeûne du Ramadan. Je ne suis pas musulman mais je suis content pour eux. Je relève également, avec étonnement, qu’en septembre dernier vous avez envoyé un chaleureux message aux juifs pratiquants pour Roch Hachana, le nouvel an juif. Et là je m’inquiète. Quel besoin aviez-vous d’attirer l’attention sur les juifs, en les choyant ainsi : on dit souvent, et bien à tort, qu’ils sont déjà privilégiés !

Vous êtes – c’est le moins qu’on puisse dire – un peu capricieux et erratique concernant les fêtes, monsieur le Président. Et surtout, et sérieusement, vous manquez de savoir vivre. Souhaiter Joyeux Noël aux Français c’était simplement leur dire « bonjour ». Mais la politesse c’est sans doute un vestige poussiéreux du monde d’avant.

Il y a dans votre gouvernement une fille bien : Marlène Schiappa. Elle a posé devant un sapin de Noël avec une poupée métissée dans les bras (elle n’en avait certainement aucune autre sous la main). La photo a circulé des dizaines de milliers de fois sur Twitter. A l’évidence, elle a été fabriquée et agencée par les services de communication du secrétariat d’Etat à l’égalité femme-homme. Est-ce vous, monsieur le Président, qui le lui avait demandé pour réparer votre omission ?

A titre tout à fait personnel, et par anticipation, je voulais vous souhaiter Joyeuses Pâques. Il parait qu’on célèbre à ce moment la résurrection de Jésus. Oublions cette histoire controversée pour laquelle il n’y a eu ni photographes, ni caméras de télévision. A Pâques, les cloches sonnent en avril. Pour vous, elles sonneront en mars lors des municipales. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !