Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: JOEL SAGET / AFP

Pour bons et loyaux services

Il écrivit que Macron est un personnage de roman. Macron, reconnaissant, le récompensa!

L'écrivain Philippe Besson a une certaine classe. Un peu plus en tout cas que Benalla un autre protégé du prince…

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Du temps de la Rome antique l'empereur Caligula, un grand mégalomaniaque, fit de son cheval un consul. Du temps de la France 2018 Macron, un autre mégalomaniaque, fit d'un de ses favoris un consul.

La nomination de l'écrivain Philippe Besson au consulat de France à Los Angeles a soulevé une petite tempête parisienne. D'aucuns s'offusquent que l'on ait choisi pour ce poste un homme de lettres alors que tant de diplomates talentueux et chevronnés sont dans l'attente d'une affectation.

D'autres rappellent que ce poste convoité fut naguère, et quand même, occupé par un écrivain. Pierre Assouline, toujours bien inspiré, donne son nom : Romain Gary. Et ce dernier, écrit-il "doit se retourner dans sa tombe" en voyant qui lui succède. En effet entre Gary et Besson il y a une distance que le copain de Macron ne franchira jamais.

Mais le scandale n'est pas là où on le dit. Qu'un écrivain, même d'envergure moyenne devienne consul à Los Angeles n'est pas en soit une monstruosité. Il s'agit de bien autre chose et qui est infiniment plus grave.

Besson est un auteur à succès. Un de ses livres les plus remarqués porte comme titre "Un personnage de roman". Et vous savez qui est ce personnage qui vaut un roman ? Emmanuel Macron! Une hagiographie enflammée…

Dans l'Evangile, selon St Besson le président de la République n'est quand même pas le Christ. Mais, en le lisant, on imagine que s'il le voulait il marcherait comme lui sur les eaux du lac Tibériade.

Le livre a séduit le président de la République. Il s'est pris d'amitié pour Philippe Besson qui avait besoin d’être consolé après une douloureuse déception amoureuse. Il a fait de lui un consul. Jamais, s'il connaissait le sens du mot "tact", il n'aurait dû le faire. Pas parce que Besson est écrivain. Mais parce qu'il a écrit "Un personnage de roman". Nommer quelqu'un qui vous a encensé, ou, soyons plus directs, qui vous a ciré les pompes, est un acte assez vulgaire.

La décence et la pudeur aurait commandé à Macron de ne pas proposer le poste de Los Angeles à Besson. La décence et la pudeur aurait voulu que Besson le refuse aussitôt qu'il lui a été proposé. Mais ces gens-là ont l'arrogance chevillée au corps

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !