Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !
©ERIC FEFERBERG / AFP

Coup de stupéfaction

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Quelques jours avant la grève du 5 décembre, j'ai eu une conversation pour le moins étrange avec mon chauffeur Uber.

Sophie de Menthon

Sophie de Menthon

Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)

Voir la bio »

Toujours très instructif de demander à son chauffeur de taxi ce qu’il pense de la conjoncture, encore plus amusant de l’interroger sur la circulation dans Paris. Aujourd’hui mon Uber est de très bonne humeur et très porté sur la conversation ; je lui demande s’il est inquiet à la perspective de la grève, si ça va être compliqué pour lui ? il éclate de rire: 

- «  Ben non ! c’est le jack pot des journées comme ça! vous pensez, en plus on  augmente les tarifs en fonction de la demande… on arrive à tripler le prix de la course,  cette fois je crois qu’on nous demande de juste doubler ...».

 Mi figue - mi raisin j’essaie de partager sa satisfaction quant à l’augmentation des tarifs… J’enchaine plutôt compatissante:

- «  Ca vous fait de grosses journées tout ça... » 

- « Oh ! j’ai l’habitude parce que c’est mon deuxième boulot » 

 Quel plaisir de voir des gens contents de bosser comme ça, je souris. 

- «  Qu’est ce que c’est votre deuxième boulot? »

- «  Je travaille à la RATP, je suis contrôleur de station »

Silence de stupéfaction de ma part.  Après 30 secondes pour être certaine de bien comprendre,  je demande :

- «  ...Mais vous allez faire grève??! »

«  Bien sur !  et puis vous savez on est nombreux à la RATP à faire UBER, on a du temps… » 

Désolée, vous n’en saurez pas plus , sinon que j'ai hésité à descendre, à lui faire la morale ( laquelle?) à m’indigner, j’ai même failli lui parler de sa retraite… finalement  je me suis tue, à ce stade il n’y a plus rien à dire. Au moins, il ne manifestera pas.  Tout ça c’est normal  on vous dit. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !