Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Face à la menace terroriste, les chrétiens doivent s’engager pour redonner à la France des armes culturelles et spirituelles
©Reuters

Bonnes feuilles

Face à la menace terroriste, les chrétiens doivent s’engager pour redonner à la France des armes culturelles et spirituelles

Dans une France sécularisée, devenue terre de mission, l'Abbé Grosjean invite les catholiques, en particulier les jeunes générations, à repousser toute tentation de dilution ou de repli sur soi. Il les appelle à vivre un catholicisme décomplexé, assumé et engagé au service de la société. Extrait de "Catholiques, engageons-nous !" de l'Abbé Pierre-Hervé Grosjean, aux éditions Artège 1/2

Pierre-Hervé Grosjean

Pierre-Hervé Grosjean

Pierre-Hervé Grosjean est prêtre du diocèse de Versailles, curé de la paroisse de Saint-Cyr-l'École. Il est aussi Secrétaire Général de la Commission Éthique & Politique de son diocèse. Il a fondé́ les universités d'été́ Acteurs d'Avenir. Il est l'auteur d'Aimer en vérité, paru chez Artège. Il est aussi un blogueur influent qu'il vous est possible de suivre ici. Son dernier ouvrage Catholiques engageons-nous ! est publié en avril 2016 (Artège).

Voir la bio »

Après les attentats du 13 novembre 2015

Comment ne pas ajouter un mot à la suite des attentats dramatiques que la France a connus le vendredi 13 novembre 2015 ? Ce soir-là, les barbares de l’État islamique visent – selon leur propre communiqué de revendication – Paris, « capitale [...] qui porte la bannière de la croix en Europe ». Ils visent ce que nous sommes : notre identité, notre liberté, notre histoire, notre culture, notre foi. C’est toute la société française dans sa diversité qui est visée.

Les islamistes connaissent la fragilité de notre pays.Une France qui ne sait plus vraiment qui elle est, qui ne connaît plus sa vocation propre au milieu des nations,qui ne s’aime pas et n’assume pas son histoire, qui ne sait plus transmettre une culture commune… Une France qui doute d’elle-même et de ses valeurs et qui tente d’enfouir tout rappel de son héritage spirituel au lieu de se fonder dessus… Cette France-là est bien fragile, face à des barbares qui ne connaissent pas le doute et font la guerre de façon implacable et sans pitié. Quelle réponse apporter à ces fanatiques ? Comment gagner cette guerre ?Est-ce simplement en reprenant la vie « comme avant » ?En continuant de « sortir, boire et baiser » pour reprendre les termes crus d’un chroniqueur bobo ? Ou alors en placardant dans les lycées des « chartes de la laïcité » ?Tout cela est dérisoire… Mais que peut bien proposer une société sécularisée, hédoniste et libertaire ? Ellese retrouve bien désarmée pour mener une guerre qui, cette fois-ci, ne concerne pas seulement les militaires. C’est en se réappropriant ce qui fait la force d’un pays,son âme, ses racines, sa culture, son histoire, ses valeurs,son héritage spirituel, tout ce qui fait son identité, que la France va pouvoir se rassembler. C’est ainsi qu’elle sera grande et solide, capable de se relever et de vaincre. C’est uniquement en retrouvant ce qu’elle est, qu’elle pourra continuer d’accueillir et d’intégrer. C’est en assumant ses racines gréco-latines et judéo-chrétiennes, qu’elle pourra répondre au défi que lui lance l’islam radical qui ne cesse de s’étendre ici même, sur notre sol.

On comprend mieux combien cette double révolution évoquée plus haut a pu fragiliser notre pays. Les laïcistes de tout poil qui veulent encore interdire nos crèches de Noël et nos processions ne font pas seulement du mal à l’Église. Ils font du mal à la France. En la coupant de ses racines, en la voulant encore plus sécularisée, ils la désarment et la fragilisent. Pour les chrétiens, il y a là un défi majeur. Ce que nous portons nous met aux avant-postes de cette œuvre de relèvement moral et spirituel,d’enracinement et de transmission. S’il nous fallait une raison supplémentaire de nous engager, les événements tragiques du 13 novembre 2015 nous l’ont donnée.

Dans une France sécularisée, face à la vague libertaire et à l’expansion de l’islam radical, spirituellement, mais aussi moralement et culturellement, les chrétiens se retrouvent bien souvent minoritaires, en tout cas à contre-courant.

Extrait de "Catholiques, engageons-nous !" de l'Abbé Pierre-Hervé Grosjean, aux éditions Artège, avril 2016. Pour acheter ce livre cliquez ici

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !