Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Et maintenant, voici des cours de drague pour les migrants !
©

Pas de main au c…

Et maintenant, voici des cours de drague pour les migrants !

Ils ont beaucoup de chose à apprendre. Et alors les filles se montreront accueillantes…

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Le migrant mérite toute notre compréhension. Il arrive du bout du monde après un long et périlleux voyage qu'il a fait pour échapper à la guerre et à la misère. Et une fois sur place – il s'agit de l'Allemagne dans le cas qui nous intéresse – il est un peu perdu. Il est logé dans une résidence de fortune. Il ne parle pas la langue. Et autour de lui des filles et des femmes l'agressent et le provoquent…

Il y en a de très court vêtues. Des qui portent des t-shirts moulants. D'autres avec des chemisiers transparents. Alors, et c'est bien normal, le migrant met la main dessus. Tout ça s'offre à lui. Mais le malheureux ne sait pas que c'est interdit. Pauvre migrant !

Les autorités allemandes ont compris sa détresse et son désarroi. C'est pourquoi afin de l'aider à s'épanouir et à satisfaire ses légitimes besoin sexuels, elles ont initié à l'attention des migrants des cours de drague appelés plus élégamment "cours de flirt". Le but : permettre aux Syriens, aux Irakiens, etc., d'arriver à leurs fins sans procéder de la façon aussi fougueuse que lors de la nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne.

Pendant le cours, les questions fusent. "Comment draguer une Allemande si on ne parle pas allemand ?". Réponse du coach : "Par exemple par un léger contact du pied et si la fille ne retire pas le sien c'est dans la poche…". Et encore ? Le coach complète. "Eh bien en Allemagne la plupart des relations commencent par un baiser". Mais alors comment embrasser une Allemande si on ne peut pas lui en demander la permission en allemand ? L'article (c'est dans Le Monde) ne répond pas à cette angoissante question.

Cette belle initiative qui débouchera certainement sur un "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" fait partie d'un ensemble beaucoup plus vaste. Ainsi, les autorités allemandes ont fait tirer en treize langues, dont l'arabe, le turc et le farsi, des dizaines de milliers de brochures expliquant la "sexualité à la germanique". Des petits dessins à la portée de tout migrant expliquent ce qu'on peut et ce qu'on ne peut pas faire. Sur l'un d'entre eux, on voit un homme mettre la main au c… d'une fille.

Et c'est barré d'une grande croix : verboten ! Avec ça, les jeunes Allemandes devraient pouvoir se sentir rassurées. À mon avis, elles seraient beaucoup plus tranquilles si elles portaient toutes un voile intégral. Angela Merkel ferait bien d'y réfléchir.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !