Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Et les églises qui brûlent en France, c'est aussi de la faute de Bolsonaro ?
©Fouad Maghrane / AFP

SOS poumons ?

Et les églises qui brûlent en France, c'est aussi de la faute de Bolsonaro ?

Emmanuel Macron ne s'étant pas exprimé sur la question, nous n'avons pas encore la réponse.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Le Président de la République a tancé son homologue brésilien. Il l'accuse de ne pas faire grand-chose contre les incendies qui ravagent la forêt amazonienne. "Vous laissez périr le poumon vert de la planète" lui a-t-il dit en substance.

Les scientifiques compétents, quoiqu'animés par de mauvaises intentions, lui ont fait observer que l'Amazonie brûlait tout aussi bien du temps de Lula et de Dilma Rousseff. A l'époque, personne ne criait au feu. C'est que les deux prédécesseurs de Bolsonaro étaient de gauche.

En France, tout va plutôt bien pour nos forêts. Ce sont nos églises qui brûlent sans provoquer aucune réaction du chef de l'État ni aucune autre réaction. Il est vrai que les édifices religieux catholiques sont hautement inflammables. Et que la capacité respiratoire de leurs poumons atrophiés est proche de zéro.

Le Ministère de l'Intérieur fait son travail et publie régulièrement des statistiques sur les actes anti-religieux en France (incendies, dégradations, vandalisme, tags injurieux). Voici les derniers chiffres : 541 faits antisémites, 100 faits antimusulmans et 1063 actes anti-chrétiens. Soucieux de ménager la paix civile et de ne heurter personne, la place Beauvau précise que s'il y a autant d'actes anti-chrétiens, c'est que les églises sont chez nous très nombreuses.

Nous ne doutons pas un seul instant qu'il y ait plus d'églises en France que de mosquées. Certes. Mais il est patent que le nombre de mosquées est largement supérieur à celui des synagogues. Comment alors expliquer cette étrange disparité des chiffres (541 faits antisémites et seulement 100 faits antimusulmans) ? Le Ministère de l'Intérieur connaît la réponse mais nous ne sommes pas en mesure de le forcer à la donner.

La place Beauvau donne également un aperçu des inscriptions injurieuses trouvées dans les cimetières et sur les bâtiments religieux. "Des symboles sataniques, le A barré de l'anarchie, des croix gammées, des tags néo-nazis, des Allah Akbar". Et en pourcentage ça donne quoi ? Les services de Monsieur Castaner se refusent à le dire. Il faut penser que c'est pour ne pas stigmatiser les anarchistes…

P.S : Certains s'étonnent du silence du pape sur nos églises qui partent en fumée. Ils ont peur et ils n'ont rien compris. Le pape ne connaît qu'une seule fumée : celle qui est sortie du Vatican le jour de son élection.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !