Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Crédits Photo: PHILIPPE HUGUEN / AFP

Savoir écouter son corps

Craquements, sifflements, grincements... : voilà ce que révèlent les bruits faits par nos corps

En cette période hivernale, il faut parfois être à l'écoute de son corps afin d'identifier d'éventuelles complications médicales ou des gênes passagères.

Alexandra  Dalu

Alexandra Dalu

Le Dr Alexandra Dalu est médecin anti-âge, nutritionniste et auteure de "Les 100 idées reçues qui vous empêchent d'aller bien".

Voir la bio »

Atlantico.fr : Que signifient les gargouillis ?

Dr Alexandra Dalu : Les gargouillis sont un réflexe qui signe la faim physiologique. A une époque où on mange souvent de façon compulsive sans vraiment ressentir la faim, ces borborygmes sont une bonne alarme pour savoir quand on a vraiment faim. Ils deviennent problématiques s'il y a des gaz trop fréquents ou si le bruit se répète dans la journée. Comme pour tous les bruits du corps, il faut s'en inquiéter s'il est accompagné d'autres symptômes comme des douleurs, des nausées, des aigreurs d'estomac ou de la fièvre. Là on invite le patient à aller aux urgences si ça arrive d'un coup, ou si c'est plus insidieux à aller voir le médecin de famille ou directement un gastro-entérologue.

Au moindre doute, c'est toujours mieux d'aller voir son médecin. Le diagnostic relève d’un ensemble de signes. Le bruit est un indice parmi d’autres. Il faut s’inquiéter si c’est un signe anormal qui perdure ou bien qui arrive brutalement. 

A quoi sont dus les acouphènes ?

C'est le plus souvent bénin, mais contrairement au gargouillis, ce n'est pas naturel. L'acouphène est toujours anormal. Dans tous les cas il faut voir un médecin ORL. Il faut savoir écouter son corps. On ne doit pas s'alarmer si à une sortie de concert on a des petits bourdonnements d'oreilles parce que les décibels ont légèrement irrité le tympan. Par contre si ça perdure encore 48 heures, c'est sûr qu'il faut consulter. 

Les causes sont multiples : musique trop forte et trop longtemps, bouchons de cérumen, angine, otite, rhinopharyngite ou même tumeur. Il faut être en alerte si on fait des sports à risque comme la plongée ou le saut en parachute. D'une manière générale, toujours se méfier d'un retour de séance de sport avec des acouphènes. 

Quelqu'un qui souffrirait d'hypertension artérielle pourrait aussi avoir des acouphènes. Ça peut être un bon indice car l'hypertension ne se manifeste pas par une douleur ou un mal-être par ailleurs.

Faut-il s'inquiéter des sifflements dans la poitrine ou dans le nez ?

Le sifflement n'est jamais un bruit normal. Il est la plupart du temps accompagné d'autres symptôme. Ça peut être de l'asthme si c'est accompagné d'une toux nocturne. Si en été vous passez près d'un parc où le gazon vient d'être tondu et que vous avez une respiration sifflante et le nez qui coule, c'est peut-être un asthme allergique.

Si vous avez ce sifflement au niveau du nez depuis des années, ça peut être la cloison nasale qui est déviée. Quelqu'un qui est constamment enrhumé peut avoir le nez bouché par le mucus, ça abime la cloison nasale et l'air circule moins bien. Chez les fumeurs il faut faire attention aux polypes dans le nez, qui sont des pré tumeurs à surveiller.

Pourquoi nos articulations craquent-t-elles ?

A l'intérieur de nos articulations se trouve du liquide synovial (un peu spongieux) qui vient lubrifier le cartilage. Il s'abime avec l'âge, c'est pour ça qu'on en remet dans le genou grâce à des injections d'acide hyaluronique. Comme c'est un liquide, des bulles de gaz se forment dès qu'on fait un mouvement, surtout s'il est brusque. Ce sont ces bulles qui éclatent quand vous entendez "craquer".

A nouveau, le craquement est inquiétant s'il est associé à une douleur, un œdème ou un gonflement de l'articulation. Si le matin on sent qu'il y a un besoin d'un "déverrouillage" des articulations, il faut aller chez le rhumatologue ou le médecin interniste. Les maladies rhumatismales, par exemple, donnent lieu à ce syndrome de déverrouillage.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !