Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Connaissez-vous Christophe Fauquenoy ? Il a été égorgé et personne n’en parle.
Connaissez-vous Christophe Fauquenoy ? Il a été égorgé et personne n’en parle.
©LOIC VENANCE / AFP

RIP

Connaissez-vous Christophe Fauquenoy ? Il a été égorgé et personne n’en parle

Par manque de détails, cet article sera forcément court...

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Juste quelques lignes dans La Voix du Nord. Et seulement dans La Voix du Nord. Christophe Fauquenoy a été retrouvé baignant dans son sang en bas de son immeuble à Villeneuve-d’Ascq. Un immeuble connu pour être un haut-lieu du trafic de drogue.

Il ne s’agit pas  d’un règlement de comptes. Un règlement de comptes on en parlerait beaucoup plus. Lisons les quelques lignes de La Voix du Nord. Christophe Fauquenoy avait 45 ans et il travaillait dans le BTP.

Le malheureux s’insurgeait contre le trafic de drogue. Et à plusieurs reprises, il l’avait fait savoir aux dealers. Ces derniers en l’égorgeant lui ont fait comprendre qu’ils étaient les maîtres dans cet immeuble…

Il y a de cela quelques années, je m’étais rendu à Cosne-sur-Loire. Dans un journal local, j’avais lu une brève (encore plus courte que celle de La Voix du Nord) indiquant qu’un homme avait été retrouvé mort dans son appartement. Son cadavre gisait là depuis des années !

Personne, rigoureusement personne, ne s’était préoccupé de son absence. Ni ses voisins, ni le facteur, ni les gestionnaires de l’immeuble. C’est un peu ce qu’il s’est passé avec Christophe Fauquenoy. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !