Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Comment les starlettes de Snapchat gagnent jusqu'à 10 000 dollars par mois
©Reuters

Show business

Comment les starlettes de Snapchat gagnent jusqu'à 10 000 dollars par mois

Les adolescents adorent Snapchat. Donc forcément, ça crée un business.

Los Angeles, un matin d'avril : l'actrice Caitlin O’Connor, 26 ans, est lascivement assise dans le jacuzzi d'une énorme villa hollywoodienne. En mini maillot de bain noir, elle va passer sa matinée devant la caméra de  son téléphone portable. En fait, elle parle à plusieurs milliers de ses abonnés, la plupart des jeunes hommes de moins de 25 ans. Un "tournage" semi-érotique produit par une nouvelle génération de médias : Arsenic TV, une chaîne de télé underground qui est présentée comme la représentante de la prochaine révolution médiatique.

Arsenic TV, qui n'est diffusée que sur Snapchat, n'est en fait qu'un compte comme les autres et non une chaîne de l'application comme Vice Media ou People. Mais ses vidéos attirent plus d'un demi-million de vues par jour, comme le raconte Bloomberg Businessweek. L'idée est simple : Arsenic TV est dirigée par deux quadragénaires, une productrice, Amanda Micallef, et un ancien agent d'artiste, Billy Hawkins, et mise tout sur le "fait par soi-même". Les tournages sont réalisés dans leur villa, 5 stagiaires font le travail de production (images et réseaux sociaux) et les actrices gèrent elles-mêmes leur direction artistique... C'est-à-dire, en clair, qu'elles se pavanent dans des jacuzzis en vantant les mérites de poudres de protéines qui rendent beau et fort… Financièrement, tout repose sur la publicité qu'engendre le nombre d'abonnés.

L'émergence de la star créée par les réseaux sociaux

Arsenic TV, comme d'autres médias sociaux, fait émerger les starlettes. Caitlin O’Connor passe donc le plus clair de son temps dans son jacuzzi à promouvoir des produits à la fois sur Snapchat avec ses mini-vidéos, et sur Instagram puisqu'elle publie des selfies en même temps - bref, une sorte de nouvelle Kim Kardashian -. Catlin se dit être une "vraie" actrice, mais elle a mis sa carrière cinématographique de côté pour faire partie de cette nouvelle économie qui rapporte. Grâce à ses 300 000 abonnés, de petites marques la payent 300 dollars (265 euros) par message pour vendre des produits à la jeunesse consommatrice de luxure et de people que les médias conventionnels n'attirent plus.

Une véritable révolution marketing qui marche : "Aujourd'hui, il y a près de 100 000 Caitlin O'Connor qui gagnent entre 100$ et 5000$ par message", explique Daniel Saynt, PDG de Socialyte, une agence spécialisée dans le casting d'influenceurs. Des influenceurs qui comptent bien utiliser cette notoriété "facile" pour percer dans le showbusiness. Caitlin O’Connor a déjà son avenir en vue : présenter une émission comique à la télévision.

Lu dans Bloomberg;com

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Snapchat, l’application à 19 milliards de dollars qui cachait en réalité un média en plein boomLe quotidien d'un astronaute de l'ISS dévoilé sur Snapchat par la NasaPeriscope, Snapchat et consorts : comment les applications de vidéo live vont pousser la télévision à se réinventer ou mourir Snapchat dépasse Twitter en nombre d'utilisateurs quotidiens

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !