Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
©Reuters

Ecologie

Comment les initiatives locales aideront à effectuer une vraie transition énergétique

Au lieu d'attendre une révolution dans le domaine de la transition énergétique, de nombreuses initiatives locales sont déjà disponibles et très prometteuses.

Myriam Maestroni

Myriam Maestroni

Myriam Maestroni est présidente d'Economie d'Energie et de la Fondation E5T. Elle a remporté le Women's Award de La Tribune dans la catégorie "Green Business". Elle a accompli toute sa carrière dans le secteur de l'énergie. Après huit années à la tête de Primagaz France, elle a crée Ede, la société Economie d'énergie. 

Elle est l'auteure de plusieurs ouvrages majeurs: Intelligence émotionnelle (2008, Maxima), Mutations énergétiques (Gallimard, 2008) ou Comprendre le nouveau monde de l'énergie (Maxima, 2013), Understanding the new energy World 2.0 (Dow éditions). 

Voir la bio »

Atlantico : L'entreprise belge Turbulent a inventé une turbine pouvant être installée en seulement une semaine et pouvant produire suffisamment d'électricité  pour alimenter 60 maisons. Concrètement ce genre de petites initiatives locales ont-elles un brillant avenir devant elles ?

Myriam Maestroni : On est là typiquement dans le registre des solutions locales et dans cette dynamique de la transition énergétique qui est de chercher non pas LA solution idéale mais plusieurs solutions. Nous avons des exemples comme celui-ci en France comme Jean-Luc Staneck qui a également inventé une turbine qu’il installera la semaine prochaine à la Rochelle. Ces innovations nécessitent peu de moyens et sont faciles d’installation et ont un rendement énergétique tout à fait intéressant et en plus ne dégradent pas l’environnement, elles n’altèrent ni la flore, ni la faune. Cette expérience sera filmée par un drone dans le cadre des universités E5T.

Dans le cadre de la transition énergétique, n’est-il pas plus intéressant miser sur ces « petites » innovations et initiatives locales que d’attendre une grande révolution en la matière ?

Je suis convaincue qu’aujourd’hui c’est vers ces initiatives locales qu’il faut se tourner tout simplement car la grande révolution se fait attendre depuis des années voire des dizaines d’années. La probabilité aujourd’hui que se dégage une vraie révolution en la matière est très faible, en revanche tout ce qui consiste à avoir des solutions compatibles localement avec les ressources locales et comment on peut imbriquer ces solutions dans les réseaux (pour répondre aux problématiques de stockage) font partie de la solution.

La grande idée de la révolution énergétique c’est cette idée de consommateurs-producteurs dans un environnement où les initiatives locales seront compatibles avec les réseaux de distribution. C’est de cette idée que naîtront les grandes infrastructures du futur. Il y a deux ans, lorsque la France a permis la revente de l’électricité produite localement (avant elle devait être revendue au réseau). Le système n’est pas encore parfait et il demeure encore de nombreuses zones noires juridiques mais l’on progresse.

Trouvez-vous que le changement en la matière va assez vite en France ?

Nous revenons de loin. L’autoproduction qui n’était pas possible dans les années 2000. Aujourd’hui il y a quatre millions de logements en France susceptibles de pouvoir être équipés avec ces solutions. Soit 10 % du parc immobilier. Petit à petit on s’aperçoit qu’en matière d’efficacité énergétique beaucoup de gens s’y mettent. Cette idée de citoyens acteurs fait son chemin et s’est renforcée avec la COP21. C’est sans parler de l’ouverture à la concurrence dans le domaine comme Leclerc qui veut aujourd’hui devenir vendeur d’électricité. Tout cela contribue à une meilleure compréhension de la part des gens. Une éducation se fait En l’espace de dix ans les choses ont déjà beaucoup évolué et c’est un cercle vertueux qui s’est mis en place.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !