Calvitie, alopécie, pelade : pour qui peut marcher la pilule miracle qui promet de faire repousser les cheveux en seulement 5 mois ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Un nouveau médicament miracle contre la calvitie débarque sur le marché
Un nouveau médicament miracle contre la calvitie débarque sur le marché
©REUTERS/Roosevelt Cassio

Miracle ou mirage ?

Calvitie, alopécie, pelade : pour qui peut marcher la pilule miracle qui promet de faire repousser les cheveux en seulement 5 mois ?

Une pilule miracle s'attaque à la perte des cheveux en agissant sur le système immunitaire. Faut-il y croire ?

Pascal Boudjema

Pascal Boudjema

Pascal Boudjema est chirurgien capillaire, spécialisé dans le traitement de la calvitie. Il a créé un site d'information sur le sujet : www.lesgreffesdecheveux.fr

Voir la bio »

Atlantico : Selon une étude menée par des chercheurs de l'université de Colombia, une pilule à base de ruxolitinib permettrait de lutter contre la pelade, une forme d'alopécie qui se manifeste par la perte de cheveux par plaques. Comment agit cette molécule sur la perte de cheveux ? 

Pascal Boudjema : On ne sait pas exactement comment agissent certaines molécules, les modes d'action restent inconnus. Dans ce cas précis, l'étude était réalisée chez des personnes porteuses de la pelade qui entraîne une chute brutale des cheveux. Les plaques apparaissent sur le cuir chevelu mais la personne peut aussi perdre ses poils, cils et sourcils à long terme. Les scientifiques ne connaissent pas l'origine de la pelade mais une hypothèse la liant à un désordre immunitaire persiste depuis plusieurs années. La molécule utilisée dans cette pilule est immuno-régulatrice, elle agit sur ce système. Son efficacité tendrait donc à prouver le lien entre pelade et déséquilibre immunitaire. Cette molécule apporte un grand espoir aux personnes atteintes de pelade, ce serait le premier traitement efficace. Un autre traitement existe, la cortisone mais ses résultats sont plus que contestables. Si elle fonctionne, cette molécule serait une avancée très importante. 

Ces résultats soulèvent de nombreux espoirs auprès des personnes atteintes de calvitie mais un tel traitement pourrait-il être étendu pour traiter les autres causes d'alopécie ?

L'un n'entraine pas l'autre. La cause la plus fréquente de la calvitie commune, la plus répandue, est l'hérédité. On ne connait pas bien les mécanismes d'action de cette molécule comme on ignore ceux des maladies liées à la calvitie. On suppose pourtant qu'ils sont différents, c'est pourquoi, la réussite de cette molécule pour la pelade, si elle est avérée, ne garantit pas celle sur d'autres maladies. 

Où en est-on aujourd'hui dans la recherche sur l'alopécie ? Qu'avons-nous récemment appris sur les éléments qui la causent ?

Les scientifiques restent toujours dans l'hypothèse quant aux causes de l'alopécie, excepté l'hérédité. Et pourtant, de gros moyens y sont consacrés, notamment de la part des laboratoires qui investissent beaucoup d'argent dans le but de trouver une molécule capable d'endiguer le problème. 

Qui sont les personnes les plus à risque ? La calvitie a-t-elle par ailleurs tendance à toucher davantage de personnes ?

La pollution et autres facteurs modernes ne semblent pas être déterminants, ils n'aggravent pas la situation. La calvitie est due à un vieillissement prématuré des follicules pileux. Si nous avons l'impression qu'il y a plus de personnes chauves, c'est parce que nous vivons dans une société où l'on fait plus attention à son apparence, son look, bref son esthétique. On apporte beaucoup plus d'importance à la chute de cheveux actuellement qu'au 20e siècle et pourtant, il y a autant de victimes de ce problème. Seule différence, le port du chapeau beaucoup plus plébiscité à l'époque qui camouflait la perte des cheveux. 

Quelles sont les traitements les plus prometteurs? Et les plus farfelus ?

Un des traitements en cours de recherche est le clonage des cellules germinatives, que l'on appelle vulgairement le clonage des cheveux. Ce traitement est toujours au stade expérimental mais il pourrait devenir une solution. Il consiste à injecter des cellules génératrices dans le cuir chevelu afin de stimuler la pousse du cheveu. A ce jour seuls deux médicaments existent pour lutter contre la chute des cheveux : le minoxidil et le propecia, ce dernier freinerait la libido chez quelques patients.  La greffe de cheveux est un bon moyen de pallier ce problème mais elle n'est possible que lorsque le patient a une base de cheveux suffisante. Quant aux méthodes farfelues elles existent également; il y a très régulièrement des publicités mensongères qui révèlent le produit miracle pour lutter contre la calvitie, ce qui est en fait faux. D'autres utilisent les recettes de grand-mère comme frotter de l'ail sur les zones ou les cheveux ne poussent pas, cela apporte plutôt un effet placebo plutôt qu'une réelle amélioration. 

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !