Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Crédits Photo: DR / Capture d'écran Youtube / France24

Exercice délicat

Bonne année 2020 : comment ne pas envoyer des vœux ratés ou inappropriés (en commençant par s'abstenir des envois groupés)

La tradition des cartes de vœux et l'envoi de messages à ses proches, à ses amis ou à ses collègues pour la nouvelle année est un exercice délicat. Alors que la tentation des envois groupés de vœux est grande, il est recommandé de prendre son temps afin de ne pas commettre d'impair.

Marie de Tilly

Marie de Tilly

Marie de Tilly est coach en savoir-vivre pour les entreprises et les particuliers.  

Voir la bio »

Atlantico.fr : Le 31 décembre, les vœux de fin d'années ont d'ores et déjà commencé à inonder les boîtes mail de tout un chacun, si certains messages sont personnalisés, beaucoup sont envoyés de manière groupée et impersonnelle. Au moment de souhaiter ses vœux, quels sont les impairs à ne pas commettre ?

Marie de Tilly : La chose la plus pénible est de recevoir un sms impersonnel. Cela signifie que la personne qui vous l'envoie a transmis le même message à l'ensemble de son carnet d'adresses. A l'instar des personnes qui vous souhaitent votre anniversaire sur Facebook, si l'on n'envoie pas de messages personnalisés, mieux vaut s'abstenir. Car  cela revient à ne rien dire, c'est comme d'envoyer un "joyeux anniversaire" sur Facebook à quelqu'un qu'on ne connait pas. C'est tuer le vœu, l'essence même du vœu, on le reçoit sans émotion. Et ce que l'on recherche au moment des vœux, que ce soit des vœux pour la nouvelle année ou des vœux d'anniversaire, c'est l'émotion.

Quels conseils donneriez-vous pour des vœux réussis ?

Le top du top, c'est la carte de vœux. Si elle était devenue ringarde, elle s'est fait tellement rare qu'aujourd'hui elle devenue "so chic". Ecrite à la main, elle reste le fin du fin. Il faut personnaliser, pas la peine de faire une revue de presse de l'année, quelques mots bien choisis suffiront, ils doivent êtres réfléchis, sincères. Ce que je trouve épouvantable, c'est de souhaiter la richesse ou du succès. Mieux vaut souhaiter de la joie, des événements heureux mais pas le succès et la richesse. Mais ce n'est pas pour autant vulgaire de le faire car un souhait est une bonne intention. Mais c'est restrictif.

Ensuite il faut personnaliser en fonction de la connaissance que l'on possède de la personne.  Et si l'on envoie ses vœux par mail, cela peut être une bonne idée de le faire sous forme de carte numérique.  Il faut montrer que l'on s'est donné du mal avec un mail ou une carte.

Et en entreprise ?

Quand il s'agit de travail, on peut souhaiter de la réussite dans les affaires. On personnalise mais on essaye de ne pas être trop précis car en cas d'échec, c'est gênant. Donc mieux vaut rester dans le vague tout en étant chaleureux. Il ne faut surtout pas aborder la vie privée des gens. On leur souhaite quelque chose de "prospère".

A qui s'agit-il d'adresser ses vœux ?  

A ses proches, à ces partenaires de travail, mais cela peut aussi être l'occasion de renouer avec des amis que l'on n'a pas revue depuis 40 ans. C'est le moment ou jamais si vous étiez brouillé avec une vieille copine, de reprendre contact. On a jusqu'au 31 janvier. Et on peut les envoyer avant le 24 pour faire la totale : Noël et le jour de l'an. C'est très sympa d'envoyer une carte pour Noël et pour la nouvelle année.

Et si l'on vous a envoyé des vœux, il faut toujours répondre. Lorsque l'on vous écrit, vous répondez, c'est un jeu de ping pong. Je trouve cela super si on peut les recevoir par lettre c'est beaucoup mieux. Le côté facile mais qui est bien. 

Cet article a été initialement publié en décembre 2014 sur le site d'Atlantico. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !