Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Julien Denormandie Joe Biden taxes vin français Etats-Unis

Notre ministre de l’Agriculture se surpasse

Avec Biden on va enfin pouvoir vendre notre vin aux Ricains

Le nouveau président des Etats-Unis n’est pas comme son prédécesseur qui se bourrait la gueule au gin et au whisky.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Joe Biden aime certainement le Bordeaux, le Beaujolais, le Bourgogne et le Champagne. Les Américains également. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils l’ont élu, le préférant à l’autre ivrogne.

Quand il y a une connerie à dire Denormandie répond toujours présent. Apprenant l’heureuse nouvelle, il s’est exclamé : « J’ai bon espoir que Biden supprimera les taxes imposées sur nos vins par Trump ».  

Un message de félicitation qui est allé droit au cœur de Joe Biden. Il sera certainement accompagné par l’envoi de plusieurs caisses de nos meilleurs vins millésimés. Avec ces mots : in vino veritas. De surcroît, la déclaration de Denormandie a l’immense avantage d’attirer notre attention sur un des enjeux injustement ignorés des élections présidentielles américaines.

Toutefois, Denormandie reste prudent. « Il arrive que les taxes survivent aux présidents », a-t-il déclaré. « C’est pourquoi », a- t-il ajouté, « il va nous falloir montrer nos muscles ».

Oui, on veut voir les muscles de Denormandie ! Pour la potion magique il n’aura que l’embarras du choix et pour plaire à  tous nos viticulteurs, il prendra le soin de n’oublier aucun cépage.

Notre ministre de l’Agriculture porte le nom d’une de nos plus belles provinces connue pour ses pommiers. En attendant que Biden s’exécute, il devrait aller faire la promotion du cidre aux Etats-Unis…  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !