Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Parmi les sujets source de discorde dans le couple, la politique serait en 5ème place.
©Reuters

Chéri, tu votes pour qui ?

Amour 0 - Politique 1 : pourquoi votre couple a peu de chances de durer si vos opinions divergent fortement

Les sites de rencontres ont créé des options pour former des couples aux opinions politiques similaires. Si l'un vote à droite et l'autre à gauche, votre couple peut-il réellement durer ?

Sylviane Barthe-Liberge

Sylviane Barthe-Liberge

Sylviane Barthe-Liberge est psychologue clinicienne et psychothérapeute. Elle anime et publie sur son site personnel : www.consultations-psychologue.com.

Voir la bio »

Atlantico : Selon une étude publiée par Political Behavior, les sites de rencontres augmenteraient le nombre de couple qui partagent les mêmes opinions politiques. En quoi des avis politiques divergents peuvent représenter un problème dans un couple ?

Sylviane Barthe-Liberge : Parmi les sujets sources de discorde dans le couple, la politique serait en 5e place - donc un point de discorde important, même si depuis ces 40 dernières années les mentalités ont évolué. C’est un problème bien plus fréquent dans le couple qu’on ne l’imagine, poussant certains à la séparation. Mais si la politique est à ce point source de conflit, cela signe avant tout une forme de rigidité intellectuelle chez les partenaires : ils n’acceptent pas les différences de valeurs idéologiques, ni ce qui les fondent (organisation sociale et économique, solidarité, valeur travail, répartition des richesses…).

En règle générale, la politique reste un sujet de discorde car il passionne. Il faut savoir faire la part des choses, distinguer les opinions de l’intégrité de chacun. Cela nécessite aussi d’avoir du recul sur les éventuelles disputes politiques, et faire preuve d’humour.

Les sites de rencontres avec leurs nombreux critères pré-remplis sont-ils en train de créer des couples préconçus ?

Ces sites de rencontres sont, d’une certaine manière, le "supermarché de l’amour" : avec ces critères stéréotypés, chacun peut "cibler" le profil de la personne recherchée. Le temps, c’est de l’argent, et la rencontre amoureuse nécessite du temps. Aussi, dans une logique économique et avec les possibilités technologiques, nous gagnons du temps (donc de l’argent) en établissant un "portrait robot" du conjoint "idéal". Mais les hommes et les femmes ne recherchent pas les mêmes choses ni le même type de relation. Par exemple, le plus souvent, les femmes recherchent une relation sérieuse pouvant aboutir à la fondation d’une famille. Alors que les hommes, généralement, cherchent un "faire valoir" (femme/maîtresse, bonne ménagère mais surtout sexy).

Echouant dans les relations réelles, les gens se tournent vers les sites de rencontre. Mais le revers de la médaille, c’est que nous perdons la magie de la rencontre (qui reste souvent un élément fort dans la vie du couple et dans la construction de son histoire). Autre point obscur : le partage des valeurs. Bien souvent, les critères sont avant tout physiques et socioculturels. Mais ils ne permettent pas vraiment de développer les valeurs essentielles. Du coup, on peut s’interroger sur la solidité dans le temps de ces couples préconçus, s’ils n’ont pris garde à échanger sur ces points.

Est-il possible d'être en couple avec une personne qui vote à l'opposé de nos convictions ? Quelle est la place de la politique dans une vie commune ?

Oui, il est tout à fait possible de vivre en couple tout en ayant des opinions politiques différentes. Mais pas diamétralement opposées tout de même. Je doute qu’un militant d’extrême gauche et un d’extrême droite parviennent à construire durablement une vie de couple. Car au-delà des divergences politiques, c’est toute une philosophie de vie et de pensées qui diverge.

Par contre, sur des opinions proches de partis plus modérés, il suffit que les conjoints soient ouverts intellectuellement et fassent preuve de souplesse d’esprit. Le couple est avant tout la somme de deux individus, ayant des points communs, mais aussi des divergences. Plus les couples communiquent sur leurs différences, plus ils construisent de nouvelles bases communes, permettant de faire évoluer chacun grâce aux arguments fournis au cours des échanges. Ils vont aussi partager certaines valeurs communes, des objectifs et des projets de vie qui vont leur permettre de dépasser leurs différences, y compris politiques.

Le risque, bien que tentant, serait d’éviter de parler de ses opinions politiques. La discussion au sein du couple est capitale, en particulier sur les sujets qui nous tiennent à cœur. Et c’est possible de le faire si l’on reste respectueux des idées de chacun, ne cherchant pas à imposer son opinion, mais plutôt à s’enrichir de la différence de l’autre. Les différences politiques sont alors vues sous l’angle de l’ouverture de ses conceptions, un enrichissement. Aussi, la politique a autant d’importance dans la vie de couple que n’importe quel autre sujet.

Un socle idéologique commun est-il nécessaire pour la pérennité d'un couple ? Pourquoi ?

Le partage de certaines valeurs est essentiel pour le couple. Ces valeurs découlent de notre éducation, de nos racines, de notre personnalité. Elles sont issues de notre environnement culturel et social, mais aussi de nos diverses expériences. Elles sont donc très singulières.

Ces valeurs nous permettent de hiérarchiser nos priorités dans la vie, mais aussi nos envies et nos besoins, guidant notre façon d’être avec les autres, y compris le conjoint. Parmi ces valeurs au sein du couple, on retrouve la question de la fidélité, du respect, de la tolérance, de  la parentalité, de l’éducation, de la carrière professionnelle ou de la spiritualité…

Même s’il est difficile de rencontrer une personne partageant l’ensemble de nos valeurs, les plus importantes, aux yeux de chacun des partenaires, doivent être communes pour envisager un avenir ensemble.

Les parents transmettent-ils systématiquement leurs opinions politiques à leurs enfants ?

Les parents transmettent d’abord ce qu’ils sont. Plus leurs opinions politiques seront fortes et discutées en famille, plus les enfants sont susceptibles de se les approprier. En fait, les convictions politiques s’acquièrent assez tôt. Les jeunes militants politiques sont d’ailleurs souvent issus de familles aux convictions politiques fortes. A contrario, lorsque les parents sont eux-mêmes militants, les enfants ont tendance à se détourner de la politique (il faut sans doute y voir le conflit intergénérationnel et l’opposition de l’adolescent à ses parents pour devenir adulte).

Quoi qu’il en soit, en transmettant leurs opinions politiques, les parents transmettent par la même occasion leurs valeurs à leurs enfants.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !