Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
©HANS SCOTT / AFP

Habitudes alimentaires

Alcool, alimentation : petits conseils pour préparer la sortie du confinement et des écarts anti-stress

Lors du confinement, des relâchements alimentaires ou sur le plan de la consommation d'alcool ont pu être pratiqués, souvent pour oublier le stress de la pandémie. Comment faire pour éviter que ces mauvaises habitudes se poursuivent lors du déconfinement, à partir du 11 mai ?

Béatrice  de Reynal

Béatrice de Reynal

Béatrice de Reynal est nutritionniste Très gourmande, elle ne jette l'opprobre sur aucun aliment et tente de faire partager ses idées de nutrition inspirante. Elle est par ailleurs l'auteur du blog "MiamMiam".

Voir la bio »

Atlantico.fr : Comment préparer le déconfinement quand on a perdu la main sur l'alcool ou l'alimentation ? 

Le confinement a été un moment propice au relâchement alimentaire avec des repas conforts et des écarts sur sa consommation pour oublier le stress de la pandémie. Comment éviter que ces mauvaises habitudes ne se prolongent après le 11 mai ? 

Béatrice de Reynal : Le confinement nous aura surtout fait grossir, et ceci pour plusieurs raisons, et il est temps, si vous le l’avez pas déjà fait, de vous reprendre en main. 

En premier lieu dans ce type de situation mais aussi dans le quotidien, il est important de se peser régulièrement : une fois par semaine est un bon rythme, que vous pourrez accélérer lorsque vous ressentez une prise de poids (période de réveillons) comme une période de permet de poids. Les deux - prise ou perte - pouvant parfois être dangereux pour votre santé.

Une prise de poids régulière souligne le plus souvent un laisser-aller. On est en confinement, on cuisine plus, on s’ennuie plus, on bouge moins : on prendra du poids. 

Si vous n’avez pas de père-personne, prenez vos mesures corporelles avec un mètre de couturière ou choisissez un vêtement étalon : un pantalon ou une robe ajustés. Ils seront vos repères.

Pesez-vous toujours au même moment : au lever après passage aux toilettes par exemple. 

Si vous avez pris l’habitude de goûter ou grignoter, notamment le soir, motivez-vous pour vous en tenir à 3 repas par jour sans aucune prise alimentaire dans la journée, strictement. Pas de boisson sucrée, pas de bonbons ni de « tout petit bout de chocolat » ni même une seule rondelle de saucisson. Soyez strict avec vous-même. 

Si vous avez pris de mauvaises habitudes vis-à-vis du tabac ou de l’alcool : sachez que, oui, le vin ou la bière sont aussi de l’alcool. il faut comprendre que chaque verre de boissons alcoolisées tel que servi dans un bar ou un bistrot sont équivalents en terme de quantité d’alcool, soit un demi pression = un ballon de vin = une petite flute de champagne ou un whisky, un Cognac. Ne croyez pas qu’en choisissant le moins alcoolisé (la bière), vous avalez moins d’éthanol.

Pour retrouver l’équilibre et les recommandations nutritionnelles, vous pouvez consommer un verre d’alcool si vous être une femme, 2 si vous êtes un homme, mais pas tous les jours. Choisissez un jour de la semaine où vous vous abstenez. Si vous n’y parvenez pas, motivez -vous en vous « offrant » une récompense, à mesure de l’effort que vous devez produire. Par exemple : si j’arrive à ne pas boire aujourd’hui, je m’offre… « Une BD, un DVD, une belle paire de chaussures de sport, … une très bonne bouteille (!) que vous partager avec tous vos amis, de façon à ne pas dépasser un verre chacun ! 

Si vous ne parvenez pas à ne pas boire une fois par semaine au moins, consultez rapidement un addictologue, sans crainte qu’il en vous sermone. il connaît vos difficultés et vous sera un soutien ineffable.

Avec des activités physiques souvent nulles et un régime alimentaire riche, le confinement n'est pas un allié minceur. Quel régime devons-nous adopter avant le déconfinement pour préparer notre corps à un retour au sport ? 

Si vous notez un changement de poids par rapport au début du confinement, notez le chiffre : 1, 3 ou 4 kilos et divisez-le par le temps de confinement (8 semaines). Ce qui vous donnera votre programme minceur pour les 8 prochaines semaines.

En effet, la perte de poids ne doit pas être plus brutale que la prise, si vous souhaitez revenir définitivement à votre poids de forme sans faire le yoyo ni porter préjudice à votre équilibre nutritionnel.

Ne craignez rien : la sortie du confinement vous permettra, peut-être, de bouger un peu plus, de vous éloigner de la cuisine et ses tentations, en pensant enfin à l’avenir.

Vous avez aussi bouger moins : c’est le moment, pour au moins ces 8 prochaines semaines, de choisir une activité physique qui vous plaise vraiment. Certains aiment marcher, jardiner, courir ou trotter, faire du vélo ou nager, faire de la gym ou de la dans : choisissez et pratiquer au moins 30 mn chaque jour.

Pour retrouver votre poids de forme, c’est très simple : n’éliminez jamais une catégorie d’aliments essentiels, sauf sucreries et bonbons. Et coupez une fourche à votre fourchette : mangez comme d’habitude, mais moins. Pour y parvenir, mettez le couvert avec des assiettes à dessert, non plus de grandes assiettes et ne vous resservez jamais.

L’aide d'une diététicienne peut faciliter vos efforts, qui seront, vous le verrez, très rapidement couronnés de succès.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !