Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Fake news

Agence France Presse ? Il y a un mot de trop : le mot France !

L'agence s'est intéressée à Béziers. Et avec Robert Ménard on ne prend pas de gants.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

En mars auront lieu à Béziers, comme ailleurs, des élections municipales. D'après tous les sondages Ménard, maire de la ville, est assuré d'être réélu. Peut-être même au premier tour. Pour l'AFP, ce n'est pas une information mais une catastrophe.

Sa dépêche ressemble à un faire-part. Pour le titre c'est : "Fief de Robert Ménard : Béziers reste pauvre, inégalitaire et divisée". Ca c'est du journalisme ! On apprend que ce "fief" est bâti "sur les thèses de l'ultra droite". Ce qui n'empêche pas, ou plutôt favorise, le "marasme économique" de cette ville maudite.

Pour commenter la détresse de Béziers, l'AFP donne la parole à une Melissa, 39 ans, habitante d'un quartier sensible. "La sécurité ici y'en a pas. Ménard laisse crever la Devèze qui pour lui est un quartier de "racailles arabes"". Par précaution, elle a refusé de donner son nom : en effet Ménard est lourdement armé.

Cette dépêche exemplaire devrait pouvoir servir de modèle à bien d'autres. "Le populiste islamophobe Boris Johnson défie l'Union Européenne alors que la misère dans son pays est grande". "Donald Trump, le président fou et controversé des Etats-Unis a échappé à un impeachment mérité".  "Vladimir Poutine va sans doute être réélu Président de la Russie. Ce qui va conforter un régime autocratique qui ne dit pas son nom".

On pourrait aussi envisager la dépêche suivante. "Des élections vont avoir lieu en Iran, dictature théocratique sous la coupe de mollahs obscurantistes". Ah ça non ! L'AFP tient à garder ses abonnés de Téhéran. Combien a-t-elle d'abonnés à la Devèze ? 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !