Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: DAMIEN MEYER / AFP

Seul contre tous

57% des Français ne souhaitent pas que François Bayrou soit maintenu au gouvernement et près des 2/3 préféreraient qu'il change de ministère s'il reste au gouvernement

Selon un sondage exclusif Harris Interactive en partenariat avec RMC, 65% des Français estiment que la présence du ministre de la Justice actuel au gouvernement est un "handicap" pour Emmanuel Macron.

Jean-Daniel Lévy

Jean-Daniel Lévy

Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.

Voir la bio »

Quels enseignements retirer de ce sondage réalisé après les législatives et alors de Sylvie Goulard a annoncé sa démission du gouvernement et après que Richard Ferrand a été proposé comme président du groupe En Marche à l’Assemblée Nationale ?

Jean-Daniel Levy : Les Français, comme les électeurs d’Emmanuel Macron ne regardent pas tous les ministres de la même manière. S’ils souhaitent le maintien au gouvernement d’une figure emblématique de la société civile (Nicolas Hulot), comme celles les plus identifiées venant de la Gauche comme de la Droite (respectivement Jean-Yves Le Drian et Bruno Le Maire) ils sont plus circonspects concernant notamment François Bayrou et Marielle de Sarnez. 32% des Français, 41% des électeurs de premier tour d’Emmanuel Macron souhaitent que le président du Modem soit maintenu à son poste. Un quart des Français, un tiers des électeurs du Président répondent de la sorte lorsqu’il est question de la nouvelle députée de Paris.

Dans la même veine, 35% des Français considèrent que la présence de François Bayrou dans le prochain gouvernement serait un atout pour Emmanuel Macron (40% des électeurs du Président au premier tour de la présidentielle.

In fine, les Français considèrent que si François Bayrou devait rester au gouvernement, ils préfèreraient le voir dans un ministère autre que celui de la justice.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !