Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Crédits Photo: Flickr/Elsie esq.

Forza Italia

"Les homosexuels veulent dominer le monde" ! C'est quoi ça docteur ? Un nouveau symptôme de la "maladie de la droite folle"

Cette infection a été signalée dans plusieurs pays d'Europe. Et elle prend les proportions d'une épidémie.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »
Le personnage qui a prononcé cette phrase impérissable sur l'éventualité d'une domination homosexuelle s'appelle Lorenzo Fontana. Membre de La Ligue (ancienne Ligue du Nord) il est ministre de la Famille dans le nouveau gouvernement italien. Sa phrase complète telle que rapportée dans le Corriere Della Sera est : "La famille naturelle est attaquée : les homosexuels veulent nous dominer et effacer notre peuple". 
 
Autre phrase du cher Lorenzo :" l'avortement est la première cause de féminicide dans le monde". En tant que ministre de la Famille il doit certainement disposer d'informations vérifiées attestant que les IVG ne concernent que les embryons féminins… Mais ne lui cherchons pas trop querelle sur ce point. Il faut revenir à l'essentiel, c'est à dire au fait que pour lui l'homosexualité est une maladie grave, contagieuse et mortelle pour l'identité italienne. Nos ancêtres ont connu le péril jaune. Voici maintenant le péril gay !
 
La maladie (car il est, n'en doutons pas, gravement atteint) de Lorenzo  Fontana a un nom : la maladie de la droite folle. Au commencement était la maladie de la vache folle. Lui a succédé la maladie de la gauche folle. Arrogante, toute puissante, dominant idéologiquement (y compris la droite qui baissait la tête) la gauche a enflé, enflé comme la grenouille de la fable de La Fontaine. Jusqu'à en exploser. Ses morceaux gisent aujourd'hui dans un cimetière appelé France Insoumise. 
 
Il en est allé tout autrement pour la droite. Elle, elle est devenue malade d'être restée si longtemps silencieuse, sans corpus idéologique. D'avoir courbé l'échine l'a fait macérer dans une saumure qui n'était pas des meilleures. Quand elle a relevé la tête, elle était devenue aigre à force d'avoir trop longtemps attendu. C'est le cas dans la plupart des pays d'Europe et la France n'est pas épargnée. Pas sûr que la droite folle connaisse un autre destin que celui de la gauche folle…
 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !