Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: BERTRAND GUAY / AFP
Laurent Joffrin Engagé.e.s

Quelques lettres qui changent tout

"Engagé.e.s" ! Regardez bien l'orthographe du nouveau mouvement de Laurent Joffrin...

Ça commence mal. Et ça finira encore moins bien.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

La "gauche démocratique", le mouvement de l'ex-directeur de Libération sera donc inclusif. Inclusif parce qu'il faudra ratisser large. Inclusif parce que c'est la mode. 

Petit deviendra grand, groupuscule deviendra groupe ? Rien n'est moins évident. Pour le moment, en attendant des assises qui se veulent nationales, on y trouve du beau monde. 150 noms parmi lesquels ceux des sociologues Michel Wieviorka et François Dubet sans oublier Alain Touraine qui leur a tout appris. 

Il y a aussi Ariane Mnouchkine, l'urgentiste Patrick Pelloux, Agnès Jaoui, Laure Adler et quelques autres. Un subtil mélange de la gauche caviar et de la gauche islamo-compatible. Comme on vient de vous le dire c'est furieusement inclusif. 

Nombreux sont ceux qui accusent Laurent Joffrin de rouler pour François Hollande. Ce dernier rumine en effet la revanche qu'il à prendre sur Macron qui l'a trahi en 2017. Joffrin s'en défend : "A 68 ans, j'ai passé l'âge d'être une marionnette". Sans doute mais marionnettiste il peut et avec une marionnette nommée Hollande. 

A Libération, on ne décolère pas contre Joffrin. Il voulait garder sa chronique quotidienne : la rédaction a refusé. C'est qu'à Libé, on est de gauche, très à gauche. Joffrin et Hollande pour les journalistes de ce quotidien, c'est beaucoup trop mou. 

L'ex-directeur de Libération a été leur chef. Un chef du genre : "je suis leur chef donc je les suis". Un couard, comme le dit très bien dans une belle colère Céline Pina qui, elle, est authentiquement de gauche. 

Dans ses éditoriaux Joffrin tentait parfois de se tenir au-dessus de la mêlé ménageant le chèvre et le chou. Sa rédaction détestait les Blancs parce qu'elle croyait que c'était la seule façon d'aimer les Noirs : il n'a rien dit. Sa rédaction avait trouvé deux mamelles nourricières : l'indigénisme et le catéchisme décolonial : il s'est tu. 

Ps: Laurent Joffrin n est plus donc salarié de Libération. Alors on angoisse pour lui : de quoi va-t-il vivre le pauvre ? 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !