Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Que valent les produits végétariens ?
Que valent les produits végétariens ?
©Capture d'écran site CLCV

Alimentation

Plus de la moitié des produits végétariens étudiés par une association contiennent de l’eau comme ingrédient principal

Les ingrédients d'origine végétale ne représentent en moyenne que 39% de la recette

Face à l’engouement des consommateurs pour les produits végétariens et végan, l'association CLCV (Consommation Logement Cadre de vie ) a souhaité savoir ce qu’ils contiennent exactement : elle a étudié la composition, le profil nutritionnel et l’origine des ingrédients végétaux de 95 produits végétariens et végan (soja, légumes, légumineuses, céréales), les produits panés, les imitations viande et les galettes végétales. 

Au cours de cette enquête réalisée entre début avril et fin juin 2020 sur les drives de 16 enseignes de la grande distribution, l'association a constaté que "les ingrédients d’origine végétale ne représentent en moyenne que 39 % de la recette. Ce sont les galettes végétales qui en comportent le plus (53 %). Quid de la suite de la recette ? Elle est composée de matières grasses, de sel, d’épices et d’additifs".

La CLCV ajoute que "Plus de la moitié des produits de notre étude contiennent de l’eau comme ingrédient principal. Dans le détail, la catégorie que nous avons nommé « imitation viandes » sont les plus concernées (72%), puis les produits panés (67%) et enfin les galettes végétales (31%)."

Et il n'est pas toujours facile de connaître l'origine des ingrédients : "Sur les 24 produits qui font référence à un lieu de fabrication, seulement un tiers d’entre eux respectent le nouveau règlement européen en indiquant l’origine des ingrédients principaux".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !