Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
©DYLAN CALVES / AFP

Bonnes notes

Les boutons d'acné permettraient d'obtenir de bons résultats scolaires

D'après une nouvelle étude, les lycéens acnéiques auraient tendance à avoir de meilleurs résultats et seraient susceptibles de terminer leurs études universitaires plus facilement.

L'acné est la huitième maladie la plus répandue dans le monde. En moyenne, deux personnes sur trois âgées de 15 à 19 ans sont touchées. 

Selon une nouvelle étude publiée dans le Journal of Human Capital, l'acné peut contribuer à de meilleurs résultats. Les chercheurs ont cherché à étudier l'impact de l'acné sur le niveau d'instruction et sur le succès sur le marché du travail. Ils ont examiné les données d'une enquête menée auprès de dizaine de milliers d'adolescents aux Etats-Unis.  
 
Les chercheurs Hugo Mialon et Erik Nesson, de l'université Emory et de l'université Ball State, ont constaté que l'acné au lycée était liée à une note moyenne plus élevée, à des probabilités plus importantes d'obtenir d'excellents résultats en sciences, en histoire, en mathématiques ou bien encore en anglais et à une probabilité plus élevée d'obtenir son diplôme de fin de scolarité. 
 
L'acné augmenterait de 1,8 point de pourcentage les chances d'obtenir un A en sciences. 
 
Ce problème de peau survient souvent à cause des hormones induites par la puberté. L'acné est un phénomène passager fort heureusement et disparaît avec l'âge. 
 
L'impact psychologique de l'acné sur les jeunes permet d'expliquer les conclusions des chercheurs. Les effets de l'estime de soi poussent les adolescents acnéiques à accorder plus d'importance aux études que les jeunes ne souffrant pas d'acné et qui profitent plus de leur jeunesse. Les jeunes touchés par l'acné obtiennent ainsi de meilleurs résultats grâce à leurs efforts redoublés. 
 
Le rapport entre l'acné et les activités sportives est en revanche inversé. Les adolescents qui ont des problèmes de peau sont moins susceptibles de faire partie d'équipes sportives. 
 
L'étude soulève également des éléments complexes. Beaucoup de gens qui n'ont pas de boutons ont de bons résultats à l'école. L'inverse se confirme pour les enfants qui ne sont pas bien dans leur peau. Dans certains cas, les problèmes d'estime de soi des adolescents acnéiques pourraient réduire à néant leurs avantages académiques potentiels.  
 
Cette étude rappelle que des aspects parfois banals de la vie pour les adolescents peuvent jouer un rôle crucial dans leurs résultats scolaires.
Lu sur The Atlantic

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !