Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Finance
©

Pigeon voyageur

Une bannière dans le ciel pour dénoncer la perte du triple A

C'est plus audacieux et plus efficace qu'une interview à la télé pour crier son exaspération.

Son initiative a peut-être redonné le sourire aux traders de Wall Street.

Lucy Nobbe, elle-même courtière dans un fonds d'investissement, a eu l'audace de payer une entreprise pour exprimer son exaspération au-dessus de Manhattan après la dégradation de la note américaine par Standard & Poor's.

Un petit avion a donc traîné une bannière dans le ciel new-yorkais ce lundi matin. Le message est clair : "Merci pour la dégradation de la note ! Vous devriez tous être virés".

Son adresse ne visait pas les employés de l'agence de notation, mais les élus du Congrès qu'elle estime responsables de la situation financière actuelle. Lucy Nobbe aurait voulu faire voler l'avion au-dessus de Washington, mais il reste interdit de survoler la capitale américaine. Cette mère de famille a par ailleurs obtenu une ristourne sur la prestation qu'elle a payée 900 dollars, car l'entreprise contactée trouvait l'initiative originale.

 

LMu sur KSDK.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !