Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le président américain, Donald Trump, et la Première Dame, Melania Trump, dans le Maryland le 20 janvier 2021.
Le président américain, Donald Trump, et la Première Dame, Melania Trump, dans le Maryland le 20 janvier 2021.
©ALEX EDELMAN / AFP

Future plateforme indépendante ?

Après avoir été privé des réseaux sociaux, Donald Trump décide d’abandonner également son « blog »

Banni des réseaux sociaux après les incidents au Capitole, le site qui rassemblait sur Internet les communiqués de Donald Trump a été fermé en prévision d’une possible transition vers une autre plateforme. L'ancien président des Etats-Unis pourrait potentiellement lancer un dispositif inédit et indépendant dans les mois à venir.

Le site qui rassemblait en ligne les communiqués de Donald Trump, banni des réseaux sociaux, a été fermé et restreint en prévision d’une possible transition vers une autre plateforme, selon les précisions ce mercredi 2 juin de son conseiller Jason Miller.

Lancé en mai, le « blog » de l’ancien président des Etats-Unis était accessible sous la forme d’un onglet sur son site, intitulé « Depuis le bureau de Donald J. Trump », où étaient rassemblés ses communiqués.

Ses communiqués apparaissent désormais sous la rubrique « Actualités » de son site. L’onglet de l’ancien blog renvoie les Internautes vers un formulaire en ligne pour « recevoir les alertes de Donald J. Trump ».

Sur Twitter, son conseiller Jason Miller a confirmé la fermeture du site.

Jason Miller avait déclaré fin mars que Donald Trump reviendrait en ligne d’ici trois mois avec « sa propre plateforme ».

Donald Trump a été censuré et banni de Twitter et Facebook alors qu’il était encore président des Etats-Unis. Il a été accusé d’avoir encouragé la manifestation et les dérives de ses partisans au Capitole pendant la cérémonie de certification de la victoire de Joe Biden, le 6 janvier 2021.

Avant d’avoir été banni, Donald Trump comptait 89 millions d’abonnés sur Twitter, 35 millions sur Facebook et 24 millions sur Instagram.

Le lancement potentiel d’une nouvelle plateforme ou d’un réseau social inédit et indépendant par Donald Trump pourrait faire potentiellement de l’ombre à Facebook ou à Twitter si les partisans de l’ancien président américain décidaient de quitter définitivement les réseaux sociaux en faveur du nouveau site ou du nouveau dispositif qui pourrait être proposé prochainement par Donald Trump.

Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !