Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 29 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Voila pourquoi le café est bon pour la santé

Plusieurs études scientifiques récentes démontrent qu'il a des effets protecteurs contre plusieurs formes de cancer, dont celui du foie, du sein, et le mélanome, une tumeur agressive de la peau. Des chercheurs américains lui attribuent cette fois la capacité de réduire nettement la récurrence d'un cancer du colon et celle d'accroître les chances de guérison.

Ça c'est fort !

Publié le
Voila pourquoi le café est bon pour la santé

Le café serait finalement bon pour la santé. Crédit Reuters

Atlantico : Une étude, menée à Boston, et publiée dans la revue américaine Journal of Clinical Oncology révèle que le café serait un allié de choix contre la récidive. Comment interpréter ces résultats ?

Astrid Nehlig : Cette étude tire son intérêt du fait qu'elle s'intéresse à des patients atteints d'un stade 3 de cancer du colon et qui sont soignés par chimiothérapie.

Auparavant, seules des études épidémiologiques avaient été menées dans la population et on étudiait la différence de survie entre ceux qui buvaient du café et les autres. Et on en avait déduit que la consommation de café réduisait le cancer du colon. C'est un effet qui est bien connu et montré.

Dans cette étude, l'originalité est donc qu'ils testent ces patients déjà atteints sous chimiothérapie et leur demandent de donner de manière prospective le nombre de café qu'ils boivent. Il y a un intérêt car de manière rétroactive, il est avéré que les gens ne se souviennent pas forcément du nombre de cafés qu'ils ont bu. La quantité consommée rapportée dans les études peut être ainsi peu fiable. Ici, les individus remplissent tout un questionnaire nutritionnel au cours de l'étude. Les données ont montré que les patients qui consomment quatre tasses de café ou plus par jour voyaient leur taux de récurrence ou taux de mortalité réduit de 42 à 52 % si on les compare aux gens qui ne boivent pas de café.

Ce qui est démontré également, c'est que la consommation de tisane et de décaféiné n'a aucun effet. C'est intéressant car cette étude montre le rôle de la caféine qui n'était pas connu dans le cancer du colon. L'Efsa (Agence européenne de sécurité sanitaire ndlr) a indiqué que la dose journalière de caféine sans risque est fixée à 400 mg par jour, alors qu'un expresso en compte de 50 à 70 et un café filtre environ 100 mg. On est parfaitement dans cette limite.

Quels sont les autres bienfaits du café sur la santé mis en évidence par des études ?

On a une réduction prouvée des risques de cancer du sein chez les femmes non ménopausées. La caféine a un effet particulièrement protecteur chez les femmes à risques pour le cancer du sein. Il existe aussi un effet très protecteur du café dans le cancer du foie. Celui-là est très largement démontré : il y a un risque réduit de 30 à 55 % à partir d'une à deux tasses par jour. On réduit le risque de cancer, d'hépatite C et de cirrhose. 

Le café a un rôle protecteur sur le mélanome et donc dans le cancer de la peau. Et, ce, dès une tasse par jour. La caféine directement appliquée sur la peau pourrait protéger des UV mais des études complémentaires restent nécessaires.  Le café a un effet extrêmement puissant dans la prévention du diabète de type 2. A partir de deux tasses par jour de café et de décaféiné, l'effet est démontré, ce qui prouve que ce sont cette fois les antioxydants qui agissent. On ne connaît pas encore le mode d'action exact, il y a de nombreuses recherches qui sont faites. Toutefois, il faut se garder de faire une relation directe parce que le diabète est lié aussi à l'inactivité physique et au mode de vie qui pourraient être différent entre les consommateurs et les non-consommateurs de café. 

Concernant le système cardio-vasculaire, il y a de nombreuses idées reçues, notamment le fait que le café ne soit pas bon pour le cœur etc. Globalement, le café n'est pas mauvais pour le cœur, il pourrait même prémunir de l'infarctus, l'insuffisance cardiaque et l'accident vasculaire cérébral. En revanche, il y a une sous-population de personnes qui y sont sensibles. Cela est probablement lié à des variations dans le génome qui modifient la réponse du cœur à l'ingestion de café et de caféine.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Stéphane Gayet - 21/08/2015 - 12:57 - Signaler un abus Le café sur la sellette

    C'est l'une des boissons les plus consommées. On l'étudie depuis des décennies. Des travaux de thèse lui ont été consacrés. Aucun cancer n'a jamais pu être attribué à cette substance, au contraire.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Astrid Nehlig

Astrid Nehlig est directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), à Strasbourg.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€