Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 28 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Vladimir Poutine : "Pourquoi je pense qu'il faut renforcer l'armée russe"

Le chef du gouvernement russe détaille la stratégie de renforcement militaire de son pays dans cette tribune publiée en français sur Atlantico.

Force tranquille

Publié le - Mis à jour le 23 Février 2012
Vladimir Poutine : "Pourquoi je pense qu'il faut renforcer l'armée russe"

Vladimir Poutine : "Nous devons nous appuyer sur les derniers développements dans l’art de la guerre." Crédit Reuters

Dans un monde marqué par les crises, la tentation est grande de résoudre les problèmes de l’un aux dépens de l’autre, par la pression et par la force.

Il n’est pas surprenant que certains demandent à ce que des ressources d’importance stratégique globale soient dégagées de la souveraineté exclusive d’une seule nation. Cela ne peut arriver à la Russie ; ce n’est même pas une hypothèse envisageable.

En d’autres termes, nous ne devrions tenter personne en nous autorisant à être faibles. En aucun cas nous n’abandonnerons notre capacité stratégique de dissuasion. En fait, nous la renforcerons.

Nous ne pourrons renforcer notre rôle sur la scène internationale et développer notre économie et nos institutions démocratiques si nous ne sommes pas capables de protéger la Russie.

Nous constatons l’émergence continue de nouvelles guerres régionales et locales. De nouvelles zones d’instabilité et de chaos délibérément orchestré émergent. Il existe des tentatives d’initier de tels conflits aux frontières mêmes de la Russie et de ses alliés. Les principes de base du droit international sont dégradés et érodés, notamment en matière de sécurité internationale.

Dans ces circonstances, la Russie ne peut pas s’appuyer sur les seuls canaux diplomatiques et économiques pour résoudre les conflits. Notre pays doit développer de manière suffisante son potentiel militaire dans le cadre d’une stratégie de dissuasion. C’est une condition indispensable pour que la Russie se sente en sécurité et que nos partenaires écoutent les arguments de notre pays.

Nous avons adopté et sommes entrain de mettre en œuvre des programmes inédits pour développer nos forces armées et moderniser l’industrie russe de la défense. Nous allouerons près de 23 000 milliards de roubles à cet effet dans les dix prochaines années. Il ne s’agit pas d’une militarisation du budget de la Russie cependant.

Notre objectif devrait être de développer une armée entièrement professionnelle. Les militaires devront bénéficier d’un ensemble d’avantages sociaux, en accord avec l’importance de leur responsabilité collective.

Il est clair que le volume et le calendrier de cet effort de financement de grande ampleur fait l’objet de nombreuses discussions. L’objectif de créer une armée moderne et de globalement renforcer notre potentiel défensif ne peut être remis à plus tard.

En fait, nos centres et entreprises du secteur de la défense ont raté plusieurs cycles de modernisation ces trente dernières années. Pourtant, nous avons accompli d’énormes avancées en réformant l’armée. Des forces d’action rapide composées de soldats sous contrat ont été postées dans toutes les zones stratégiques. Des unités auto-suffisantes ont été créées. Une unité de ce type a mené l’opération de maintien de la paix en Géorgie en 2008 et a défendu les peuples d’Ossétie du Sud et d’Abkhazie.

Notre flotte a rétabli sa présence dans les zones stratégiques des eaux internationales, y compris la mer méditerranée.

Que nous réserve donc le futur ? Le risque d’une guerre mondiale entre puissances nucléaires est peu élevé, car cela signifierait la fin de la civilisation. Personne n’oserait lancer une agression de grande envergure contre nous.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par flogo - 21/02/2012 - 09:53 - Signaler un abus Mr POUTINE

    vous êtes le type parfait du ...PARANOÏAQUE !

  • Par texarkana - 21/02/2012 - 11:33 - Signaler un abus Il a bien raison

    Si la Serbie et l'Irak avaient eu la dissuasion nucléaire, l'Occident, en dépit de ses grands principes droidelommistes, ne les aurait pas attaqués!

  • Par perisino62 - 21/02/2012 - 15:17 - Signaler un abus Logique !

    La Russie n'a pas l'intention de partager ses richesses avec d'autres... Cependant depuis plus de 50 ans elle tente, comme les Usa, de mettre la main sur des concessions et des matières premières à l'extérieur de ses frontières pour sa consommation courante et plus largement pour le business... D'abord extraire et consommer les richesses des autres, et les siennes pour la fin ou la soif : logique ! Les réserves Russes sont énormes, et celles des américains énormes également, ces dernières tenues secrètes, plus exactement "non révisées" depuis Carter ! Ils ont les moyens les Russes et le pays est immense. Ils n'ont pas le choix !

  • Par le celte - 21/02/2012 - 15:48 - Signaler un abus hola!

    Ca craint.....

  • Par texarkana - 21/02/2012 - 16:00 - Signaler un abus la France n'agit pas différemment

    avec son fameux Pré Carré : il est naïf de penser que les vieux impérialismes aient disparu!

  • Par vangog - 21/02/2012 - 23:55 - Signaler un abus En géneral, les gens sont plus beaux quand ils rient,

    cela n'est pas le cas de Poutine...

  • Par Eric de Tor - 22/02/2012 - 00:25 - Signaler un abus Des perles aux cochons?

    Quand Poutine s'exprime, ce n'est pas la soupe tiède du "Nobel de la Paix" Obama (consacré pour son art consommé de la défaite?), ni la syntaxe syncopée et approximative de Sarkozy: c'est clair, net, précis. Et l'on comprend pourquoi les "services" occidentaux s'échinent à essayer de compromettre sa réélection prochaine. Je vous renvoie à la version anglaise, plus complète sur les sujet de la refondation de l'armée russe, des rapports de force géopolitiques et du rôle des alliances (thèmes éludés dans l'article français). À cette heure, notre politique étrangère bafoue les principes essentiels du droit international et attise les conflits au voisinage de nos frontières, alors que paradoxalement notre outil militaire est sacrifié sur l'autel de l'atlantisme béat, de la privatisation des fonctions régaliennes et de la nanification de l'appareil d'Etat. Prêter attention à ce que nous disent les décideurs Russes peut donc nous être salutaire. En définitive, ce texte est tout à la fois un credo, un programme et un avertissement. Les sots et les incultes l'accueilleront donc avec leur ironie et leur suffisance coutumières. À bon entendeur...

  • Par Durand - 22/02/2012 - 19:23 - Signaler un abus Comment carboniser la rente des matières premières ...

    C'est un grand classique des pétro-dictatures (ici dans le cas russe il s'agit d'une polymatiéro-dictature) de dissiper la rente en dépenses sécuritaires. Poutine ferait mieux de libéraliser son système politique. Une chance sur ..... non, n'y pensons même pas. Pauvre, pauvre Russie, quand donc connaîtras-tu la liberté ?

  • Par Eric de Tor - 22/02/2012 - 23:31 - Signaler un abus CQFD

    Merci monsieur Durand de vous être dévoué pour illustrer ma conclusion! Cordialement.

  • Par Eric de Tor - 23/02/2012 - 19:44 - Signaler un abus Tout le monde réarme, sauf les Européens

    Pour ceux que le sujet intéresse, lire la chronique d'Alain Frachon dans le Monde: "Tout le monde réarme, sauf les Européens".

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Vladimir Poutine

Vladimir Poutine est Premier ministre de la Russie.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€