Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 10 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Vidéo choc d’animaux maltraités dans un abattoir bio : au-delà de l’indignation, quelles réponses à ces actes de cruauté ?

L214, une association militante de protection animale, a tourné une vidéo visant à dénoncer les pratiques brutales d'un abattoir du Gard. Des pratiques loin d'être exceptionnelles, dénoncées par les éleveurs, mais qui peinent à mobiliser les politiques.

Voir plus loin

Publié le
Vidéo choc d’animaux maltraités dans un abattoir bio : au-delà de l’indignation, quelles réponses à ces actes de cruauté ?

Atlantico : L214, une association militant de protection animale, a tourné une vidéo visant à dénoncer les pratiques brutales d'un abattoir du Gard. Comment réagissez-vous à la publication de cette nouvelle vidéo ? 

Antoine Jeandey : Ce n'est pas la première vidéo réalisée par l'association L214 dans les abattoirs français. Une autre vidéo avait été médiatisé début octobre 2015. On sait donc qu'effectivement il y a des problèmes de bien être animal dans certains abattoirs. Il est important de condamner fermement les actes visibles dans ces vidéos qui constituent des pratiques révoltantes. Les pratiques qui ont court dans un certain nombre d'abattoirs sont d'ailleurs dénoncées régulièrement par les éleveurs qui n'ont plus le droit d'accéder à ce qui se passe les sites où sont abattus leur bêtes.

Cela fait écho à un autre aspect trouble des pratiques des abattoirs ayant un impact direct sur les éleveurs : la question des marges pratiquées par les abattoirs. Preuve une fois de plus de l'opacité qui règne autour du business de l'abattage des animaux.

Peut-on en déduire que ces pratiques sont habituelles dans les abattoirs ?

Dire qu'elles sont habituelles serait très exagéré. Cependant il faut reconnaître que ce n'est pas la première fois que ce genre d'agissements sont révélés. Il ne s'agit pas du même abattoir que lors de la dernière vidéo médiatisée par l'association L214. Il faut donc se poser la question.

Quelle est l'action politique atour de la question de l'abattage des animaux ?

La sénatrice Sylvie Goy-Chavent, fille d'éleveur, est particulièrement active sur le sujet. Elle a déjà été à l'origine d'une mission sur la viande après le scandale de la viande de cheval en 2013. Elle a déclaré vouloir lancer une enquête sur les pratiques des abattoirs. Elle a obtenu entre 70 et 80 signatures de sénateurs pour soutenir cette mission, ce qui est légèrement insuffisant. La mission n'a donc à ce jour pas été engagée. Par ailleurs, l'Ordre des vétérinaires a pris une position très claire le 24 novembre dernier sur l'abattage des animaux. La déclaration des représentants des vétérinaires rappelait l'absolue nécessité du fait que « tout animal abattu doit être privé de conscience de manière efficace, préalablement à la saignée et jusqu'à la fin de celle-ci ». Cela signifie très clairement qu'en aucun cas une bête vivante ne doit souffrir. C'est une position que partagent également les éleveurs.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anguerrand - 24/02/2016 - 09:24 - Signaler un abus Des pratiques inacceptables

    Ce qui me choque c'est que les " reporters " oublient d'aller voir dans les abattoirs cacher ou halal, cet oubli nous montrerait autrement plus de cruauté, les animaux mettent jusqu'à 20 mn à mourir dans une grande souffrance sans anesthésie préalable. Mais là il ne faut pas faire " d'amalgame" d'autant que l'on nous en fait manger, sans nous le dire bien sûr, et par conséquent nous versons toujours sans le savoir une sommes à ces religions.

  • Par jupiteruranus - 24/02/2016 - 09:30 - Signaler un abus LA VIANDE C EST TERMINE POUR MOI

    Je ne mangerai plus de viande, c'est fini ! Les scènes sont tellement insoutenables que je ne vois pas d'autre alternative pour témoigner mon soutien aux animaux maltraités, pour ne pas dire torturés.

  • Par MIMINE 95 - 24/02/2016 - 10:19 - Signaler un abus OUI MAIS VOILA....

    Quand on accepte de fermer les yeux sur la barbarie au nom de la "diversité" religieuse, il ne faut pas s'étonner que cela fasse tâche. Réclamez, exigez des viandes certifiées label rouge, seul label qui possèdent des normes strictes d'abattage, mais comme par hasard de plus en plus difficile à trouver car souvent remplacé par du "local" ou "d'la marque", comme ils disent, dernier marketing destiné à abuser les con-sommateurs, le local ne voulant rien dire d'autre... "qu'élevé pas trop loin, " et " idem" une charolaise n'est pas forcément élevé et abattu avec respect. Faites comme moi, ralez , dites NON, je n'achète QUE du label rouge et passez votre chemin mais surtout n'oubliez pas d'en donner les raisons : élevages ET abattages éthiques. Taper au porte monnaie, c'est la façon la plus efficace de se faire entendre...Quand au prix, Il suffit, plusieurs fois par semaine, de remplacer la viande par un bon plat purement végétarien, par des oeufs, ou par un poisson , il y en a de très bon, pas bien cher et vous verrez comme moi, que votre budget ne verra pas la différence. En principe, un produit label coûte le même prix que le " marketing" qu'on vous propose. Alors... action !!

  • Par Anguerrand - 24/02/2016 - 11:00 - Signaler un abus A MIMINE 95

    Cet abattoir était pourtant labellisé BIO, àlors qu'elle confiance meme au label ROUGE ?si l'abattage se fait selon la loi la bête est anesthésié et ne se rend pas compte de son abattage. Mais voilà au nom du " pas d'amalgame " ( musulmans et judaïsme ) on accepte des abattages cruelles. Pour les autres abattoirs normaux les excès sont maintenant dénoncés et heureusement..Le scandale ce sont les abattages rituels au nom de deux religions et les excès de tels abattoirs mais croyez moi de peur d'être dénoncé de telles pratiques seront abandonné car l'abattoir et ses salariés risque leur survie.

  • Par Olivier62 - 24/02/2016 - 11:06 - Signaler un abus Problème des prescriptions religieuses

    Il n'y a aucune difficulté à abattre sans souffrance : il existe à l'étranger des systèmes d'électrocution qui assurent une mort immédiate et sans douleur. Seulement voilà, les superstitions de certaines religions exigent un égorgement alors que l'animal est en vie (charmant, non ?). Alors le gouvernement fait la seule chose qu'il sait faire : se coucher devant ces exigences abjectes et essayer de cacher le problème.

  • Par Clodo31 - 24/02/2016 - 11:39 - Signaler un abus Vu la virulence

    de certaines associations anti-...euh anti-tout, s'est-on posé la question de la réalité de ce reportage ? En clair, est-il possible que ce soit une mise en scène ?

  • Par langue de pivert - 24/02/2016 - 18:35 - Signaler un abus Comment s'étonner ?

    Dans le Gard, le massacre d'animaux, beaucoup payent cher pour voir ça ! Ça développe une insensibilité culturelle à la souffrance animale. Cette insensibilité est développée dès le plus jeune age - avec la complicité de l'état et de l'éducation nationale - par les lobbys de la tauromachie qui "trainent" toute la jeunesse d'une région, du primaire au secondaire, dans des expositions où les images objets de cet article passeraient inaperçues ! Les lobbys de la chasse sévissent également dans les milieux scolaires toujours avec la bénédiction de l’éducation nationale. L'état y trouve son compte en flattant l'électorat de ces puissantes associations bien représentées dans le personnel politique de tout bord. http://www.allianceanticorrida.fr/actions/expo-sanglante-depot-de-plainte-alliance-anti-corrida.php#.Vs3kKUAqdi0

  • Par cloette - 24/02/2016 - 20:50 - Signaler un abus Maltraiter les animaux

    Il n'y a pas plus lâche !

  • Par Vincennes - 25/02/2016 - 00:36 - Signaler un abus Si nous voulons aider L.214.com et abattoirs-made-in-france.com

    cette "langue de pute" de GIESBER, aurait pu profiter de sa grande promiscuité avec Hollande, pour faire AVANCER la CAUSE ANIMALE, suite à la sortie de son bouquin + émission qui, FINALLEMENT n'ont servi qu'à lui faire de la Pub et faire vendre son livre en passant sur tous les plateaux du service public ........en ne parlant jamais de la méthode halal/cacher durant laquelle les animaux mettent bien trop longtemps à mourir !!! Allez GIESBERT, un peu de courage avec votre grand pote Hollande faites donc avancer la CAUSE ANIMALE, plutôt que de salir/critiquer Sarko, sans arrêt et ainsi vous pourrez vous regarder dans une glace même si vous êtes de + en + moche (physiquement et moralement)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Antoine Jeandey

Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€