Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 26 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Tout arrive : Moscovici ferme le paradis fiscal de Monaco…

En visite "officielle" à Monaco, Pierre Moscovici, commissaire européen, a négocié la fin des secrets bancaires de Monaco. Le Rocher en tremble.

Atlantico Business

Publié le
Tout arrive : Moscovici ferme le paradis fiscal de Monaco…

Cette affaire qui pourrait n'être qu'anecdotique prouve au moins que Pierre Moscovici, commissaire européen a plus de pouvoir que le Pierre Moscovici qui était ministre de l'Economie à Paris.

Affaire anecdotique parce que ça devait bien arriver un jour, tout le monde en parlait. La Suisse, le Liechtenstein et la principauté d’Andorre y sont passés et ont abandonné le sacrosaint secret bancaire. Celui qui autorisait toutes les turpitudes financières et fiscales.

Monaco qui avait encore dissimulé quelques belles fortunes américaines, anglaises, russes ou mêmes originaires du Moyen-Orient, faisait de la résistance. Avec la complicité française parce que la France avait tout intérêt à protéger le statut fiscal de Monaco, et ne pas chercher à savoir d’où venait l'argent.

D'abord parce que les Français eux-mêmes ne pouvaient pas en profiter. Donc la morale franco-française était sauve. Un Français ne pouvait pas cacher son argent à Monaco. Quant à l'argent des autres qui, pour plein de raisons venait se cacher à Monaco, il entrait dans la zone euro et de plus était consolidé dans la balance des paiements française. C’était tout bénéfice.

Les ministres français n'ont donc jamais fait beaucoup d'efforts pour normaliser la situation du Rocher.

Ce que Pierre Moscovici n'avait pas entrepris quand il était à Bercy, il vient de l'obtenir au nom des Européens de Bruxelles. En fait, Bruxelles, fidèle à ses pratiques, a réalisé ce que les pays membres n'osaient pas faire. Ce n’est pas la première fois. Mais passons !

Monaco va désormais se rapprocher dans ses pratiques financières, des grandes démocraties européennes en acceptant de signer l'accord d’échange automatique d'informations fiscales. En clair, les banques installées à Monaco ne pourront plus se prévaloir du secret pour refuser de donner des informations aux pays qui voudront en savoir plus sur la situation de certains de leurs ressortissants.

En fait, Monaco s’est résolu à suivre le chemin emprunté par les autres paradis fiscaux européens à commencer par la Suisse. Pour des raisons d'image et surtout sous l'amicale pression de Bruxelles.

Alors les choses ne vont pas devenir transparentes du jour au lendemain. Monaco a obtenu comme la Suisse un délai de deux ans avant de s’aligner sur la réglementation. Deux ans pour permettre aux exilés fiscaux pour choisir leur destin. Soit ils trouvent un accord avec l'administration fiscale française qui leur permettra de blanchir cet argent à un prix acceptable. Soit ils se mettent à chercher un nouvel exil fiscal dans le monde. Il en reste mais il faudra aller plus loin, en Asie ou dans les Caraïbes.

Du côté de Bercy on espère récupérer un bon milliard d’euros par an sur deux ans en provenance d’exilés repentis qui souhaiteraient rester sous le soleil du Midi. Le Rocher sera fiscalement moins clément, mais il restera avantageux. Les Russes et les émirs qui voudront mettre de l'argent à Monaco seront aussi visibles que s’ils avaient choisi une agence de la BNP à Paris, mais moins imposés. Les fraudeurs eux n'auront aucun intérêt à rester.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Mike Desmots - 24/02/2016 - 07:40 - Signaler un abus le socialisme toujours prédateur de l'argent des autres...

    une fois de plus en action ..! d'ici peu l'enfer fiscal va s'étendre en UE ,vu la démagogie des fonctionnaires/technocrates de luxe à Bruxelles ....

  • Par 1 citoyen - 24/02/2016 - 10:17 - Signaler un abus Du fric

    Je suis fonctionnaire, politique, je n'ai aucune idées comment créer de la richesse et comment fonctionne une entreprise, tout ce que je veux c'est de l'argent, du fric , du blé, de la tune pour Moi et mes copains, s'il en reste je le donnerai a quelques associations pour me faire VALOIR !

  • Par Alain Proviste - 24/02/2016 - 11:00 - Signaler un abus Il a l'air satisfait de lui

    On le comprend, il poursuit l’œuvre de sa vie : augmenter les impôts d'une façon ou d'une autre. C'est une obsession chez ces gens.

  • Par vangog - 24/02/2016 - 11:45 - Signaler un abus Pour le choix des exilés fiscaux, il y a les USA...

    maintenant! Grâce aux baisses d'impôts résultant du recentrage du prochain President Trump, les USA vont devenir un paradis pour exilés fiscaux ( il existe déjà quelques états comme le Delaware très intéressants...). Mosco-le-vicieux va faire perdre à l'UE ses très grandes fortunes. Déjà Rotschild, qui a bien profité du gauchisme européen, cherche dorénavant à se réfugier aux USA...tout faux, Mosco!

  • Par Mike Desmots - 24/02/2016 - 12:30 - Signaler un abus @vango , Le Maine , le Nebraska, Caroline du Sud ..

    c'est pas mal non plu ..ok , selon ce que l'on veut faire, .il en reste tout de même 50 autres à investiguer... ! et même à considérer les territoires US off shore ...!

  • Par DANIEL74000 - 24/02/2016 - 13:12 - Signaler un abus Guignol ou godillot ?

    Avec l'argent des contribuables, est-il encore possible de croire au Père Noel et de confondre vessie et lanterne ?

  • Par zouk - 24/02/2016 - 14:14 - Signaler un abus Moscovici et Monaco

    Encore une victoire du politiquement correct. Le coût en reste à évaluer pour Monaco sans aucun doute, mais peut être aussi pour la France

  • Par de20 - 24/02/2016 - 15:15 - Signaler un abus Europe machine à perdre.

    Europe machine à perdre.

  • Par brennec - 24/02/2016 - 18:22 - Signaler un abus L'herbe sera plus verte ailleurs.

    Il y aura toujours des paradis fiscaux, tant qu'il y aura des enfers fiscaux. Les fortunés qui y ont intéret trouverons toujours une banque ou un pays pour leurs affaires.

  • Par jurgio - 24/02/2016 - 22:20 - Signaler un abus Encore un qui va bien dormir

    La captation d'argent est un sport de gauche obsessionnel.

  • Par vangog - 25/02/2016 - 09:06 - Signaler un abus L'UE de Mitterrand, Delors, Lamy, Giscard...

    et de Mosco-le-vicieux est en train de se déliter totalement à l'Est: l'Autriche est en rébellion ouverte contre la politique de colonisation inversée de Merkel ( car vider les forces vives du proche et du Moyen-Orient et de l'Asie, c'est une nouvelle façon de coloniser ces pays et asservir leurs peuples en contributeurs de la gériatrie allemande...). En quelques semaines, les Autrichiens ont détruit l'anschluss qui les liaient à l'Allemagne totalitaire et sont en train de recréer l'Autriche-Hongrie, contre les technocrates bruxellois...les débuts de la 3eme guerre mondiale, qui a toujours germé dans les Balkans?...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaine BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€