Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Tous surveillés, tous sur écoute ? Ce que nous avons tous intérêt à apprendre pour vivre avec un Big Brother en pleine croissance

Écoutes judiciaires à outrance, surveillance de la NSA, espionnage entre particuliers... Les nouvelles technologiques sont aussi pratiques que pernicieuses, et leurs effets sur la société commencent seulement à se faire sentir.

Little Brother deviendra grand

Publié le - Mis à jour le 17 Mars 2014
Tous surveillés, tous sur écoute ? Ce que nous avons tous intérêt à apprendre pour vivre avec un Big Brother en pleine croissance

Le développement des nouvelles technologies et le boom du numérique semblent avoir été l'occasion d'une accélération et d'une généralisation de la surveillance.  Crédit Reuters

Atlantico : Le développement des nouvelles technologies et le boom du numérique semblent avoir été l'occasion d'une accélération et d'une généralisation de la surveillance. L'affaire des enregistrements Buisson puis celle des écoutes de Sarkozy n'en sont que les plus récentes illustrations depuis la mise au jour des pratiques de la NSA. Faut-il se résigner pour de bon à vivre dans un monde où être écouté serait devenu la norme ?

Eric Denécé : Je ne pense pas, tout d'abord, que les citoyens doivent se "résigner" à un monde où chaque individu serait mis sur écoute. Les citoyens peuvent utiliser ici deux moyens : en premier lieu une pression sur leurs gouvernements respectifs pour que les lois sur la protection des données personnelles et des communications soient renforcés, mais aussi l'adoption de moyens de protection au niveau individuel afin de ne plus laisser autant de "traces" qu'actuellement, que ce soit par téléphone ou sur Internet.

Pour comprendre le problème plus en détail, il est nécessaire de rappeler les différents types d'écoutes et leurs provenances :

Les écoutes judiciaires qui sont déclenchées par les juges d'instructions dans le cadre d'une enquête. Elles sont tout à fait légales et sont vérifiées par la Commission de contrôle des interceptions.

Les écoutes administratives que l'ont initie à la demande des services de renseignements (intérieurs comme extérieurs) pour des raisons de sécurité nationale.

Les écoutes provenant de l'étranger (NSA, CIA...), certaines agences pouvant s'intéresser à ce qui est dit en France sur tel ou tel sujet. On ne peut malheureusement pas grand chose contre de telles pratiques.

Enfin, les écoutes "sauvages" ou illégales qui peuvent provenir de plusieurs directions. Tout d'abord des individus  qui s'improvisent espions amateurs grâce à des logiciels d'espionnage assez facilement accessibles sur le Web. C'est souvent un moyen d'écouter son voisin, son conjoint, son patron, les moteurs étant ici davantage la paranoïa ou encore la perversité. Viennent ensuite les hackers qui travaillent sur Internet et dont les motivations sont davantage criminelles ou subversives. On trouve enfin, bien que cette pratique soit loin d'être systématique, les agences d'intelligence économique ou encore les sociétés de détectives privés qui peuvent recourir à des écoutes illégales lorsqu'elles butent sur un renseignement dans le cadre d'enquêtes qu'elles conduisent.  

Les deux premiers types d'écoutes sont très réglementés, leurs pratiques étant encadrées par la loi Rocard/Cresson (loi du 10 juillet 1991). Il faut toutefois faire la différence entre l'aspect légal et l'aspect légitime, notamment dans le cadre des écoutes judiciaires. On observe effectivement dans certains cas des abus venant de juges d'instructions qui peuvent être tentés d'abuser de ce genre de recours. Le principal problème réside cependant dans les deux derniers types d'écoutes qui ont tendance à se généraliser sur les dernières années.

Jean-Marie Burguburu : Il est certain que les écoutes modernes ont aujourd'hui un aspect de moins en moins exceptionnel, et cela concerne tant les personnes soupçonnées d'un méfait que les avocats. Les manipulations étaient auparavant complexes, difficiles (on se souvient des fameux "plombiers de l'Elysée"), puisqu'il fallait poser physiquement une "bretelle" sur le poste que l'on souhaitait espionner. Il suffit aujourd'hui d'un simple clic d'ordinateur, et les moyens alloués aux écoutes numériques n'en sont que plus importants, on le voit notamment à travers la création par l'Etat de la PNIJ (Plateforme Nationale des Interceptions Judiciaires) qui va être un véritable "bunker" géré par la société Thalès. Les conditions ont donc bel et bien changé et l'on se rend compte que les interceptions téléphoniques n'ont plus un caractère aussi restreint que par le passé, en dépit des restrictions prévues par le Code de procédure pénale en la matière.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lennart - 14/03/2014 - 07:27 - Signaler un abus La NSA surnommait Steve Jobs "Big Brother"

    Et quand on constate la volonté d'Apple a s'incruster a peu près partout ça fout la trouille, ça ferait presque passer Google pour un enfant de choeur.

  • Par cronos - 14/03/2014 - 08:18 - Signaler un abus ALLO...

    oui j'écoute..? Un président qui fait écouter son peuple ne peut être qu'un président corrompu à l'extrême ou un détraqué..?

  • Par Septentrionale - 14/03/2014 - 08:20 - Signaler un abus Dans cette société du paraître pour tous

    Nous avons à apprendre notre liberté intérieure, à réapprendre sa profondeur pour sortir des tréfonds des racolages politiK et de la com clientéliste médiatique. Lire Ayn Rand pour ré-activer une pensée en mouvement dans une réflexion personnelle.

  • Par Guzet31 - 14/03/2014 - 08:45 - Signaler un abus La surveillance de tous par tous

    Il est évident qu'avec la multiplication et la miniaturisation des moyens d'enregistrement visuels ou sonores, ce n'est pas seulement Big brother qui menace (cf. écoutes) mais aussi la surveillance de tous par tous (cf. B uisson)

  • Par biturige - 14/03/2014 - 09:17 - Signaler un abus tous surveillés ?

    bonjour,tous surveillés ,je ne sais pas ;en revanche tous fichés évidemment ! Il suffit d'effectuer une démarche administrative . Chaque acte de la vie courante de la naissance au décès en passant la carte électorale ,les permis,les impôts et demandes diverses auprès des services de notre administration ,laquelle quoi que l 'on en dise , fait fort bien son travail .

  • Par blogblog - 14/03/2014 - 09:50 - Signaler un abus Surveillance par satellite

    Des dizaines de milliers de Français sont surveillés par satellite. Ces satellites peuvent filmer et enregistrer à travers les murs et être activés ans le contrôle des juges. Il est temps que les médias fassent leur travail d'information et cessent de nous faire croire que le summum du scandale ce sont les écoutes téléphoniques ou l'espionnage sur le Web.

  • Par patricck - 14/03/2014 - 09:52 - Signaler un abus Pour quand?

    Le "meilleur des mondes" se rapproche

  • Par xenophon - 14/03/2014 - 10:30 - Signaler un abus Vaste débat

    Les évolutions techniques sont là. On ne reviendra pas en arrière et il convient d' essayer de s'y adapter. La pratique des écoutes dites en "filet dérivant" de longue durée est probablement la plus discutable, même si la justice semble s' y résoudre. Parler de CR d' écoute "expurgés", c' est nous prendre pour des imbéciles. Les info recueillies sont toutes susceptibles d' exploitation plus ou moins décelable, selon l' adresse des intercepteurs et des exploitants. Le plus choquant dans les affaires actuellement en cours, c' est que certains personnages "haut placés" veulent nous faire croire à leur innocence outragée dans ce système conçu pour violer à tort ou à raison l' intimité. Ils sont impliqués -et c 'est leur rôle- ou ils sont incapables. Autre remarque: laisser sans filet des moyens aussi dangereux à la disposition sans contrôle de juges qui, malgré leur statut magnifié et conféré par des diplômes, ne sont que des hommes, cela me parait ouvrir une brèche béante par où toutes les contestations peuvent s' engouffrer.

  • Par biturige - 14/03/2014 - 10:31 - Signaler un abus bof !!

    bonjour blogblog,les satellites ? bof ! il me semble me souvenir que du temps où les services de police recherchaient Monsieur Colonna ,il avait été dit que notre satellite perché en orbite à 30 km de hauteur pouvait détecter un bouton de culotte à 10 m près ,or le satellite en question était resté muet . Si donc il s'agit du même ,on peut espérer vaquer tranquille à ses petites affaires

  • Par pave777 - 14/03/2014 - 10:44 - Signaler un abus @ Guzet31 & blogblog, gardez l'espoir SVP.

    Pas d'affolement prenez mon exemple ; j'ai ma maison troglodyte, construite à l'intérieur d'un rocher, à 30m sous terre, pas d'ordi, pas de télé, pas de radio, pas de téléphone, éclairage à la bougie et ventilation naturelle. Pour ma correspondance, uniquement des pigeons voyageurs, qui ont leur carte au FN, et que je renouvelle après chaque mission, après avoir mangé les précédents, aux petit pois et au foix gras de canard. J'ai des provisions et des munitions pour un an, donc je ne crains plus rien ! faites comme moi ! sinon un jour hélas... la police politique, ou religieuse, si les muslims prennent le pouvoir ! vous rendra visite. Bonne chance ! et merci de transmettre mon message survivaliste, à ceux qui le mérite. J'invite parfois Patrick Buisson, c'est un type super sympa, à partager, un repas naturiste, comme il est pudique, je lui autorise le string, ensuite il récupère ses effets chez ma voisine à 10 km, c'est vraiment pas compliqué de vivre tranquillement ? juste un peu de raisonnement. Surtout ne devenez pas parano ! c'est pas bon pour la santé. Cdlt

  • Par Ory-Nick - 14/03/2014 - 11:01 - Signaler un abus Pas d'inquiétude pour le citoyen lambda...

    Si nous sommes écouté par la NSA, c'est pour leurs blagues de la pause café (guys, I hope you enjoy !). Nos propres services sont bien trop occupé à surveiller Sarkozy pour s'occuper des autres.

  • Par anakyn - 14/03/2014 - 11:58 - Signaler un abus C'est pas nouveau

    Nous sommes sans cesse surveillés, épiés, suivis, dans nos moindres faits et gestes. Notre carte Vitale, notre CB ou notre CNI sont équipées de puces RFID, qui permettent de savoir en temps réel où nous sommes, ce que nous faisons, ce que nous achetons ou mangeons. Notre smartphone ou note Iphone permettent de nous suivre à la trace, et pour beaucoup de matériels, il est impossible d'empêcher les applications de nous géolocaliser.

  • Par la saucisse intello - 14/03/2014 - 12:33 - Signaler un abus Et alors ?.................

    Il y a là matière à des plaisanteries qui s'annoncent comme des plus réussies ! Le fun, ce sera qd la police de valls débarquera chez un quidam à six heures du matin pour chercher...........alors qu'il n'y a rien à trouver ! Rappellez-vous Astérix et la "maison qui rend fou" (les douze travaux d'Astérix). Et quel ministre (même le plus nul de ces 100 dernières années) prendrait le risque d'ignorer un "complot" ? Des échanges sybillins entre initiés, des phrases à double sens, des litanies de chiffres sans aucun sens et voilà la police politique sur la piste.......qui ne mène nulle part ! Putain, je sens qu'on va rire ! Et si dans tout ce merdier transite un véritable info sensible, tant pis pour l'objectif ! Le pied, c'est qu'on pourra dénoncer des gens qui ne nous plaisent pas ou des anti-chasse ou encore des catholiques pratiquants ! Putain, je le redis, on va rire !

  • Par Ory-Nick - 14/03/2014 - 13:00 - Signaler un abus @La saucisse intello, impértinente et intéressante...

    Et je met ma main à couper qu'entre un complot terroriste ou des citoyens qui parlent de voter autre chose que PS, le choix de nos renseignements, sous les ordres du colonel Valls, va être de privilégier les seconds.

  • Par Satan - 14/03/2014 - 14:00 - Signaler un abus Vive la surveillance généralisée!

    Vive le capitalisme!

  • Par ZOEDUBATO - 14/03/2014 - 14:25 - Signaler un abus Le Hollandgate détruit le respect des citoyens pour le Président

    l’exécutif, les institutions, les magistrats, les corps d’Etat pour implanter son idéologie. La France abandonne sa doctrine : liberté, égalité, fraternité et remplace l’Etat de droit et l’intérêt général pour un Etat politisé, omniprésent avec une police des pensées Pour accéder au pouvoir absolu il faut éliminer l’homme politique, au-dessus des Partis et qui est plébiscité par les Français, (voir sondage du Parisien Magazine) Le PS/FN commence par NS qui a préféré l’intérêt général à l’intérêt des Partis Je me demande si FH ne s’inspire pas de la stratégie des bolcheviks envers les Mencheviks lors de la révolution russe qui consiste à soutenir des Partis en connivence d’intérêts politiques en tant qu’idiots utiles qui divisent ses adversaires en pensant jouer à armes égales pour le pouvoir Si c’est vrai et si FH réussi à neutraliser NS et l’UMP ? : à qui le tour le FN ? les verts ? Dans le doute refusons notre vote aux Partis idéologiques et aux carriéristes qui ont divisés les Français et votons pour les listes et candidats pragmatiques et de terrain qui proposent des solutions concrètes, respectant la vie privée, les opinions de chacun et les particularités locales

  • Par prochain - 14/03/2014 - 14:37 - Signaler un abus Big Brother manque d'assurence il n'assume pas il écoute

    Big Brother (à visage humain...) qui manque de poigne ce n'est pas sérieux voyons c'est comme les flics qui se font caillasser par les djeunes ils font pitié.

  • Par prochain - 14/03/2014 - 14:50 - Signaler un abus Le petit Père des peuples a fait belle impression ça avait de la

    gueule en 1935 et après la Guerre comme de nombreux complices encore en vie peuvent en témoigner. Qui a peur Big Brother bisounours un tigre de papier laissez-moi rire...

  • Par ignace - 14/03/2014 - 15:17 - Signaler un abus @pave777 -vous devriez ouvrir une maison d'hote

    ou, mieux, accueillir Snowden (héros du XXI éme siècle) cela emmerderait bien Flamby , l’américaniste forcené

  • Par Odidole - 14/03/2014 - 15:58 - Signaler un abus Le respect !

    Voilà la seule valeur qui permet de vivre en collectivité. Respect des autres dans leur individualité, leurs particularités, leurs croyances... et respect des libertés. Cette valeur semble avoir disparu de l'univers de ceux qui nous gouvernent aujourd'hui ainsi que des juges et des médias qui se font leurs complices. Nous ne sommes que des pions que l'on manipule selon les besoins. Notre utilité se limite à notre bulletin de vote et à l'argent que l'on peut nous soutirer sur notre travail et nos biens.

  • Par BonSensPaysan - 14/03/2014 - 16:26 - Signaler un abus Ils sont parmis nous

    Je suis géolocalisé par mon smartphone. Tous mes commentaires sur les réseaux sociaux ou les sites de news (sauf Atlantico bien sur) sont automatiquement aspirés par Google, IBM et autres pour revendre les informations aux entreprises. Mon voisin vient de s'acheter un petit drone et me filme à mon insu quand je bronze dans mon jardin. Vivement le retour à l'age de pierre !

  • Par pave777 - 14/03/2014 - 18:53 - Signaler un abus @ ignace

    Il semblerait que Snowden a un lien de parenté avec Patrick Buisson, je les inviterais donc tous les deux ; pour leur proche relation, Poutine et Sarkozy, je ne sais pas si je saurais offrir le faste nécessaire ? en cas de besoin, je crois pouvoir compter sur la solidarité de ZOEDUBATO, pour plaire à Nicolas, elle cassera sa tirelire ! champagne !

  • Par Roban - 14/03/2014 - 23:50 - Signaler un abus Ecoutes Sarkozy

    M. J.S. Ferjou, En réponse au procès qui vous est fait, il faudrait préciser sur votre blog que vous n'avez diffusé que des commentaires des écoutes de Sarkozy sans grande importance et que vous ne l'avez fait qu'une fois, c'est du moins ce que j'ai pu constater.

  • Par shaï - 15/03/2014 - 06:53 - Signaler un abus Même pas fichus de suivre un Boing à la trace.

    Même pas fichus de tracer tous les bandits et la drogue qui entrent en France (ni les fraudeurs et autres qui en sortent) Même pas fichus d'éradiquer les fausses cartes Vitales, les faux pauvres, les faux couples, les faux présidents et les vraies fausses "premières dames", et les faux... Arghhh. Moi quidam normal, mort de rires.

  • Par Satan - 15/03/2014 - 08:20 - Signaler un abus Tous surveillé et pourtant le crime organisé libre de tout faire

    n'y a t'il pas là un paradoxe? Les gouvernements seraient complaisants envers tous les bandits et les fraudeurs?

  • Par ohlala - 15/03/2014 - 09:43 - Signaler un abus ou du vent

    non on ne peut tout surveiller, les voyous resteront impunis tant qu'il n'y aura pas un début de soupçon. Mais à force surveiller on trouve toujours, nul n'est irréprochable et ce que Hollande fat aujourd'hui se retournera contre lui! le seul moyen de juger ces hommes c'est de pouvoir les juger en fonction de leur résultat!

  • Par beaumarchais - 15/03/2014 - 17:23 - Signaler un abus Liberte encadrée

    Nous sommes tous fichés et nous ne bénéficions que d’une liberté « à l élastique » Mairies et Services d’ Etat civils, établissements scolaires, employeurs , assurance maladie, services sociaux, poste, cadastre, banques, services fiscaux services de téléphonie et d’internet, Police, renseignements généraux …. Possèdent des documents importants sur nous tous . Caméras des magasins,des banques, des transports publics, des cinémas, des rues, des aéroports …. Et j’en passe, nous localisent à tout instant. En croisant ces données on peut nous connaitre intimement et nous suivre à la trace ! Alors notre liberté individuelle est plus virtuelle que réelle !! Il nous reste un petit créneau de liberté intime, mais on voit bien que Les personnalités publiques, qui n’adhérent pas au courant politique en place sont « jetées au chiens » (Voila que je cite Mitterrand) Et perdent même cette parcelle de liberté Nous ne sommes plus en Démocratie …et pour biens d’autres raisons aussi . Mais je serais hors sujet …….. Bien sur que la technologie permet cette surveillance constante ,mais ce n'est qu'un outil . Qui l'utilise ? Et contre qui ? Il est là le vrai problème .

  • Par ignace - 15/03/2014 - 17:24 - Signaler un abus @pave777....je pense que vous reussirez et que Zoedubateau

    offrira une caisse de champagne millésimé...rien n'est trop beau pour Sarko et la bibine est bonne pour Poutine

  • Par Ory-Nick - 18/03/2014 - 10:06 - Signaler un abus @Beaumarchais.

    Bravo, je ne peux que vous plussoyer !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Eric Denécé - Jean-Marie Burguburu - François-Bernard Huyghe

Eric Denécé, docteur ès Science Politique, habilité à diriger des recherches, est directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).

Jean-Marie Burguburu, ancien bâtonnier de Paris, a été élu président du Conseil National des Barreaux (CNB) par les membres du CNB. Il s'exprime dans les colonnes d'Atlantico à titre personnel.

François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’IRIS. Spécialiste des stratégies de l'information (chercheur à l'Iris responsable de son Observatoire Géostratégique de l'Information) il est l'auteur de nombreux ouvrages - dont "l'Ennemi à l'ère numérique" (PUF).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€