Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Top 10 du deux poids deux
mesures des traitements réservés
à la droite et à la gauche

Le débat politique français est marqué par deux a priori : la gauche symbolise le "bien moral" et la droite est foncièrement suspecte. De la dénégation à la péjoration, en passant par l'accusation, voici les dix procédés rhétoriques utilisés par la gauche pour neutraliser le débat.

Mauvaise foi

Publié le

La campagne actuelle est l’occasion idéale pour mesurer l’étonnante distorsion qui caractérise toujours en France, à la différence des pays voisins et des Etats-Unis, la perception dominante de la gauche et de la droite dans le débat public. Tout se passe comme si une position de gauche était chez nous a priori légitime,  une de droite, a priori suspecte. Sauf preuve du contraire, sans doute, car nous sommes en démocratie pluraliste, mais la charge de la preuve repose sur la droite. Posture naturelle de la gauche qui s’assimile au camp du « bien moral » et du « juste social », mais qui infiltre nombre de discours politiques et médiatiques, y compris… à droite. Et, paradoxalement ce différentiel de légitimité se donne avec une telle évidence, qu’il échappe à notre vigilance critique.

Les procédés rhétoriques à l’œuvre dans cette asymétrie sont pourtant bien connus : la dénégation pure et simple, la minimisation ( « ce que vous dites est de peu d’importance »), la marginalisation (« ce n’est pas le vrai sujet »), l’accusation (« vous cachez de noirs desseins »), la disqualification (« vu qui vous êtes, votre parole n’est pas recevable ») et la péjoration (reformulation en termes négatifs) de la position ou de l’argument adverse : Voici quelques fleurons de ce petit manuel d’asymétrie, tous bien réels, où le lecteur reconnaîtra sans peine les uns et les autres…

1. « Les amis riches »

a. Un homme politique de droite a des amis riches : « preuve de sa collusion avec l’argent ! »
b. Un homme politique de gauche a des amis riches : « oui, c’est un homme fidèle en amitié » ; Variante : « il a droit au respect de sa vie privée ! »

2. Les affaires

a. Un homme politique de droite est soupçonné de financement illicite de campagne électorale : « aucun doute : la corruption est au coeur du régime ! »
b. Un homme politique de gauche est mis en examen pour association de malfaiteurs : « il faut respecter la présomption d’innocence ! » Variante : « c’est un cas isolé, ne généralisons pas ! »

3. Changements de camp

a. Un homme politique de gauche passe à droite : « c’est un traître » ! Variante douce: « le carriérisme l’a emporté sur la conviction »
b. Un homme politique de droite passe à gauche : « il a su surmonter son conditionnement familial et social »

4. Changements de politique

a. Un président de droite change de politique : « incohérence et contradiction ! »
b. Un président de gauche change de politique : « sens des responsabilités et pragmatisme»

5. Dictateurs encombrants

a. Un responsable de droite reçoit un dictateur : « c’est une honte pour la patrie des droits de l’homme ! »
b. Un responsable de gauche reçoit un dictateur : « hélas, on ne choisit pas ses partenaires en  politique internationale »

6. Chiffres du chômage

a. Le chômage augmente de 17% sous une législature de droite : « explosion qui démontre un bilan désastreux »
b. Le chômage augmente de 50% sous une législature de gauche : « augmentation qui montre combien la crise est terrible. Et pourtant on aura tout essayé ! »

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ISABLEUE - 12/04/2012 - 10:25 - Signaler un abus excellent

    mais la gauche va faire de l'inversion :)))

  • Par le Gône - 12/04/2012 - 10:58 - Signaler un abus Pas mieux...seulement Juste..

    je m'y retrouve completement..cet position de la gauche est entretenue par des media a sa botte et cela depuis Mitterand dont ce fut le seul "exploit politique" verouiller tous les media...

  • Par laurentso - 12/04/2012 - 11:57 - Signaler un abus Je m'demande

    si les auteurs de ce texte ne seraient pas de Droite. Une idée, comme ça...

  • Par Gengis - 12/04/2012 - 12:29 - Signaler un abus De la méchanceté et de l'idiotie

    "Et, paradoxalement ce différentiel de légitimité se donne avec une telle évidence, qu’il échappe à notre vigilance critique." Ce différentiel échappe-t-il aux notables, en particulier du PS, à cette intelligentsia de gauche comme affranchie de tout sens d'auto-critique (qui tarde selon moi et bien d'autres), ou la force de la conviction les éclaire-t-elle comme une foi aveugle qui ne saurait souffrir ne serait-ce que du soupçon du doute ? Car enfin, je n'ose imaginer (même si la tentation à l'occasion me taraude) que cette pensée serait biaisée en toute connaissance de cause ! Comme disait ma grand-mère, "soit il est méchant soit il est idiot". On les dit peu sots loin s'en faut, alors inexorablement je chute dans cette implacable logique qui m'invite à envisager la malhonnêteté du socialisme français ou ,du moins, de ses classes dirigeantes.

  • Par Before - 12/04/2012 - 13:40 - Signaler un abus @Laurentso

    ... ben non, justement, il se dit libéral : ni droite ni gauche, libre. Et ne niez pas qu'en France il est extrêmement délicat de s'affirmer de droite, encore plus difficile d'extrême-droite et quasiment impossible de se dire libéral. La France est foutue, si elle reste encore corsetée dans ses postures étatistes liberticides. Qu'on nous donne de l'air, de la liberté, de penser, de parler, d'entreprendre, de posséder, et ça ira beaucoup mieux. Hélas les 10 impétrants sont tous marqués par une culture économique socialiste et interventionniste.

  • Par Takezo - 12/04/2012 - 14:26 - Signaler un abus @Before

    Vous l'apprendrez si vous ne savez pas déjà que certains comme laurentso comprennent ce qu'ils veulent comprendre, transforment et déforment. J'attends effectivement un débat plus centré sur la limite que l'on doit fixer à l'intervention de l'état dans la vie économique, privée et publique. Ce serait autrement plus intéressant que les caricature que l'on nous sert, caricatures qui, c'est un fait, touchent plus souvent la droite que la gauche. Mais la droite actuelle n'est pas libérale du tout, loin s'en faut.

  • Par Jean-Francois Morf - 12/04/2012 - 14:30 - Signaler un abus Aux USA, c'est la gauche qui est automatiquement suspecte!

    Même le lapin de Pâques est traité "d'affreux socialiste, qui redistribue les biens des riches vers les pauvres" Pour les Américains, l'idéal vers lequel il faut tendre, c'est d'avoir un Rotschild multi-trillionaire, qui possède le continent, les banques, y compris la FED, et qui ne paye pas d'impôts, et tous les Américains morts de faim, pour avoir enrichi le multi-trillionaire!

  • Par Takezo - 12/04/2012 - 14:30 - Signaler un abus @Before

    Finalement les français aiment bien qu'on leur dise quoi penser, comment se comporter, pour qui voter, ce qu'il ne faut pas dire, etc. Comme vous, je pense que l'état devrait lâcher du lest que mine de rien, notre liberté est grignotée petit à petit (et pour le coup gauche et droite ont bien cela en commun).

  • Par Equilibre - 12/04/2012 - 14:31 - Signaler un abus Plus...

    Marrant ce petit papier... Récupérer sur un bloc plutôt, voire très réac. - Un journal fait un numéro sur la charia avec une caricature du prophète. Le journal se fait incendier. Littéralement. Degauche pense que c’est un complot d’extrême droite. - Il fait plus froid que d’habitude. Degauche pense que c’est un signe du réchauffement climatique. - Degauche rejette la morale tout en vous imposant la sienne. - Degauche pense que pour régler les problèmes créés par le gouvernement, il faut plus de gouvernement. Et pour terminer: - Degauche se lève tous les matins, tente de vivre selon sa logique fallacieuse, échoue lamentablement et recommence avec l’opiniâtreté d’un serpent en train d’étouffer mais qui continue à avaler une proie trop grosse pour lui.

  • Par Takezo - 12/04/2012 - 14:39 - Signaler un abus @Jean-Francois Morf

    Et voilà la bonne caricature. Merci Morf pour cet exemple parfait de ce que les auteurs appellent "l’accusation" et "la péjoration". Mais vous n'êtes pas allé jusqu'au bout, vous auriez pu dire société raciste aussi, quitte à aller vers les clichés idiots. Aux US les gens ne se reposent pas sur l'Etat pour la solidarité comme en France. Les gens se mobilisent, le tissus social est plus fort. Ce n'est pas une société idéale, loin de là mais c'est plus fort que vous, il faut aller vers la caricature. Comme le disait Tocqueville il y a près de deux siècles, trop d'égalité tue la liberté. Et l'Amérique permet aussi à l'homme modeste de devenir patron, de devenir millionnaire. L'idéal de l'Amérique c'est la réussite, le dépassement de soi en effet. En France, lorsque nous n'avons pas ce que l'autre possède, on demande à l'état de lui enlever. C'est ainsi que l'on combat les inégalités dans l'enseignement : certains enfants ont des avantages que les plus modestes n'ont pas ? Enlevons donc ces avantages ! Mais personne, non personne ne s'est dit qu'on pourrait simplement donner la même chose aux plus modestes...

  • Par Takezo - 12/04/2012 - 14:41 - Signaler un abus @Equilibre

    C'est très sympa en effet ce ptit post :-)

  • Par Petit Poucet - 12/04/2012 - 14:53 - Signaler un abus Tristement vrai

    Excellent . A diffuser largement! Mais la gauche va dire que l'auteur est de Droite ( a l'inverse pour la majorité des médias qui sont a gauche, c'est normal )

  • Par zaz - 12/04/2012 - 14:59 - Signaler un abus C'est marrant mais....

    Il y a un fond de logique derrière tout cela. Quand un candidat de gauche se présente, il décrit ce qu'il entend faire socialement. Pas économiquement. Dès lors pourquoi lui chercher des poux économiques ? A l'inverse, les candidats de droite se présentent sur leurs capacités économiques (réduction des déficits, etc...). Dès lors, ils sont jugés la dessus. Et force est de constater que la situation actuelle n'est pas reluisante. Si un jour la gauche pouvait avoir un projet économique en plus d'un projet de société, ce serait bien. Soyons fous, peut-être que ce jour la, la droite comprendra qu'on ne peut pas non plus n'avoir qu'un projet économique ?

  • Par Takezo - 12/04/2012 - 15:44 - Signaler un abus @zaz

    C'est la fin que je ne comprends pas. Pourquoi toujours la caricature ? La droite n'a pas de projet social ? Je pense que la gauche et la droite n'ont pas réellement une attitude aussi différente en la matière lorsqu'ils sont au pouvoir. Et de quel projet social parlons-nous ? On a le droit toujours au même refrain, combattre l'injustice, moins de pauvre, moins de SDF, etc. Je ne savais pas que quelqu'un avait proposé le contraire.

  • Par New - 12/04/2012 - 16:12 - Signaler un abus A VOIR ! L'incroyable vidéo sur Hollande et les banlieues

    Voila la vidéo que le PS a fait faire à l'adresse des "banlieues" : http://www.youtube.com/watch?v=rT5z_OMaQhg

  • Par Indigène Indigné - 12/04/2012 - 17:31 - Signaler un abus @New - 12/04/2012 - 16:12

    Dans sa vidéo (apparemment bien faite), Flamby a oublié de représenter la diversité avec une touche d'équité. Le candidat fromager a plutôt oublié les fameux "whites" de son cher ami Emanuel Walls. En effet, vous ne trouvez pas que l'on se serait cru sur le marché à Evry ? Pour résumer la vidéo, 'inch allah" hollande vaincra !

  • Par Imragen - 12/04/2012 - 17:54 - Signaler un abus Pourquoi c'est comme ça ?

    Ce texte est assez vrai. Mais pourquoi à la gauche, la bonne conscience et à la droite la mauvaise ? Qu'est ce qui dans notre culture fait que c'est comme ça ? Un reste de la Révolution française?

  • Par veryliberalguy - 12/04/2012 - 18:13 - Signaler un abus zaz n'a pas tort d'une certaine manière

    Il est vrai que la gauche n'a pas une vision suffisamment claire pour être en mesure de s'attaquer à des enjeux économiques, comme la réduction de la dette et des deficits. Elle a tendance à proposer, pour y remedier d'accroitre les dépenses publiques (60.000 fonctionnaires en plus, emplois publiques d'avenir...), choses que l'on en peut plus se permettre. Par contre, la où votre raisonnement est plus limité est quand vous dites que la droite ne s'interesse qu'à l'economie et que c'est son domaine. Le vérité est que la droite ne rejette pas un modèle social, elle critique les excès de celui-çi, à savoir l'assistanat en général, l'attribution de revenus solidaires desincitatifs au retour à l'emploi, les allocations familiales très (trop ?) généreuses. La gauche n'est pas capable de regarder les excès de notre modèle social, elle ne regarde que celle de la finance, à juste titre. Le jour où elle sera capable de regarder en plus les excès du "système" social français, car la France n'est pas un modèle puisque copié par aucun autre pays, elle sera lucide est efficace pour gérer une nation. Elle semblera se droitiser certes, mais elle devra être pragmatique pour réformer un pays.

  • Par emmap - 12/04/2012 - 18:13 - Signaler un abus tolérance ou égard pour la gauche ?

    pourquoi autant de tolérance, d'acception, d'indulgence voire d'égard pour la gauche ? il me semble que cela remonte à la nuit des temps dans notre pays, à la révolution certainement, au traumatisme de la dernière guerre sûrement ! n'oublions pas que la France est parricide, en ayant assassiné son Père temporel, le roi en 1789, et sa Mère spirituelle, l'Eglise, en 1905 ! cela sous l'influence de la pensée déjà qualifiée de gauche ! de ce traumatisme, la France ne s'en est pas remis : après les aristocrates, ceux qui ont pris leur place dans les privilèges (en tout cas pas le peuple dont ils se sont servis !) ont présenté à ce peuple un autre bouc émissaire : les patrons ! pourtant, lorsqu'on étudie réellement l'Histoire, le marxisme puis le communisme n'ont jamais été bénéfiques au peuple qui dans les républiques démocratiques ont finis dans la misère, alors qu'une nomenklatura bénéficiait des privilèges ! et puis, notre réputé et admiré général de Gaulle a eu le grand tort, pour "récompenser" la résistance communiste (bien qu'il y ait eu des résistants de droite) leur a donné tous les postes clés : éducation, culture, médias, et on est étonné des résultats actuels !

  • Par Diego - 12/04/2012 - 18:51 - Signaler un abus Trè drôle

    Excellente démonstration !!!! rien à ajouter; Ce genre de discours est largement repris par les médias et les plumitifs. Bonne et intéressante analyse, à mon sens de emmap .

  • Par adb34 - 12/04/2012 - 19:19 - Signaler un abus relance par la croissance et scyzophrenie de la gauche

    idem pour la croissance prônée par la gauche pour relancer l'économie en effet cette croissance ne viendra que part la hausse de la consommation et donc par un création de demande donc on par une augmentation de l'offre donc par une créativité ou création des produits/services proposés par... les entreprises/entrepeneurs eux même représentant : " le capitalisme " et la société de consommation la gauche prône- elle une accentuation de la création, de la diversité de l'enrichissement de tous ? une accentuation de la société de consommation ? je ne le crois pas elle ne supporte pas la différence tout doit être lissé par le bas, tout le monde doit gagner la même chose et surtout elle veut s'occuper de tout ...

  • Par decheval - 12/04/2012 - 19:23 - Signaler un abus Cet article...

    est tellement stupide qu'il s'auto-réfute... En fait, à ce stade, l'article devrait être ironique pour avoir un sens.

  • Par De France et de plus loin - 12/04/2012 - 20:12 - Signaler un abus Bien vu

    Bien vu et divertissant, dommage que l auteur joue les victimes larmoyantes. En effet, ces procédés rhétoriques effectivement observés ne sont pas propres à la gauche. On les trouve aussi à droite. Exemple: un type qui vit de ses aides sociales est un assisté, un gosse de riche qui reçoit tout de papa est un chanceux

  • Par vangog - 12/04/2012 - 21:47 - Signaler un abus La Gauche incarne "le camp du bien moral et du juste social"

    mais cela n'est jamais resté qu'une "incarnation" dans les faits! Le bilan du Socialo-communisme dans le monde (et en Europe) est une catastrophe humaine, sociale et économique. Pas un pays n'y échappe avec des pics dans l'horreur et l’archaïsme pour certains: encore aujourd'hui des millions de personnes sont déportées et meurent à cause du "bien moral et du juste social". Les Français sont un des derniers peuples, avec Cuba, la Corée et la Chine à croire au "camp du bien moral et du juste Social" (SIC)...

  • Par walküre - 12/04/2012 - 23:07 - Signaler un abus Dialectique

    Les bolcheviques ont toujours raison même quand ils ont tort. Il reste au moins cela chez Mélenchon ce qui lui permet d'avoir un semblant de crédibilité parmi les hordes rouges.

  • Par evy - 13/04/2012 - 07:17 - Signaler un abus la liberté de pensée...

    "Qu'on nous donne de l'air, de la liberté, de penser, de parler, d'entreprendre, de posséder, et ça ira beaucoup mieux." Quelle belle phrase, mais utopie avec la gauche française. Les courageux et les paresseux doivent avoir la même chose. Ceux qui dorment et ceux qui travaillent... tous au même niveau! Là-bas à l'Est ils ont essayé. Mais dans la vie il y a ceux qui donnent des coup de pied au c... et ceux qui les reçoivent et toute les gauches du monde n'y feront RIEN.

  • Par guigou - 13/04/2012 - 09:36 - Signaler un abus "article" grossièrement caricatural

    Encore un think tank de droite qui se fait passer pour un groupe neutre de reflexion

  • Par texarkana - 13/04/2012 - 10:41 - Signaler un abus Assez d' accord mais...

    ...l'auteur ne devrait pas associer le monarchisme avec les aberrations de gauche et d'extrême gauche qu'il dénonce à juste titre. De nombreux pays dans le monde sont des monarchies et fonctionnent plutôt mieux que la France. A titre privé, je suis de toutes façons royaliste.

  • Par Robert Marchenoir - 13/04/2012 - 13:47 - Signaler un abus La preuve que les gauchistes ne savent pas lire

    Certains commentateurs en pilotage automatique ne se rendent même pas compte qu'ils s'empressent de prouver la thèse des auteurs de cet article. Exemple : "Par guigou - 13/04/2012 - 09:36 "article" grossièrement caricatural Encore un think tank de droite qui se fait passer pour un groupe neutre de reflexion" Ca, c'est la figure de réthorique dite de la disqualification : vu ce que vous êtes, votre parole n'a aucune valeur. Merci "Guigou", bel exemple et bel effort !

  • Par Le Hollandais - 13/04/2012 - 15:11 - Signaler un abus @ Par guigou - 13/04/2012 - 09:36

    Merci, par votre commentaire vous justifiez parfaitement cet article ! :)

  • Par De France et de plus loin - 13/04/2012 - 16:45 - Signaler un abus Comment se fait il que des

    Comment se fait il que des lecteurs confondent encore la gauche PS et les bolchéviques? Font ils le même rapprochement entre l'UMP et les nazis? C'est pénible cette bêtise ordinaire. Que font les profs d'histoire?

  • Par toulonrct - 13/04/2012 - 17:33 - Signaler un abus @de france et de plus loin

    c'est peut être parce que la droite n'a jamais pactisé électoralement avec l'extreme droite alors que la gauche ps s'est toujours alliée avec les bolchéviques et les staliniens pour conquérir le pouvoir que ce soit localement ou au ,niveau national

  • Par De France et de plus loin - 13/04/2012 - 19:45 - Signaler un abus La droite à déjà pactisé avec

    La droite à déjà pactisé avec le FN lors d élections locales. Vous souvenez vous de Charles Millon? Mitterrand et Jospin ont fait la gauche plurielle avec des cocos mais n ont jamais mené une politique stalinienne ou bolchevique ( soyez honnête la dessus) . Sarko n à jamais pactisé avec le FN mais n hésité pas à sombrer dans ses travers pour obtenir leurs voix .

  • Par benj117 - 13/04/2012 - 20:23 - Signaler un abus De France et de plus loin,

    des gens qui vivent depuis au moins dix ans avec les aides sociiales, j'en connais un bon paquet!! Des gosses de riches chanceux, aucun!! Moi, je dis, si vous n'avez pas de tunes, vous ne faites pas de gamins! Or les gens que je connais, ils font des gamins pour avoir des tunes! En effet, pas de chance pour les gamins!!

  • Par Ludo1963 - 14/04/2012 - 08:42 - Signaler un abus Cette supercherie va cesser

    Avec HOLLANDREOU élu la mascarade va cesser Finis les rêves faciles, les erreurs impunies (de miterrand, Jospin et Chirac radical de gauche) La vérité va tomber. Ça va faire mal à la pensée unique. Par rapport à cet article tout à fait d accord Imaginons l équivalent du livre rose mafia à droite. Les medias se seraient jetés dessus et Sarko n avait plus aucune chance. Alors qu Hollande, proche de cette pourriture de kucheida, est protégé par nos chers journalistes nourris au biberon "libé"

  • Par NYOR - 14/04/2012 - 15:14 - Signaler un abus benj117

    Vous ne connaissez pas Lagardère, l'homme qui torpille la boite de son père ? Si vous ne connaissez aucun gosse de riches chanceux, c'est que vous n'avez pas fréquenté les bons quartiers... Je peux vous en donner une liste longue comme le bras. Allez tourner autour de Janson de Sailly. Quant à l'exercice du dessus : on peut le faire à l'envers avec d'autres arguments. Sans grand intérêt. La mauvaise foi étant la chose du monde la mieux partagée.

  • Par NYOR - 14/04/2012 - 15:15 - Signaler un abus Ludo

    Il y a trop d'équivalent de rose mafia à droite. Mais j'imagine que vous n'en avez lu aucun. Ce n'est plus un livre, c'est une bible ici.

  • Par veryliberalguy - 14/04/2012 - 18:44 - Signaler un abus @De France et de loin

    "Comment se fait il que des lecteurs confondent encore la gauche PS et les bolchéviques? Font ils le même rapprochement entre l'UMP et les nazis?" Parce que quand la gauche française prennait le nom de PS en 1969, elle soutenait le régime stalinien de l'epoque et ce n'est pas improbable qu'elle est ai reçu des financement de l'URSS qui soutenait les "partis frères". Un grand nombre de militants socialiste d'epoque l'etaient socialistes par anti-americanisme, et furent pour un socialisme d'Etat. On voit c'que ça a donné. L'UMP et nazi ça ne marche pas, car l'UMP n'existe que depuis 2002. Auparavant ce parti à eu plusieurs noms et de Gaulle fut fondateur de la droite française. Il a plutôt était un resistant au nazisme, puisque vous parlez d'histoire. "C'est pénible cette bêtise ordinaire. Que font les profs d'histoire?" Vous affirmez en effet des bêtises, peut-être par manque d'honnêteté...

  • Par vangog - 14/04/2012 - 20:42 - Signaler un abus La gauche PS-PC-Front de Gauchiste a un vieil air de

    ressemblance avec le front populaire. C'est vrai qu'elle ressemble moins au bolchévisme (quoique lorsqu'on entend Mélenchon fustiger les Capitalistes et les privilégiés, cela nous rappelle les grands moments de la révolution Russe). Mais la Gauche Française est plus proche de La vieille gauche Italienne d'autrefois qui rassemblait PS,PC et anarchistes, ou peut-être celle de Zapatero, qui a copié l'électoralisme Mitterandien en direction des musulmans, ainsi que les mauvaises recettes économiques de la Gauche, ou encore proche de la dynastie socialiste grecque des Papandréou. La Gauche française n'a, en tout cas, rien à voir avec les oppositions Social-démocrates modernes du Nord de l'Europe. Il suffit d'ailleurs de voir le noyautage des médias par les partis de Gauche sous la présidence Sarko pour se faire une idée de son archaïsme, et de ce que sera l'après-Sarkosy...

  • Par ricouti - 14/04/2012 - 23:19 - Signaler un abus Quelques corrections

    @Le gone :il est vrai qu'avant Miterrand les medias etaient neutres et completement libres . ex: A. Peyrefitte , "ministre de l'information" . De meme il est tout a fait faux que Sarkozy nomme les PDG de l'audiovisuel public et que le dirigeant de TF1 est un ancien chef de cabinet,et de Santini. @ludo1963, vous êtes très fier de votre trouvaille "Hollandreou" que vous re-servez sur tous les fils. Il est vrai que ça vole un peu plus que "couille molle" de l’intellectuel ci-dessus. Ceci dit vous vous arrêtez aux apparences. Votre champion Sarko a certes une grande gueule, mais le problème c'est qu'il n'a que la gueule. Il suffit qu'une plus grande se présente et il repart piteux la queue basse. A chaque crise, il annonce des résultats détonnants et ça se termine en eau de boudin (la finance, les paradis fiscaux,...). Dernier épisode : il s'est couché devant Merkel et fait semblant d’être d'accord. Nul ne sait ce que fera Hollande, probablement pas beaucoup mieux, mais pour l'instant , le sobriquet d'appliquerait plutôt à Sarkisiandréeou.

  • Par vangog - 14/04/2012 - 23:31 - Signaler un abus @Nyor. Eclairez-moi, citez-moi quelques livres

    ou l'on raconte des aventures de mafieux de droite aussi trépidantes que celles de Koucheida et Guérini (des champions, mais il y en a d'autres....)Des livres! des livres! Des livres...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Trop Libre

Trop Libre est un blog de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol) fondé par David Valence et Christophe de Voogd, tous deux historiens et enseignants à Sciences Po. Il est désormais animé par ce dernier, avec la collaboration d’Alexis Benoist et de Rémi Hugues.

www.trop-libre.fr

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€