Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Tentation autoritaire : La République En Marche... vers le 3e Empire ?

A travers le fonctionnement du mouvement de l'actuel président sur un modèle similaire à celui d'une entreprise, mais également par le fait qu'Emmanuel Macron ne s'appuie pas véritablement sur un parti pour diriger, il se pourrait que le nouveau chef de l'Etat soit en train de réinventer un régime plus autoritaire.

Nouvelle tendance

Publié le - Mis à jour le 19 Mai 2017
Tentation autoritaire : La République En Marche... vers le 3e Empire ?

Atlantico : En tenant compte des principales caractéristiques d'Emmanuel Macron et de son mouvement (le fait qu'il ne s'appuie pas véritablement sur un parti, que le fonctionnement d'En Marche est très proche de celui d'une entreprise, etc.), ne pourrait-on pas dire que le nouveau président serait en train de mettre en oeuvre une forme de réinvention d'un régime plus autoritaire ?

Jean-Sébastien Ferjou : Au-delà d'aspects plus ou moins anecdotiques comme les déclarations de Richard Ferrand qui disait ce vendredi que "les ordonnances éviteront un enlisement dans les débats parlementaires" ou bien à un journaliste en conférence de presse ce jeudi "vous ne retenez pas la bonne hiérarchie de l'information", le fait de ne pas s'appuyer sur un parti mène à un fonctionnement très vertical.

En effet, dans ce cadre-là, il n'y a pas de contre-pouvoirs locaux ou de barons qui peuvent s'opposer à la volonté du chef. Derrière le marketing du renouveau des visages, En Marche est une simple courroie de transmission de cette volonté. Et de fait, cela peut correspondre à l'attente d'une partie des Français, comme l'avait montré l'un de nos sondages sur la tentation d'une partie des Français pour un gouvernement d'experts autoritaires quitte à renoncer à une part de démocratie (voir ici.

Comme l'ont montré les documentaires sur la campagne, En Marche fonctionne comme une start-up, avec le chef et une agilité et une culture du marketing qui sont certainement très efficaces en entreprise ou pour se faire élire mais qui ne peuvent pas se fondre dans la démocratie qui, par nature, est beaucoup plus dans la contradiction et les débats de fond. 

A lire également sur notre site : "Passation de pouvoir : Emmanuel Macron ou le retour affiché de l'autorité"

Vincent Tournier : Si on prolonge la comparaison avec une entreprise, on peut effectivement voir En Marche comme une sorte de start-up qui a réussi. Après avoir su collecter des fonds,elle est parvenue à placer son produit, à savoir un président jeune, qui se veut proche des gens et moderne, ouvert sur l’Europe et le monde.Ce nouveau président est à l’image de la nouvelle économie : voulant rompre avec des pratiques anciennes, il propose une nouvelle façon de diriger, avec un management qui se veut moins directif et plus participatif, comme dans les grandes entreprises mondialisées où les hiérarchies s’estompent. 

Mais cette innovation trouve vite ses limites. Les esprits chagrins observent que l’horizontalité dans le monde de l’entreprise est souvent un leurre. Le capitalisme moderne s’est adapté aux nouvelles mentalités, mais la directivité est toujours aussi forte, même si elle est moins visible : tout le monde est égal, tant qu’il n’y a pas de décisions à prendre. 

C’est un peu la même réflexion que l’on peut faire à propos d’Emmanuel Macron. Quelle va être sa pratique du pouvoir : va-t-il "déprésidentialiser" la Vème République, donc renforcer le rôle du Parlement, ou au contraire la "représidentialiser" ? Sa préférence semble nettement aller vers une conception pyramidale du pouvoir, comme il a d’ailleurs voulu le démontrer symboliquement le soir de son élection, avec son arrivée solitaire et solennelle devant la pyramide du Louvre. Cette conception verticale peut heurter certains de ses électeurs, mais elle peut aussi en rassurer d’autres. Elle incite à penser qu’Emmanuel Macron a compris qu’en France, et plus particulièrement dans la période actuelle, une partie de l’opinion publique attend un chef d’Etat, voire un homme à poigne, proposant des réformes et les menant à leur terme. Son intention de réformer par ordonnances est conforme à cette dimension présidentielle. La procédure des ordonnances, qui permet au gouvernement de rédiger lui-même la loi, inquiète beaucoup la gauche, mais elle n’est pas en soi anti-démocratique puisqu’elle est encadrée par le Parlement. Son avantage est de pouvoir accélérer les procédures, ce qui est probablement la seule manière pour Emmanuel Macron de mener à bien son projet de réforme du code du travail en échappant à la contestation sociale.

Il reste que cette situation est étonnante : alors qu’on attendait l’autoritarisme du côté de Marine Le Pen, voilà qu’il arrive du côté d’un président jeune et libéral, celui-là même qui est censé avoir écarté la menace. En tout cas, ceux qui s’opposeront à Emmanuel Macron vont avoir du mal à expliquer leur renversement d’analyse. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 13/05/2017 - 10:55 - Signaler un abus La triste fin des tontons flingueurs...

    Aidé par la génération 68, Giscard a mis fin au règne des vieux tontons flingueurs...Qui aussitôt ont repris le pouvoir avec Mitterand, Chirac, Sarko, et Hollande.....Macron à son tour aidé par la génération issue de Bobos soixante huitars, renvoie les tontons flingueurs à leurs " potes âgés ..." C'est cyclique et les tontons flingueurs soixanteshuitars reviendront en 2022 avec Mélanchouille, "cheval de Troie" des musulmans dont il sera l'élu et la caution. Et là....changement de société assuré !!!

  • Par cloette - 13/05/2017 - 11:11 - Signaler un abus leader charismatique ?

    j'ai vu cette expression dans cet article .Or il n'a eu que deux points de plus que MLP au premier tour, et n'a pas été élu par adhésion au second tour mais par défaut les chiffres le prouvent si on compte les bulletins nuls ou blancs, le surplus d'abstention, sans mentionner la stupéfiante unanimité de la presse et autres médias à le glorifier . Mais le mot start up est bien trouvé, et il a été lancé avec une com efficace . On attend bientôt une crise financière qui arrivera tôt ou tard, c'est inéluctable, et le banquier qu'il est non seulement ne pourra pas l'éviter mais ne pourra pas en accuser le FN ou qui que ce soit, et en sera au contraire responsable . De plus s'il s'imagine se transformer en petit potentat, il se trompe, ce n'est pas le genre de la "majorité silencieuse ".

  • Par Ganesha - 13/05/2017 - 11:34 - Signaler un abus Rétrocommissions

    En Mars 1933, Adolf Hitler n'a été élu que par 43% des allemands... et pourtant, 80 ans plus tard, on le leur reproche encore, on les considère comme un ''peuple maudit'' ! En Mai 2017, 90% des parisiens ont vôté pour Emmanuel Macron ! Il semble donc urgent de ne surtout pas lui donner une majorité parlementaire. Mais lorsque le cap des 4 millions de chômeurs de catégorie A sera franchi, les Ripoublicains auront-ils le courage de provoquer la chute d'un gouvernement avec lequel ils kollaborent, et qui leur rapporte quelques discrètes rétrocommissions ?

  • Par Michèle Plahiers - 13/05/2017 - 11:54 - Signaler un abus Frédéric II de Hohenstauffen

    Macron dit vouloir un gouvernement jupitérien, mais son thème astral ressemble bien plus à celui de Frédéric IIn un capricornien saturnien. C'est à dire dans la verticalité.Plusieurs signes le montrent: Le Pape François (Saint françois d'Assise était contemporain de Frédéric). Le réveil de l'Etna, l'Expo de Rodin consacrée à l'enfer de Dante. dernier signe, Frédéric II, c'était il y a huit cents ans (un cycle).

  • Par Michèle Plahiers - 13/05/2017 - 12:00 - Signaler un abus Capricorne-saturne-autorité (le retour à l'UN).

    https://www.astrotheme.fr/astrologie/Emmanuel_Macron. Frédéric II du Saint-Empire Afficher le thème astral avec carte du ciel et biographie

  • Par Michèle Plahiers - 13/05/2017 - 12:09 - Signaler un abus Start Up...

    J'ai entendu hier un journaliste disant de Macron qu'il voulait re-sacraliser la fonction présidentielle. Ce qui me paraît à l'opposé de l'expression anglo-saxonne mondialiste Mc do de start-up.

  • Par lémire - 13/05/2017 - 12:33 - Signaler un abus démocratie et majorité

    Je ne suis pas d'accord avec l'idée que les partis sont le lieu où les confrontations politiques doivent avoir lieu. Concrètement, cela conduit à des allégeances et des anathèmes entre "courants", et des surenchères idéologiques. Il existe suffisamment de lieux de débats. Je ne suis pas d'accord non plus pour qualifier d'autoritarisme la volonté pour la majorité de se donner les moyens de mettre en pratique rapidement le programme sur lequel elle a été élue. Les batailles d'amendements interminables font parte des "traditions républicaines" qui hérissent les Français. Et les lamentation des députés frondeurs ont un effet mitigé sur les électeurs (demandez à Hamon...)

  • Par lémire - 13/05/2017 - 12:49 - Signaler un abus start-up et verticalité

    Les auteurs donnent l'impression d'être dupes du discours des communicants autour des start-up et du management des grandes entreprises modernes. La pression sur les résultats y est tout aussi verticale qu'avant, et pas moins violente que la "quarterly review" des années 80. Et si la liberté de parole est plus grande, c'est parce que la hiérarchie s'exprime moins et plus tard, pas parce que la contradiction est acceptée. Si les "cadres" de REM viennent de ce milieu là, ces règles du jeu leur sont bien connues, elles ne sont pas en opposition avec leur culture.

  • Par Michèle Plahiers - 13/05/2017 - 12:52 - Signaler un abus Saturne

    Macron ne dit-il pas qu'il veut être "maître de l'horloge (Cronos-saturne). De nombreux grands de l'histoire avaient saturne dominant (César, Henry IV,).

  • Par lasenorita - 13/05/2017 - 14:43 - Signaler un abus Avec Macron,la ''laïcité'' sera bafouée!

    Macron devra préciser la part qu'il donnera aux islamistes (qui ont voté pour lui) dans son quinquennat: la loi de 1905 risque d'être abrogée.. Notre futur premier ministre, Edouard Philippe, maire du Havre, a jumelé sa ville (Le Havre) avec la ville de Tanger dont le maire ,Mohamed El Bachir Abdellaoui,est un islamiste convaincu.. Philippe Edouard a décoré la boxeuse Amina Zidani du club ''Don't Panik Team'' dont le président est le rappeur islamiste Médine qui chante: ''Je scie l'arbre de leur laïcité avant qu'on le mette en terre'', je crucifie des ''laïcards comme à Golgotha''...que fera notre futur premier ministre de la ''laïcité''??ce point important est à préciser!

  • Par Ganesha - 13/05/2017 - 16:35 - Signaler un abus Autistes

    Mon principal reproche envers François Hollande, c'est de ne pas avoir eu le minimum d'honnêteté, de décence et de respect de la Démocratie pour dissoudre l'Assemblée nationale à la moitié de son mandat, lorsque son échec est devenu évident ! Après Hollande et Fillon, Macron se révèlera-t-il, lui aussi, un Autiste ?

  • Par langue de pivert - 13/05/2017 - 18:16 - Signaler un abus Gavé des analyses !

    On est reparti pour 5 ans ! Moi dans un mois je décroche ! ☺ La vie est ailleurs ! Et c'est pas le huitième que je vois passer (+ 2 doublettes Mitterrand I ; Mitterrand II ; Chirac I chirac II) qui va changer ma vie !

  • Par Ouligan - 13/05/2017 - 19:19 - Signaler un abus C'est pire que ça

    Tentation autoritaire,ça y ressemble déja,glissement vers le troisième empire ,peut etre.Mais surtout ce mouvement "en marche" présente de plus en plus les caractéristiques d'une véritable secte.Espérons que le mois qui nous sépare des législatives permette aux français non encore "enrolés"d'en prendre conscience ,A l'aune des réactions qui ont fait suite aux attentats islamistes de 2015 et 2016 ,j'en doute

  • Par montabo - 13/05/2017 - 19:20 - Signaler un abus Napoleon le petit

    Dès le début , j'ai remarqué la ressemblance entre le système Macron et ses amis et l'élection du Louis napoleon avec la légende fabriquée et l'appui de la bourgeoisie. En fait part l'arrivisme , il n'y a aucune conviction chez les thuriféraires de ce mouvement . Mais il n'est pas le seul , Mélenchon utilisé les mêmes techniques d'attrape-gogos.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 13/05/2017 - 19:52 - Signaler un abus Les signes du zodiaque nous

    Les signes du zodiaque nous donnent quelques indications.......Mais on dit souvent que c'est l'ascendant qui domine......Y'a plus qu'à espérer qu'il ne soit pas "ascendant trou du cul" comme Flamby, ascendant bouge ton cul comme Sarko" ou "ascendant tire au cul comme Chirac".. La seule chose dont on soit sûr, c'est que nous, on l'aura dans le cul.....

  • Par GRAR - 14/05/2017 - 00:33 - Signaler un abus Mais si coup d'état

    Vincent Tournier : "Le parallèle avec le Second empire est un peu forcé car ce régime s’est mis en place à la suite d’un coup d’Etat, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui." Qu'est-ce qu'il vous faut ? Les preuves ? Le scénario est pourtant assez clair. Et puis, vous verrez, ils sont si content d'eux qu'ils vont lâcher ça par bribes symboliques. Regardez bien l'épisode Gantzer. C'est la première bribe...

  • Par Helveticosuisse - 14/05/2017 - 07:25 - Signaler un abus Elitisme

    En ce qui concerne les candidats aux législatives, leur recrutement ressemble comme deux gouttes d'eau à celui d'un cadre dans une entreprise du CAC 40. Lettre de motivation mais surtout, justifier de "relations" et d'une certaine influence? Autrement dit, patriotes anonymes s'abstenir. Oui nous revenons à quelque chose de semblable au 2d Empire; Il y aura création d'une nouvelle noblesse d'empire avide de pouvoir et d'honneurs.

  • Par Pepitix - 14/05/2017 - 08:01 - Signaler un abus président de la II rep

    C'est comme président élu de la nouvelle II république qu'a commencé Louis Nap. et le coup d'état pour continuer ses réformes, au-delà du cadre et de la limite de temps qu'il trouvait nécessaire aux réformes. http://coupvray-unofficiel.hautetfort.com/archive/2017/04/25/ca-a-marche-5936700.html

  • Par Michèle Plahiers - 14/05/2017 - 09:37 - Signaler un abus Macron se dit jupitérien parce qu'il est sagittaire

    Macron est sagittaire-saturnien-plutonien (l'oligarchie obscure qui gouverne en arrère-plan) à un degré du capricorne, son ascendant. Il sera très différent de ce que l'apparence ne le laisse supposer. A l'opposé du bling-bling Sarkozy. Un concentré d'autorité qui comme toujours chez les apprentis tyrans risque de virer à l'autoritarisme. Sur le plan astrologique il est en parfaite synchronicité avec les planètes: pluton en capricorne et saturne qui arrive en capricorne. En résumé, loin du jupitérien, mais bien plus proche de l'austérité germanique et même luthérienne.

  • Par Michèle Plahiers - 14/05/2017 - 09:43 - Signaler un abus Timbre qui donne le ton

    Voici in timbre qui illustre très bien le mouvement en "marche" contre le bolchévisme: https://www.google.be/imgres?imgurl=https%3A%2F%2Fimg.over-blog-kiwi.com%2F0%2F93%2F14%2F63%2F20170509%2Fob_5ff0a8_screenshot-2017-05-07-13-00-55-1.png&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.yanis-voyance.com%2F2017%2F05%2Fl-etonnante-synchronicite-entre-l-election-de-georges-pompidou-en-1969-et-celle-d-emmanuel-macron.html&docid=NtIdfIuti0YqRM&tbnid=5E--UhQYRXgKfM%3A&vet=10ahUKEwiol6KW8e7TAhWmJsAKHYPeAYMQMwglKAAwAA..i&w=696&h=1035&bih=676&biw=1280&q=europe%20contre%20le%20bolchevisme&ved=0ahUKEwiol6KW8e7TAhWmJsAKHYPeAYMQMwglKAAwAA&iact=mrc&uact=8

  • Par lafronde - 14/05/2017 - 12:54 - Signaler un abus Les pleins pouvoirs à Macron ?

    Voici un article vigilant et pertinent sur la prise du pouvoir par Macron. Les auteurs soulignent le caractère hiérarchique de la désignation des candidats LREM. Le risque d'avoir des députés novices et godillots multiplie le risque Macron : un personnage connu du public depuis moins d'un an, et qui s'affirme progressiste ! Une idéologie qui court de notre Révolution jusqu'à tous les excès du XXe siècle.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou est l'un des fondateurs d'Atlantico dont il est aussi le directeur de la publication. Il a notamment travaillé à LCI, pour TF1 et fait de la production télévisuelle.

Voir la bio en entier

Vincent Tournier

Vincent Tournier est maître de conférence de science politique à l’Institut d’études politiques de Grenoble.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€