Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 22 Août 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Atouts, faiblesses : les raisons qui font de Teddy Riner le meilleur judoka de tous les temps

Teddy Rinner a ajouté un nouveau titre à son palmarès ce vendredi en devenant champion olympique de judo dans la catégorie des plus de 100kg.

Géant

Publié le

Atlantico : Teddy Rinner a ajouté un nouveau titre à son palmarès ce vendredi en devenant champion olympique de judo dans la catégorie des plus de 100kg. En quoi peut-il prétendre au titre officieux de "plus grand judoka de l'histoire" ?

Kadhija Labhih: C'est le plus grand judoka en termes de résultats, de performances et dans ses exécutions techniques. Mais j’ai aussi une pensée pour Lucie Décosse. Pour moi, elle mérite également d'être placée dans la légende du judo français. 

Teddy a tout pour lui, c’est vrai. Cinq titres de champion du monde, une carrière flamboyante, une prestance qui sait s’imposer et la médaille d’or olympique…Franchement, il est au panthéon des judokas. Il entre dans légende !

Le plus grand sportif français de tous les temps ?

Sans nul doute ! Il a un corps hors norme, c’est un véritable athlète. Il mesure 2m02 avec 120 kilos de muscles, le tout en se déplaçant comme un moins de 60 kilos. C’est du jamais vu. C’est énorme. Et quel fair-play, quelle passion. C'est unique. Il ne faut pas oublier David Douillet, mais à côté, Riner a tout en "mieux" : la technique, le leadership, le calme, la stratégie. C'est un phénomène du judo.

Quels sont ses principaux atouts ?

Il est parti dans l’esprit de tout gagner, c’est un leader et il se doit de tenir cet objectif.

Son atout principal c’est de rester lucide face à ses adversaires. Il y a bien sûr le physique et on l'a vu vendredi : il est irréprochable. Ses différentes prises sont parfaites (ipon, uchi-mata), on remarque qu’il joue sur la stratégie (waza ari: faire en sorte que son adversaire soit pénalisé), il ne prend pas de risques inutiles. C'est ça qui l'a porté au sommet. Teddy a conscience de l’impact de ces Jeux. Quand il y a de l’action, il y va, que ce soit debout, sur le tatami ou au sol : il est là !

Quelles sont ses faiblesses ?

Lui-même éventuellement. Je ne vois rien d'autre. Il est l’indomptable Riner donc il pourrait être le seul à se faire faiblir. Mais, ça aussi, il a su le maitriser aujourd'hui.

S'il n'avait pas remporté la médaille d'or...

Ca aurait été un véritable échec. Il est parti à Londres pour l’or et on l’attend à cette place-là. Il y est, donc tant mieux. C'est cela qu'on retiendra. Il a clairement tout gagné et comme on dit : il peut mourir tranquille !

 Propos recueillis par Valérie Meret

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par yann62 - 04/08/2012 - 09:51 - Signaler un abus Endogamie

    Une journaliste interviewant... une journaliste ! Le serpent se mord la queue.

  • Par yann62 - 04/08/2012 - 10:06 - Signaler un abus Perfection technique

    C'est vrai qu'il a un beau uchi mata. Mais qu'a-t-il d'autre en réserve ? Riner est peut-être le plus médaillé des judokas, mais il faut arrêter de dire que c'est le meilleur judoka du monde. Techniquement très limité, il est par contre un vrai champion pour jouer avec les pénalités, intoxiquer les arbitres, démoraliser ses adversaires. Le (tout petit) arbitre de la finale aurait normalement dû sanctionner Riner deux fois dans les 25 dernières secondes, ramenant la marque à égalité. Mais pour ça, il eut fallu avoir du courage. D'une manière générale, les arbitres se sont comportés comme des c... molles, se laissant marcher sur les pieds par des judokas de plus en plus arrogants et irrespectueux.

  • Par Rhytton - 04/08/2012 - 11:38 - Signaler un abus Civius Altius Fortius

    Un athlete qui perd, qui va s'entrainer dur en jurant de revenir la fois suivante avec une medaille olympique en or et qui revient avec, c'est une lecon de vie. J'ai ete decu par la finale, c'etait surtout du "attrape-moi si tu peux" mais qu'importe, seul le resultat compte et merci a Riner, a la FFJ et autres FFKAMA d'insuffler a la jeunesse francaise des valeurs respectables!

  • Par le Gône - 04/08/2012 - 14:50 - Signaler un abus @yann62

    tiens un footeux..surement ce sont les seuls qui aiment les defaites au lieu d'être fier de ceux qui gagnent !! Alors Monsieur le spécialiste...Riner gagne lui!! toi tu fais que causer dans le poste..allez retourne devant ta télé ta biere et tes gauloises !!

  • Par sli - 04/08/2012 - 15:22 - Signaler un abus @yann62

    teddy riner avait 98% de victoires par ippon avant les jeux olympique ... et pour faire un bon combat il faut 2 combattants, en l’occurrence il n'a pas u d'adversaire très actifs, préférant ce prendre des pénalités, plutôt que de ce risquer de ce prendre un ippon par teddy ...

  • Par sli - 04/08/2012 - 15:22 - Signaler un abus @yann62

    teddy riner avait 98% de victoires par ippon avant les jeux olympique ... et pour faire un bon combat il faut 2 combattants, en l’occurrence il n'a pas u d'adversaire très actifs, préférant ce prendre des pénalités, plutôt que de ce risquer de ce prendre un ippon par teddy ...

  • Par yann62 - 04/08/2012 - 18:58 - Signaler un abus Au Gône

    "Tiens un footeux" : non un arbitre de judo, prof, déçu de l'évolution de l'arbitrage et du judo de compétition actuel, et qui n'a jamais hésité à donner des pénalités méritées, même à la dernière seconde, même si ça change l'issue du combat. Riner, à 25 secondes de la fin, tire volontairement Mikhailine vers la sortie de tapis et n'est pas sanctionné. A 4 secondes de la fin, il fuit, et n'est pas sanctionné, provoquant un geste de dégoût de la part de son adversaire. Sans aller jusqu'à dire que les combats sont arrangés pour complaire aux Guadeloupéens, il est patent que l'arbitrage à ce niveau n'obéit plus aux mêmes règles qu'au niveau régional par exemple. Riner est loin d'être le seul à jouer de ces tolérances, mais il faut reconnaitre que l'école française de judo est en pointe dans ce domaine.

  • Par Mani - 05/08/2012 - 02:12 - Signaler un abus @yann62

    D'accord, vous avez raison... mais alors, allez jusqu'au bout de votre raisonnement et décomptez aussi les pénalités supplémentaires qui auraient dû être attribuées au Russe pour refus de jeu ! L'autre avait beau jeu de se fâcher, il attend le cinq dernières secondes pour essayer d'aller mettre un ippon ! Mais ça, tout arbitre de judo que vous êtes, vous êtes visiblement trop biaisé pour le reconnaitre. Effectivement, parler de "plus grand judoka" (ou sportif même !) français de tous les temps est totalement stupide et sans intérêt, mais ce n'est pas une raison pour raconter des âneries.

  • Par yann62 - 06/08/2012 - 09:35 - Signaler un abus @ Mani

    Je ne suis pas "biaisé" (par quoi ? La couleur de Riner ? De l'anti-chauvinisme" ? Si vous saviez comme je m'en fous), ni borné, et je viens de revoir la finale (deux fois, c'est vous dire si je suis consciencieux, et masochiste). La pénalité donnée à Mikhailine pour sortie de tapis est illogique, mais je la remplace par une pénalité pour non-combativité, largement méritée. Arbitrée par mes soins, la finale se serait terminée par une victoire de Riner par hansoku make, pour quatre pénalités. Soucieux de ne pas frustrer le public, et attendant comme tout le monde une action quelconque de l'un ou de l'autre, je me serai abstenu de donner une double moulinette, et le combat serait allé à son terme, avec une victoire de Riner par trois pénalités contre deux (et pas égalité, comme je l'ai dit précédemment, j'ajoute une pénalité au Russe). Je n'ai jamais dit que Mikhailine aurait dû gagner, ni que Riner était nul, juste un peu limité techniquement (comme beaucoup), mais reconnaissez avec moi qu'on est très loin du beau judo (et même du judo tout court) et qu'il n'y a pas de quoi s'extasier (pavoiser, on peut, au sens étymologique du terme).

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Kadhija Labhih

Journaliste pour Judo Magazine, le magazine de la fédération française de judo

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€