Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Taxis - VTC : peut-on continuer à combattre l’innovation ?

Le conflit entre taxis, Uber et VTC bat son plein. Pour autant, il demeure impossible de nier le progrès que représentent les plateformes numériques, tant en matière de transport de personne que sur l'anticipation de la mobilité urbaine à l'avenir. Et pourtant... le traitement du dossier par le gouvernement laisse à désirer.

Combat mortifère

Publié le
Taxis - VTC : peut-on continuer à combattre l’innovation ?

Pour la première fois depuis des années, grâce au succès des plateformes numériques, il est possible de se déplacer facilement en transport à la demande. Séduits par leur simplicité et la qualité du service, des millions d’utilisateurs plébiscitent les applications VTC tant à Paris que dans les Régions.

Bien entendu cet essor dynamise le secteur du transport de personnes. Bien entendu l’émergence des plateformes VTC a un impact positif en terme d’emplois et de créations d’entreprises. Selon une enquête diffusée par France 2, plus d’un quart des chauffeurs VTC étaient chômeurs avant de devenir conducteurs, dont 40% de longue durée. 

Plus fondamentalement, le développement des plateformes VTC permet d’envisager sérieusement des centres urbains sans voitures individuelles.

Ce nouveau type de service préfigure en partie la mobilité urbaine de demain.

Pourtant, face à la violence des taxis et à l’influence de la société G7 soucieuse de préserver son emprise sur ce marché, la réponse du Gouvernement est aujourd’hui répressive : interpellations de VTC, procédures pour "exercice illégal de la profession de taxi", multiplications des contrôles et des sanctions. 

Que s’est-il passé ?

Les nouvelles applications VTC se sont développées dans un cadre réglementaire inadapté, conçu principalement pour les sociétés taxis et permettant à ces dernières d’entretenir à leur bénéfice une pénurie de l’offre. A l’instar d’autres secteurs réglementés, le cadre n’a pas été repensé pour prendre en compte les nouveaux entrants et la réalité du marché. A cet égard, la loi Thévenoud adoptée fin 2014 n’a pas permis de mettre en place un cadre cohérent.

Toutefois, en pratique, plusieurs régimes ont coexisté ces dernières années : taxis, VTC et capacitaires dits "LOTI", ces derniers constituant un contingent important de chauffeurs sur les plateformes VTC.

Le Gouvernement a annoncé sa volonté de prohiber toute affiliation des chauffeurs LOTI  aux plateformes VTC, considérant, qu’en vertu du décret du 31 décembre 2014, ces derniers n’étaient habilités à transporter que des groupes de 2 à 9 passagers. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anguerrand - 13/02/2016 - 06:56 - Signaler un abus Quand on voit le comportement de certains taxis

    a Paris en particulier, on se dit que les VTC sont bien utiles. Vous pouvez traverser Paris avec un barbu sans une parole ni musique et demerdez vous avec vos bagages. Vous aurez même le plaisir de payer un supplément pour ces bagages et un détour pour faire tourner le taximètre. L'apparition des VTC ( de la concurrence bienfaitrice) a déjà fait changer ( un peu) les comportements parfois odieux de ces braves gens.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pierre Aïdan

Pierre Aïdan est cofondateur de legalstart.fr.

Voir la bio en entier

Cristian Rawlins

Cristian Rawlins est avocat à la Cour.

Voir la bio en entier

Romuald Cohana

Romuald Cohana est avocat à la Cour.

Voir la bio en entier

Aronio de Romblay

Aronio de Romblay est avocat à la Cour.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€