Mercredi 23 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Stress au travail : 3 exercices pour l'éviter

Nathalie Schipounoff et Stéphane Malochet vous donnent quelques clés pour évacuer la pression au travail. Extrait de "Et si j'apprivoisais mon chef !" (2/2).

RES-PI-REZ !

Publié le 2 décembre 2012
 
De nombreuses techniques apparentées au yoga respiratoire permettent de diminuer le stress au travail.

De nombreuses techniques apparentées au yoga respiratoire permettent de diminuer le stress au travail. Crédit Reuters

De nombreuses méthodes, simples et à appliquer au quotidien, permettent de se tenir à l’écart des effets néfastes d’un chef ultra-stressant. Et souvent, les premières solutions passent par le corps. Avec, en premier lieu, les techniques respiratoires. Elles entrent dans ces techniques physiques qui ont un effet global sur notre corps, et notre humeur bien sûr. Il ne vous a pas échappé que nous respirons de manière automatique "sans y penser". Notre cerveau gère cette activité comme des millions d’autres, pour nous maintenir en vie. Or, dans une situation stressante, nous pouvons remarquer que notre respiration change. Hyperventilation ou, au contraire, apnée impactent notre rythme cardiaque et provoquent un effet général de mal-être caractéristique des états de tension.

Il existe de nombreuses techniques apparentées au yoga respiratoire. La respiration calmante est une technique simple et immédiatement efficace.

Exercice de respiration calmante (ci-dessus) :

Imaginez devant vos yeux un triangle, pointe en haut. La ligne montante de gauche sera votre inspiration, la ligne descendante de droite votre expiration, et la ligne horizontale du bas la phase de suspension de votre respiration, poumons vides. Cette respiration se pratique sur trois temps (secondes) sur chaque étape, au moins pendant deux minutes. À l’issue de ce cycle, vous allez vous sentir apaisé et serein.

Un autre exercice de yoga respiratoire utile est la "respiration carrée". Son but est de rétablir une "cohérence cardiaque" satisfaisante.

Exercice de "respiration carrée" (ci-dessus) :

Cette fois-ci, imaginez un carré devant vos yeux. Les deux verticales représentent vos inspirations et vos expirations, et les deux horizontales les phases de retenue. Le cycle est le suivant : inspiration sur trois temps ; retenue de votre souffle, poumons pleins ; expiration
sur trois temps ; et enfin retenue, poumons vides.

Intéressons-nous aussi aux apports des arts énergétiques chinois. Le chi gong illustre parfaitement les bienfaits de ces techniques ancestrales.

Exercice de chi gong :

Postez-vous idéalement devant une fenêtre de votre bureau. Laissez votre regard balayer le paysage qui s’offre à vous. Si vous avez la chance de bénéficier d’un horizon de toitures variées, c’est encore mieux. Vos bras sont relâchés le long de votre corps. Vous respirez paisiblement et régulièrement, vos épaules sont basses et détendues. Au bout de quelques secondes vous allez ressentir le besoin de plier légèrement les genoux. Ce sont les bienfaits de la pesanteur terrestre. Acceptez cette pression et fléchissez sensiblement. Cela va participer à la sensation d’"ancrage" que nous recherchons. Vous êtes maintenant de plus en plus détendu. Votre regard flotte sur l’horizon sans s’attacher à un point particulier.

Imaginez maintenant qu’un fil invisible parte du haut de votre crâne vers le ciel. Ce fil vous permet de redresser la tête. Sans pour autant modifier le reste de votre posture, votre regard se lève, votre champ de vision s’élargit. Vous respirez toujours amplement et calmement. Au bout de quelques minutes dans cette position, vous vous sentez éveillé et calme, confiant et en capacité de vous confronter aux situations professionnelles de la journée.

_______________________________________________________

Extrait de "Et si j'apprivoisais mon chef !"  Ed. Eyrolles (novembre 2012)

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par S.Pernet - 03/12/2012 - 11:51 - Signaler un abus Les fausses idées ont la vie dur

    Une enquête européenne menée par la European depression association dans sept pays européens, auprès de sept mille personnes, affirme que la dépression est à l'origine d'un arrêt de travail sur 10, avec une période arrêt moyen de 36 jours. Ce sont donc, uniquement pour les sept mille personnes interrogées, plus de 21.000 jours de travail qui seraient perdus !
    24 % des dirigeants interrogés disent en effet avoir eu des problèmes de santé en relation avec leurs activités professionnelles. 72 % de ces dirigeants estiment que l’anxiété ou le stress est une des causes des problèmes de santé, mais, dès que l'on avance des solutions possibles qui sortent de la pharmacie ou de la psychiatrie, les quolibets font leur apparition.
    Pensez-vous réellement que l'institut national du cancer proposerait la sophrologie depuis 2007 comme médecine d'accompagnement si ces techniques étaient réellement bidon ? Demandez quelles sont les techniques utilisées par nos médaillés aux JO de Londres pour gérer la pression : la sophrologie.
    Le vrai problème est l'absence de diplôme d'état et le nombre de charlatans qui se sont greffés. Travaillez avec des praticiens issus d'écoles reconnues.

  • Par S.Pernet - 03/12/2012 - 11:51 - Signaler un abus Les fausses idées ont la vie dur

    Une enquête européenne menée par la European depression association dans sept pays européens, auprès de sept mille personnes, affirme que la dépression est à l'origine d'un arrêt de travail sur 10, avec une période arrêt moyen de 36 jours. Ce sont donc, uniquement pour les sept mille personnes interrogées, plus de 21.000 jours de travail qui seraient perdus !
    24 % des dirigeants interrogés disent en effet avoir eu des problèmes de santé en relation avec leurs activités professionnelles. 72 % de ces dirigeants estiment que l’anxiété ou le stress est une des causes des problèmes de santé, mais, dès que l'on avance des solutions possibles qui sortent de la pharmacie ou de la psychiatrie, les quolibets font leur apparition.
    Pensez-vous réellement que l'institut national du cancer proposerait la sophrologie depuis 2007 comme médecine d'accompagnement si ces techniques étaient réellement bidon ? Demandez quelles sont les techniques utilisées par nos médaillés aux JO de Londres pour gérer la pression : la sophrologie.
    Le vrai problème est l'absence de diplôme d'état et le nombre de charlatans qui se sont greffés. Travaillez avec des praticiens issus d'écoles reconnues.

  • Par kettle - 02/12/2012 - 13:39 - Signaler un abus respiration carrée...

    ...coach formateur, chi gong, sensation d’ancrage, analyse systémique, process-com, hyperventilation, en un mot: Bonkers !

Nathalie Schipounoff et Stéphane Malochet

Nathalie Schipounoff est diplômée du CELSA et de l'ESIEE. Après plus de 15 ans dans des grands groupes comme Télé Diffusion de France, Orange ou Lagardère Active (Psychologies magazine) en tant que responsable études, responsable marketing, chef de projet ou directeur de Business Unit Web, elle accompagne aujourd'hui les entreprises dans leur transformation digitale en management et stratégie.

Stéphane Malochet est coach et formateur. Il accompagne depuis 10 ans managers et dirigeants dans la mise en œuvre de leurs projets professionnels. Formé à l'analyse systémique et à la process-com, il est membre du réseau i-Lead. Il se consacre tout particulièrement au développement de la performance et de l'engagement des équipes de ses clients.

Voir la bio en entier

Fermer