Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 24 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Stéphane Hessel : une inquiétante passion française

Malgré une idéologie contestable sur sa profondeur, Stéphane Hessel a déclenché une véritable passion chez une partie des Français. La question est maintenant de savoir dans quel vide idéologique ce manifeste d'une trentaine de pages est-il allé se loger.

Encéphalogramme plat

Publié le
Stéphane Hessel : une inquiétante passion française

Stéphane Hessel a déclenché une véritable passion chez une partie des Français. Crédit Reuters

Margaret Thatcher définissait le consensus comme "le processus par lequel on abandonne toutes convictions, tous principes, toutes valeurs et opinions. C’est quelque chose en quoi personne ne croit, mais auquel personne ne s’oppose".

A la lumière de cette excellente et peu consensuelle définition, on comprend mieux la nature du débat politique en France, d’autant plus intense qu’il repose sur des préjugés partagés par l’ensemble de ses acteurs. On se déchire parce qu’au fond on est d’accord.

Les écrits de Stéphane Hessel, à qui droite et gauche se sont empressés de rendre hommage, sont révélateurs de cette vacuité de la pensée politique contemporaine.

Reprenons cinq des grands thèmes présents dans son essai Indignez-vous :

  • La condamnation des marchés financiers, une ritournelle maintenant indispensable à tout discours public, parfois assortie d’une distinction – au demeurant absurde – entre "investisseurs" et "spéculateurs", alors que la France a été la première à profiter de l’internationalisation des marchés ces trente dernières années, mobilisant l’épargne des émergents pour vendre sa dette souveraine et financer ses entreprises.
  • La défense des acquis de la Sécurité Sociale, dont le quasi monopole sur l’assurance-santé est illégal au regard du droit européen, et facteur d’incroyables abus et dysfonctionnements.
  • L’idolâtrie de l’Université universelle, gratuite et sans sélection à l’entrée, qui a transformé les facs en parcs d’enseignement de seconde zone délaissés par le meilleurs étudiants et chercheurs.
  • La méfiance vis-à-vis de la "compétition" et du "productivisme", qui explique la persistance aujourd’hui en France des professions réglementées, des oligopoles et des rentiers de toute sorte.

  • L’idée que le "public" est la solution à tous les problèmes, et que le meilleur service à rendre à une entreprise en difficulté est de la nationaliser. Dans la même veine, aujourd’hui, on taxe les business angels et on veut les remplacer par une Banque Publique d’Investissement à la gouvernance grotesque. 

"Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous, écrivait Hessel, d'avoir votre motif d'indignation". Mon indignation à moi est dirigée contre ces tabous que nul n’ose briser, cette soupe idéologique qui condamne le pays à l’immobilisme. De Montebourg à Marine Le Pen, chacun s’accorde à dire aujourd’hui que les banquiers sont des voyous, la mondialisation un danger, et l’Etat le seul remède aux maux de la société. On pourrait écrire un excellent Dictionnaire des idées reçues du discours politique sur la base du livre de Hessel.

Nul ne connaît la panacée et le modèle républicain ne manque pas de vertus. Mais l’impossibilité d’interroger ses présupposés relève de la foi et non dans la raison, rendant peu risible l’existence de tant de partis aux programmes si semblables. Qui défend aujourd’hui en France le libre-échange et les libertés individuelles, pourtant à la base de la démocratie moderne ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par michel_m - 07/03/2013 - 08:34 - Signaler un abus Merci !

    Merci pour ce commentaire qui ose dénoncer quelques-unes des impostures de Hessel.

  • Par Toma H - 07/03/2013 - 09:10 - Signaler un abus il est toujours plus facile

    de contredire un mort qu'un vivant. C'est le réveil des charognards ultra libéraux.

  • Par sam75 - 07/03/2013 - 09:13 - Signaler un abus Crasse intellectuelle

    Plus qu'un vide idéologique, c'est la crasse intellectuelle , la sclérose de la pensée, l'inculture ou du moins la culture a deux sous qui conduit de tas de gens a encenser Stéphane Hessel et son indignation. La vraie indignation en effet c'est de considerere ce personnage comme un grand penseur humaniste.

  • Par laurentso - 07/03/2013 - 09:20 - Signaler un abus Merci de rappeler l'essentiel des propos de Hessel

    qui effectivement, refusait de se soumettre à l'idéologie ultralibérale. Il a réveillé les conscience d'une certaine jeunesse résignée à n'être des moutons pour le patronat. Des individus comme ce traitre Koenig, qui de Londres crache perpétuellement sur la France, ne mérite que le mépris. Il défend l'Europe des banquiers, improductive, spéculative. Il est le porte-parole d'une doctrine abjecte, qui veut pourtant avoir un joli nom, le libéralisme. La liberté pour le banquier de spéculer sur le court terme, de détruire des richesses humaines, de détruire l'environnement, d'allouer les forces productives vers le profit immédiat. La liberté de mettre l'Afrique à genoux, d'exploiter le Tiers-monde. Oui, indignez-vous contre ce Koenig et sa secte de profiteurs. Et ils en veulent toujours plus ! Détruire la sécurité sociale, détruire le peu qu'il reste aux Français pour ne pas se sentir des esclaves de la City. On s'interrogeait ici sur le concept de lutte des classes. Les propos de ce financier répugnant ne font que la rendre encore plus indispensable. Révoltez-vous, voyez où sont les ennemis de la France et des peuples ; ils ne prennent même plus la peine d'avancer masqués.

  • Par utopie - 07/03/2013 - 09:46 - Signaler un abus Hessel

    Hollande se déplace aux obsèques d' Hessel le chouchou des bobos Or il ne se déplace pas pour rendre hommage aux deux policiers assassinés par des multirécidivistes . Ce président m'indigne !!!

  • Par ohcnas - 07/03/2013 - 09:54 - Signaler un abus nullement

    pour une sacralisation d'Hessel. Comme De Gaulle, il a résisté en Angleterre, non pas dans les maquis français, mais bien à l'abri loin des représailles. Pourquoi ne parle t-on pas des anonymes qui sont morts eux pour la France, je ne parle pas des entrées tardives dans la résistance des communistes rouges.

  • Par General3Gaulle - 07/03/2013 - 09:55 - Signaler un abus Il manque l'essentiel LE MODE D EMPLOI

    Le probleme de Hessel c'est que il manque le mode d'emploi pour RESISTER. Le bi partisme verouillé est au service de l'olygarchie financiere La presse appartient a des multinationales qui elle meme est sous controle de l'olygarchie financiere. Les syndicats sont morts pour deux raisons. Ils n'ont defendu que le public au détriment du privé dans deal tacite avec les politiques. - Lors de la crise de 1929, immigration intra européene, l'engagement collectif des immigres les syndicats. - Crise de 2008, immigration magrebine et africaine, engagement collectif de ces immigres l'islam et le communautarisme. Résultat des courses les outils qui permettaient aux citoyens de RESISTER sont morts. Hessel dit indignez vous... ou mais c'est une émotion et certainement pas un moyen d'action et surtout comment construire une lutte structure quand les politiques, les synidcats et la presse sont aux services de l'oligarchie financiere et soutiennent la pensee unique du capitalisme dans sa forme neoliberale. Que le PS (gauche libérale libertaire) soutiennent Hessel logique son livre ne menace pas le pouvoir au contraire. Le PS est cynique et joue sur l'emotion sauf que c'est pas la raison.

  • Par Septentrionale - 07/03/2013 - 10:07 - Signaler un abus Les servitudes modernes

    Ils ne savaient plus où raccrocher leurs pensées malades d'assujettissement. Un vaudou flatteur idéologique a comblé leur réflexion évanescente par un titre passe partout, comblant le vide de leurs pensées, rassurant leur être sans volonté propre dans leur allant. . ça me fait penser à la fameuse expression publicitaire d'un supermarché "positivons"

  • Par Cedric75 - 07/03/2013 - 10:22 - Signaler un abus Orgueil et lâcheté

    Ce que je trouve inquiétant c'est que Gaspard Koenig ai passé plusieurs minutes, voir même peut être plus d'une heure, à écrire un "papier" d'une telle inutilité. Peut être est-ce le conformisme d'appeler les gens à se battre pour des valeurs, peut être est-ce du conformisme de militer sa vie durant pour les Droits de l'Homme mais ce que je sais c'est que c'est particulièrement orgueilleux de se présenter comme le seul qui se lèverait "contre ces tabous que nul n’ose briser". Ecrivez des romans monsieur Koenig, rédigez des nouvelles, ou même des BD tiens ! Mais par pitié, cessez de prétendre être un penseur, un philosophe, un politicien, le chantre d'une vérité que vous seul détiendriez. C'est, je dois l'avouer, quelque peu pathétique et surtout fatiguant.

  • Par sellami - 07/03/2013 - 10:23 - Signaler un abus Objectivité (1)

    Le problème avec le cas Hessel, c'est que l'on est pris en otage : d'un côté, des libéraux et pro-Israëliens qui lui reprochent, au fond, d'avoir eu l'air de défendre les Palestiniens; de l'autre côté, des gens qui se réclament de la gauche et le présentent comme une icône de la résistance à tout ce que la gauche est censée haïr. Et les commentaires précédents le montrent bien. Or, cette opposition est en partie biaisée et théâtrale. J'évacuerai d'emblée la question palestinienne, je vais me concentrer sur le libéralisme, le social etc. Que l'on fasse passer monsieur Hessel pour un héros de la lutte anti-libérale, est tout de même ahurissant. Cela ne gêne pas nos hérauts du social, de l'anti-libéralisme, que monsieur Hessel ait appelé à voter dès le 1er tour pour Hollande ? Indignez-vous, mais pas au point de voter pour autre chose que des libéraux appelés socialistes ... Cela ne gêne pas les hérauts de l'anti-libéralisme, que monsieur Hessel ait dit, expressément, que la France avait besoin d'un réformiste et non d'un révolutionnaire ? Indignez-vous, mais pas trop ...

  • Par sellami - 07/03/2013 - 10:31 - Signaler un abus Objectivité (2)

    Sauf erreur, monsieur Hessel a bien fini au PS. Or, on n'est pas au PS quand on est l'indigné que monsieur Hessel prétendait être. Quand on est l'indigné que ce monsieur prétendait être, on n'appelle pas à voter pour des gens qui - toute personne sérieuse le savait - n'avaient pas d'autre projet que de faire la même politique que la Droite, mais en pire. J'entendais monsieur Mélenchon clamer que monsieur Hessel était naïf et croyait que le PS changerait les choses. C'est nous que monsieur Mélenchon prend pour des naïfs : monsieur Hessel savait très bien ce qu'il en était, il n'était pas naïf, il a aidé à tromper les naïfs. Il s'est fait passer pour ce qu'il n'était pas, il a leurré des milliers ou des millions de nigauds qui, effectivement, ne comprennent pas grand-chose. Que même des gens ayant l'étiquette extrême-gauche, tel monsieur Besancenot, l'encensent, en dit long sur la confusion qui règne dans ce pays.

  • Par Benvoyons - 07/03/2013 - 10:32 - Signaler un abus Monsieur Koening Bravo excellent papier et j'ajouterais

    qu'avec son livre cela sentait Staline sous les "Hessel", c'est à dire 65 millions de personnes au Goulag et plus de 200 millions de morts avec URSS, la Chine, Le Cambodge,Cuba,etc etc. Vive Marx Vive le socialisme.

  • Par sellami - 07/03/2013 - 10:37 - Signaler un abus Objectivité (3)

    Je parlais de théâtre ... Dans les éloges dont monsieur Hessel a été couvert, que d'hypocrisie ! Un seul exemple. On ne pourra que s'amuser, ou s'étrangler, à la lecture d'un édito hallucinant publié dans Libération par le pharisien Demorand, concernant l'accord sur l'emploi : http://www.liberation.fr/economie/2013/03/05/compromis_886524 Je serais bien curieux de savoir combien gagne monsieur Demorand, et quels sacrifices, lui, serait prêt à consentir si Rotschild lui en demandait, hormis le sacrifice, déjà consommé, de son honnêteté, de son indépendance, de sa liberté, si tant est qu'il en ait jamais eu, lui qui se vend si chèrement au défavorisé Rotschild et qui sait si bien lui prouver combien il a eu raison de le prendre pour majordome. Son édito est d'autant plus navrant que le même, il y a seulement quelques jours, faisait mine de rendre hommage à Stéphane Hessel, auquel son journal a, je crois, consacré 32 pages. Ce que c'est que l'indignation ... Indignez-vous, mais pas au point de refuser de travailler plus pour gagner moins, ou de refuser de devoir aller travailler à 200 kms sous peine d'être licenciés sans indemnités ...

  • Par sellami - 07/03/2013 - 10:47 - Signaler un abus Objectivité (4)

    Mais, après tout, monsieur Hessel a eu les thuriféraires qu'il méritait : monsieur Demorand est un tartufe, et, en toute logique, il a rendu hommage à cet autre tartufe qu'était monsieur Hessel. Dernier point : personne ne l'a évoqué, à ma connaissance : moi, je trouve assez scandaleux que l'on fasse de l'argent en publiant un opuscule qui consiste en un salmigondis de quelques pages, suivi d'une série de poèmes de grands auteurs, cette anthologie étant le principal de l'opuscule. Moi, je n'oserais pas me faire de l'argent en me contentant de me servir dans les écrits d'auteurs disparus. Mais, puisque nous sommes en France, si je veux m'en sortir, je vais peut-être devoir m'y mettre : quelques pages bâclées avec, à la pelle, des Indignez-vous, Vivez, Révoltez-vous, Réveillez-vous, que sais-je encore !, suivies d'une anthologie de poèmes piqués chez Hugo, Baudelaire, Lamartine, Leconte de Lisle, Rimbaud etc. Je gagnerai des millions, et la presse m'encensera en me faisant passer pour un grand intellectuel.

  • Par winnie - 07/03/2013 - 11:15 - Signaler un abus Moi je m'indigne tous les

    Moi je m'indigne tous les jours;sans invite d'un Hessel ou autre: Chomage a 15% immigration galopante Islamisation pronée par UMPS Laxisme de la justice Deconstruction des valeurs etc,etc.... Qui s'en indigne? Des chiens de cirque ,tous!!!!

  • Par sam75 - 07/03/2013 - 13:21 - Signaler un abus L'imposteur

    Hessel etait un imposteur, il ne merite pas d'etre encense.Son livre indignez vous n'est qu'un ramassis de lieux commun sans interetet son indignation tres selective contre Israel le disqualifie totalement. On aurait aime l'entendre s'indigner contre le terrorisme Islamique, contre le sort réservé aux chrétiens en orient. Contre la dictature de Corée du nord, de Cuba ou d'ailleurs.Mais son obsession c’était la Palestine. Il faut vraiment que la pensée en France soit vraiment a la dérive pour que des tas de gens fasse de ce personnage un penseur humaniste, c'est même inquiétant.

  • Par SteakKnife - 07/03/2013 - 13:24 - Signaler un abus Te fatigue pas Gaspar

    Tu feras jamais de carrière politique en France. Reste à Londres à te pâmer devant les posters de Thatcher dans ta chambre, c'est ce qu'il y a de mieux à faire pour toi.

  • Par toulonnais - 07/03/2013 - 13:38 - Signaler un abus Compagnon de route

    Mr HESSEL vieux compagnon de route du communisme - en d' autre temps il aurait été qualifie d' idiot utile par le petit père des peuples-est de ce fait complice de tous les crimes commis au nom de cette idéologie. Il est bien triste qu' il soit montre en exemple aux jeunes generations

  • Par citoyenordinaire - 07/03/2013 - 13:39 - Signaler un abus Une distinction vraiment absurde ?

    Vous écrivez « une distinction – au demeurant absurde – entre "investisseurs" et "spéculateurs" ». Ne vous en déplaise, le citoyen ordinaire fait habituellement cette distinction. Pour le citoyen ordinaire, l’investissement, à priori et globalement, s’inscrit dans la durée, et lui apparaît acceptable. Par contre, la spéculation, à priori et globalement, relève du court terme – et même de la haute fréquence -, et l’a toujours indigné. Et l’indignera toujours. Qu’un normalien et agrégé – et donc à priori homme de pouvoir – nie cette distinction, cela fait peur…

  • Par yvonman53 - 07/03/2013 - 14:16 - Signaler un abus Contat

    On revient inévitablement au clivage droite /gauche. Dommage Une idée de Monsieur KOENIG ,l'aile droite libérale de ATLANTICO.

  • Par Thibaut Desseilles - 07/03/2013 - 14:27 - Signaler un abus Indigné de vous lire...

    Monsieur Gaspard Koenig, Quel courage d'écrire ces Lettres... Auriez-vous seulement survécu à la torture ? Vous voyez, je suis polyarchiste, c'est à dire que je suis pour des zones économiques spéciales en France pour que les libéraux et libertariens puissent vivre leurs rêves. J'aurais donc tendance à bien vous écouter pour organiser de telles zones. Cependant, malgré votre bonne plume et vos prestigieux diplômes, je suis indigné de constater que vous pissez sur la tombe d'un homme qui a connu des atrocités indescriptibles, des horreurs qu'avec un peu de chance, notre génération ne connaîtra de son vivant. Décevant. Indignez-vous alors de n'avoir pas grandi dans un pays libéral ! Mais vous seriez encore en train de rembourser votre crédit étudiant... Quand on a les études supérieures subventionnées, la France c'est bien ! Quand on est à Londres, que l'on paye son impôt à une patrie qui ne donne pas sa chance à ses élèves prometteurs, c'est bien aussi pour vous a priori... Déçu, ce sera tout.

  • Par Peter6809 - 07/03/2013 - 14:30 - Signaler un abus Bien beaucoup d'agitation de

    Bien beaucoup d'agitation de la Nation pour ce type. Il n'était pas le seul résistant, que je sache, et c'est une insulte vis à vis des autres que de lui faire tant d'honneur. Tout ça parce qu’il a écrit quelques feuilles. Mieux vaudrait s'occuper de l'avenir que de ce triste passé.

  • Par pauledesbaux - 07/03/2013 - 14:30 - Signaler un abus merci encore

    à tous ceux qui recadrent l'idéologie coco de cet impoteur de stefan hessel encensé par cette gauche et ses turpitudes sempiternelles dire qu'ils voulaient le faire entrer au PANTHEON déjà les INVALIDES c'es trop nos pauvres soldats doivent se retourner dans leurs tombes il

  • Par pauledesbaux - 07/03/2013 - 14:34 - Signaler un abus re merci à tous ceux qui

    quand on le compare à DEGAULLE en angleterre excusez-moi du peu car le général est allé en angleterre pour organiser LA RESISTANCE et encore heureux mais hessel n'a été qu'un scribouillard placé par le parti communiste allemand peut-être parce qu'il avait rejeté sa naissance juive tout simplement la mémoire de l'histoire ne devrait pas faire défaut à la gauche qui se targue de bien-pensance

  • Par sam84 - 07/03/2013 - 14:54 - Signaler un abus Hessel n'y est pour rien

    La gauche ,relayée par les médias vont chercher dans les maisons de retraites leurs portes drapeaux idéo logorrhéique..Ils agitent de pauvres vieux comme Badiou ou Hessel par ce qu'ils n'ont plus rien d'autres- Partout l’échec de la social démocratie est patente Alors on sort les vieux militants des placards a malice, comme au plus beau temps de L'URRSS

  • Par Benvoyons - 07/03/2013 - 15:11 - Signaler un abus Thibaut Desseilles07/03/2013 - 14:27 Mais ses parents ont payé

    leurs impôts à la Nation! Non pas Vous? Donc il ne doit rien à la Nation "Mais vous seriez encore en train de rembourser votre crédit étudiant... Quand on a les études supérieures subventionnées, la France c'est bien" Concernant la torture je l'ai connu dans ma chair par vos références socialistes et donc les références de "Cela sent Staline sous les aisselles"

  • Par zelectron - 07/03/2013 - 15:35 - Signaler un abus Consternant !

    CNR inspiré par Moscou ! Le fait d'avoir souffert à Buchenwald n'autorise pas tout !

  • Par Maria85 - 07/03/2013 - 15:36 - Signaler un abus Rassurez vous !!

    Hessel n'a pas laissé un souvenir inoubliable à tous les Français. Paix à son âme, Il n'y a pas que des bas du front dans notre pays et ce que pronait ce gauchiste ne faisait pas l'unanimité surtout pour ceux qui savent penser par eux-même. Ce brave pépé s'est mis en valeur avec son dernier livre, et n'a trouvé d'admirateurs que chez les gens de gauche.

  • Par roudoudou - 07/03/2013 - 15:56 - Signaler un abus Partons, enfants de la patrie...

    La France est vieille. Dans sa démographie, dans sa tête, dans son économie. Et quand on est jeune, on en fait quoi des vieux ? On les laisse tranquillement vieillir et mourir là où ils sont et on va parcourir le monde et faire fortune ailleurs. Donc, oublions la France qui se rêve fonctionnaire ou retraitée, et partons, le monde est vaste et passionnant.

  • Par Nathalie m - 07/03/2013 - 16:10 - Signaler un abus Puisque c'est à la mode...

    ...nous aussi, on s'indigne! Contre la médiocrité de nos politiques...surtout de gauche! Quand allons nous nous indigner contre : Ces pseudos ministres qui n'en sont pas Ces syndicalistes qui ne soutiennent que leurs propres intérêts, a nos frais Ces enseignants qui n'en sont pas Ces journalistes qui idem ....heureusement que nous avons des sites d'information comme atlantico, causeur, dreuz d.com, etc. pour nous soulager de cette médiocrité ambiante!

  • Par SteakKnife - 07/03/2013 - 16:21 - Signaler un abus @Nathalie m -

    En effet, heureusement qu'il y a des sites pour te caresser dans le sens du poil et t'éviter de réfléchir, sinon tu serais perdue ma pauvre.

  • Par Mimi Defrance - 07/03/2013 - 16:26 - Signaler un abus Je m'indigne

    Combien de résistants sont morts sous la torture, dans les camps, ou plus tard dans l'anonymat le plus total ? combien de "Justes" sont morts dans l'indifférence complète et l'oubli de ce qu'ils avaient fait de grand ? Combien d'ambassadeurs de France recoivent les hommages du Président de la République à leurs funérailles ? Combien d'écrivains lambda même de gauche sont proposés pour être enterré aux Invalides voire au Panthéon ? Non, Stéphane HESSEL est une espère de figure de proue d'une gauche sans repères, d'une gauche aux commandes qui ne sait plus que faire pour faire diversion aux véritables problèmes que traverse notre Pays. Le grand n'importe quoi, le grand n'importe qui, pour réveiller une gauche intellectuelle qui ne fait plus courir les foules. S.HESSEL et l'hommage aux Invalides : du vide.

  • Par Mimi Defrance - 07/03/2013 - 16:29 - Signaler un abus Présents aux Invalides

    2 Ex premiers ministres de gauche, bobos en pagaille dont Guy BEDOS , du beau monde........de gauche uniquement. Or pour un grand homme, de gauche ou de droite, toute la classe politique et les personnalités se déplacent.

  • Par gdv - 07/03/2013 - 16:47 - Signaler un abus Mes biens chers frères, mes biens chers soeurs.....

    Le religieux est agonisant mais paradoxalement sa pensée est dominante dans la France d'aujourd'hui. Un pays de donneurs de leçon dont Stéphane Hessel est un digne représentant. Un curé en chaire qui fait la joie des escrocs qui nous gouvernent : nous sommes la morale, nous sommes les humanistes, nous sommes les élus, comment peux-t-on s'opposer à nous ? Personnellement j'en ai rien à foutre de leurs leçons de morale, ce que j'aurais tendance à leur demander, c'est plutôt d'être efficace.

  • Par Jardy - 07/03/2013 - 16:53 - Signaler un abus Bon allez ...

    Passons et faisons lave-Hessel avec "Mr Propre" , ce qu'il a toujours cherché à paraître !

  • Par vangog - 07/03/2013 - 17:11 - Signaler un abus L'idéologie de ce Hessel, c'est l'ultra-socialisme à tendance

    pleurnicharde: "Rien ne va, c'est horrible! mais cela n'est pas parceque les rouages de l'état ont été mis en place par les communistes, ni parceque la part de l'etat constitue 57% du PIB, ni parceque les médias, les corps intermédiaires et les grands corps d'état sont noyautés par la gauche, non, bien-sur... La France va mal, car cette mainmise de l'état socialiste sur toute la société ne va pas assez loin", nous dit cet hurluberlu réactionnaire! Réactionnaire contre la globalisation, reac contre la libération des consciences, reac contre la tendance de tous les pays à embrasser le libéralisme économique et a détruire les barrières douanières et idéologiques, c'est ça le bouffon que vénèrent les Français? Eh Ben, la France n'est pas sortie de l'auberge!...

  • Par xenophon - 07/03/2013 - 17:12 - Signaler un abus Beaucoup de bruit pour rien

    Sorte de Che au petit pied de la littérature française, stentor d'idées reçues revisitées au bon moment, la Gauche tente de faire de cet homme un mythe. Nous verrons ce qu'il en restera dans quelques mois.

  • Par bacal - 07/03/2013 - 17:16 - Signaler un abus Sous les pavés, la plage

    On sait ce que la France doit aux Robespierre, Danton et autres Babeuf et confrères: une France bloquée et recroquevillée sur ses égoïsmes et ses peurs de l'ouverture. On a déjà eu 1968, on pourrait bien avoir 2013. Le seul avantage, c'est que cela emportera la gauche dans les caniveaux d l'histoire.

  • Par ciceron - 07/03/2013 - 19:22 - Signaler un abus Encore ???

    Encore hessel ? Il est mort bon débarras Chavez aussi bon débarras

  • Par JS - 07/03/2013 - 20:52 - Signaler un abus Hessel ou les sous-sols de la

    Hessel ou les sous-sols de la reflexion intellectuelle. On n'a que les "élites" qu'ont mérite..

  • Par JS - 07/03/2013 - 20:53 - Signaler un abus L'indignation est la révolte

    L'indignation est la révolte des laches

  • Par plusbetetumeurt - 07/03/2013 - 21:10 - Signaler un abus trop de cinéma

    il y bien d'autres résistants qui méritaient les honneurs de la nation mais ils ne sont pas du bon coté !!!!!

  • Par refrancore - 08/03/2013 - 09:52 - Signaler un abus le livre de hessel est un monument archi perimé de marxisme

    la somme de ce qu'il ne faut pas faire le catechisme du vieux ùmarxisme ringard

  • Par John coeur de roy - 08/03/2013 - 11:47 - Signaler un abus J'abonderais dans le sens..

    Tous les commentaires ou presque ne glorifient pas et de loin Mr Hessel. Moi, je suis de l'avsi de Winnie concernant ses indignations... Indigné oui ! Par les inégalités de chaque jour. Par les tueurs et les assassins non punis. Par les violences perpétrées contre les personnes faibles et sans défense pour leur voler quelques bien. par les agressions constantes verbales ou physiques. Par certains voulant nous imposer leurs idées, leurs pensées religieuses et leurs idéaux primitifs. Par tous les dealers qui scléroses et pourissent la société Françaises Par les réglements de compte qui se font à l'arme lourde automatique. Par les mafias de toutes natures qui pulullent et vendent la mort à chque coin de rue. Bref, par le non-respect de la VIE .... tout simplement.

  • Par andromede - 08/03/2013 - 12:27 - Signaler un abus Les vrais résistants sont morts...

    Mais on ne connaîtra jamais leurs noms!

  • Par sellami - 08/03/2013 - 14:50 - Signaler un abus Tartuferie

    J'évoquais l'hypocrisie de bon nombre de ceux qui prétendent rendre hommage à Stéphane Hessel ... Or, hier, nous avons eu droit à un sacré symbole : au moment même où monsieur Hollande faisait semblant de rendre hommage à monsieur Hessel, on envoyait des CRS contre des ouvriers, de PSA je crois. Oui, quel symbole ! Symbole que la presse s'est bien gardée de relever. Si je comprends bien les grands révolutionnaires socialistes, indignons-nous, mais en nous préparant à recevoir des coups de matraques ... Quoi que l'on pense de monsieur Hessel, il y a quelque chose d'indécent dans cette simultanéité : faire mine d'encenser l'homme qui a signé Indignez-vous !, et, à la même minute, envoyer les CRS contre des ouvriers ...

  • Par sellami - 08/03/2013 - 14:58 - Signaler un abus Gros tirage

    J'ai été fort peu complaisant envers monsieur Hessel, aussi je puis bien ajouter ceci : on a fait grand cas de lui aussi parce qu'il a vendu beaucoup d'exemplaires. C'est bien à l'image d'une société où seul compte le succès commercial, par rapport auquel la qualité intrinsèque n'a plus aucune valeur. A cet égard, il faut quand même dire que monsieur Hessel n'est pas le seul à bénéficier d'une cote sans mesure avec la valeur réelle de ses écrits. Après tout, qu'un Hessel passe pour un penseur, n'a rien d'étonnant dans une société où l'on fait passer pour des écrivains des Gavalda, des Poivre d'Arvor, des Houellebecq, des Macé-Scarron, des Florian Zeller; une société où un Quentin Tarantino est encensé comme un génie du cinéma, où une Vanessa Paradis reçoit des prix du disque alors qu'elle ne sait pas émettre une note sans que ce soit une fausse note, où Intouchables reçoit le prix Goya du meilleur film européen, où Warhol est vénéré comme un dieu des arts plastiques ... Et l'on pourrait continuer comme cela ...

  • Par souillot - 08/03/2013 - 16:10 - Signaler un abus Hessel

    a rejoint Aubrac, deux "résistants" à l'itinéraire flou, dont le deuxième, agent patenté des communistes mais adulés par la gauche marxiste !

  • Par titine - 08/03/2013 - 21:22 - Signaler un abus Les médias

    et notamment la presse écrite avec quelques illuminés dits intellectuels sur les plateaux font roi et prince n'importe qui pour justifier leur place, leur salaire ou leur note d'honoraires... Et de surcroit lorsqu'il s'agit de vieux gâteux nauséabonds tellement imbu de leur personne et donnant dans le politiquement correct d'une presse lénifiante.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gaspard Koenig

Gaspard Koenig dirige le think-tank GenerationLibre. Dernier ouvrage paru : Le révolutionnaire, l’expert et le geek (Plon).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€