Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

SOS intelligence en détresse : 2 points de QI perdus par décennie

Une étude norvégienne pense pouvoir prouver que nos ancêtres étaient plus intelligents que nous. Et l'explication se trouverait peut-être dans nos assiettes.

C’était (vraiment) mieux avant

Publié le
SOS intelligence en détresse : 2 points de QI perdus par décennie

 

Atlantico : Selon les résultats publiés dans une nouvelle étude norvégienne menée par Ole Roggenburg et Bernt Bratsberg, du centre de recherche économique Ragnar Frisch, sur 730 000 hommes ayant fait leur service national entre 1970 et 2009, le niveau de QI moyen connaîtrait une pente descendante depuis 1975 ( après une ascension continue lors des précédentes années), avec une perte de 2 points par décennie. Alors que plusieurs études avaient pu déjà montrer de tels résultats, sans pour autant être suffisants pour prouver une telle tendance, cette nouvelle publication peut-elle représenter une confirmation solide de la baisse des niveaux de QI ? 

Barbara Demeneix : Ma réponse est oui !
Une partie de la population est victime d'une baisse plus ou moins significative de ses capacités intellectuelles. Cette démonstration s’ajoute aux études finlandaise et danoise qui montraient déjà que cette baisse de QI n’était pas nécessairement basée sur l’éducation. N’oublions pas que dans ces pays le taux d’éducation est exceptionnel ! L’étude le précise, la cause est environnementale. Cela ne correspondrait donc pas à un changement de génome. 
 
De la baisse de la lecture aux problèmes d'éducation en passant par l'environnement, ou encore l'alimentation, quelles sont les causes de cette tendance à la baisse du niveau de QI ? 
 

La cause principale documentée par les scientifiques est l’exposition prénatale aux perturbateurs endocriniens. De nombreuses études ont ainsi démontré que cette exposition est beaucoup plus nocive que l’exposition post-natale, autrement dit, pendant la lactation, la petite enfance ou l’adolescence.

Tous les stades de développement du cerveau sont critiques. Mais le développement précoce du cerveau est particulièrement vulnérable. L’alimentation entre en compte prénatalement. Tout ce que fait la génitrice aura une influence : ce qu’elle mange, ce qu’elle met sur sa peau, ce qu’elle respire... Les produits omniprésents dans notre environnement affectent la signalisation thyroïdienne. Ces dernières années ont mis en exergue le fait que des dizaines de substances nocives présentes dans le liquide amniotique interfèrent avec l’action des hormones thyroïdiennes. Cet affaiblissement du quotient intellectuel généralisé pourrait être ainsi dû à la présence de perturbateurs chimiques des hormones thyroïdiennes. 

Ces 9 mois d’exposition, en particulier les trois premiers, sont les plus vulnérables. Selon les derniers chiffres publiés par l'ONU, la production d’éléments chimiques a été multipliée par 300 depuis les années 70 ! Nous sommes tous contaminés, entourés de produits chimiques, et nous commençons seulement à nous alerter maintenant en constatant les résultats. 

Cette tendance peut-elle être considérée comme réversible ? Par quels moyens ? 

Quand on voit les statistiques, il est clair que c’est au cours de ces 50 dernières années qu’a eu lieu cette augmentation massive de produits chimiques sur le marché. Cette pollution est due à une absence de législation efficace qui est actuellement en train de doucement se mettre en place, mais avec beaucoup de retard. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Citoyen-libre - 13/06/2018 - 08:50 - Signaler un abus Manipulation ou vérité ?

    A lire cette article, l'abaissement du QI est essentiellement du à l'alimentation et ses perturbateurs. Or quand on lit l'étude dans un autre journal, notamment belge (source AFP), les 2 chercheurs insistent essentiellement sur : '' Dégradation des systèmes éducatifs et scolaires, télévision, médias. Dégradation de l'éducation au sein de la famille, dégradation de la nutrition et dégradation de la santé''. Et dernier point, les personnes issues de l'immigration n'ont pas été repris dans l'étude. Conclusion, il n' y a pas que le QI qui baisse, il y a aussi l'honnêteté intellectuelle.

  • Par ajm - 13/06/2018 - 09:47 - Signaler un abus Noyer le poisson.

    La vérité que l'on masque c'est que ce sont pas les mêmes peuples ni le même environnement culturel et éducationnel.

  • Par Ex abrupto - 13/06/2018 - 10:00 - Signaler un abus Cela fait beaucoup penser au paradoxe de Simpson

    https://www.youtube.com/watch?v=vs_Zzf_vL2I&authuser=1

  • Par BABOUCHENOIRE - 13/06/2018 - 14:45 - Signaler un abus L'auteur aurait du développer son article à partir de la

    dernière phrase concluant son propos , mais si j'ai bien compris sa formation elle est biologiste et donc plus compétente dans l'alimentation et autres pesticides que dans les mécanismes du cerveau.Comment répondre à des tests quand on ne comprend pas les questions?

  • Par A M A - 13/06/2018 - 15:41 - Signaler un abus Baisse du QI, si c'est exact,

    Baisse du QI, si c'est exact, pourquoi et chez qui? Les sexagénaires et autres vieillards deviendraient-ils eux aussi de plus en plus cons?

  • Par kelenborn - 13/06/2018 - 15:56 - Signaler un abus Cette bonne femme

    n'est qu'un exemplaire de la longue liste des Diafoirus qui viennent faire des saignées ici! Pas la moindre preuve de ce qu'elle avance! il suffit d'accuser! Aurait elle vécu en 1347 qu'elle aurait accusé les juifs de la peste noire( on en brula 3000 à Strasbourg dans la même journée, faisant ainsi diminuer le nombre de cas de peste puisque ceux qui avaient été carbonisés ne risquaient pas de l'attraper) Quand va-t-on organiser une farandole des charlatans emmenée par le docteur Gayet avec Vangodouille au milieu mis à bouillir dans une marmite?

  • Par MIMINE 95 - 13/06/2018 - 16:18 - Signaler un abus perturbateus endocriniens ....

    la nouvelle coqueluche des docteurs Diaforus

  • Par von straffenberg - 13/06/2018 - 18:35 - Signaler un abus baisse du QI....

    Je ne pense pas .Notre société a évolué , notre système- éducatif s'est considérablement dégradé , nos jeunes sont plus mâtures mais une proportion non négligeable a le minimum vital au niveau connaissances .ceci est du au fait des diplômes bradées et surtout a un socle intellectuel non acquis Bref rien de nouveau , Brighelli en parle mieux que moi .

  • Par assougoudrel - 14/06/2018 - 07:49 - Signaler un abus Quand on emmène les enfants

    visiter un pays ou une région et que pendant tout le temps, ils ont les yeux baissés sur leur portable, oubliant de boire, de manger et de dormir, un pois chiche prend forme dans leur calebasse. Les parents ne veulent pas grossir, ne veulent pas de "gros bébés" et les enfants deviennent rachitiques. Pendant ce temps, les immigrés font de bons plats de chez eux pour les leurs qui sont robustes et tout petits, ils sont imbattables au parcours du combattant et on peut le voir quand ils sèment les flics sur leur territoire, la cité. Ce sont des loups qui ont gardé leur instinct. Notre relève est ramollie physiquement et intellectuellement et comme il est dit plus haut, l'Education Nationale est malade et quand on pense que Boufchidor 1er avait mis la Najat à sa tête....!

  • Par ajm - 14/06/2018 - 15:09 - Signaler un abus Gros bébés

    Assougoudrel: les " gros bébés " dont vous parlez ne font pas des étincelles en dehors de la délinquance de rue, des terrains de foot pour les plus doués.

  • Par assougoudrel - 14/06/2018 - 15:53 - Signaler un abus @ajm

    Malheureusement pour eux et pour nous, leurs parents ne leur inculquent pas la bienséance, car ils seraient redoutables. Tout dépend comment on voit les choses. Ce sont des jeunes arbres robustes, mais qui poussent sans tuteurs, à l'horizontale.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Barbara Demeneix

Barbara Demeneix est biologiste, Professeur au Muséum national d'Histoire naturelle.
 
 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€