Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Sondage UMP : Fillon conserve une large avance (mais les sympathisants ne sont pas les militants)

SONDAGE ATLANTICO/IFOP - L'ancien Premier ministre demeure le grand favori des sondages pour la présidence de l'UMP. Mais seuls les militants du parti voteront, ce qui pourrait avantager Jean-François Copé, très actif dans les fédérations.

Combat de chefs

Publié le
Info Atlantico
Sondage UMP : Fillon conserve une large avance (mais les sympathisants ne sont pas les militants)

François Fillon recueillerait 59% des voix des sympathisants UMP. Crédit Reuters

La personnalité préférée pour diriger l’UMP

Qui souhaitez-vous comme dirigeant de l'UMP pour les prochaines années ?

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

On peut tirer plusieurs enseignements de ce sondage :

Premièrement, François Fillon demeure très largement favori. Deuxièmement, hormis Jean-François Copé et lui, point de salut. En effet, les petits candidats n’arrivent pas à percer, c’est le cas pour ceux qui sont en campagne depuis un certain temps mais aussi pour le dernier venu Henri Guaino. Le troisième enseignement est que le rapport de force est assez stable depuis les premières mesures.

Tout se passe comme si il y avait assez peu d’effets de campagne. Il y a eu du mouvement fin août, après l’annonce de candidature de Jean-François Copé et de François Fillon, où ce dernier avait encore creusé l’écart. Ce qui peut laisser penser qu’en dépit d’un activisme assez débridé de certains candidats, je pense par exemple à Nathalie Kosciusko-Morizet et sa tournée des plages pendant les vacances, à Jean-François Copé et sa tournée des fédérations ou encore à la guerre que les candidats se livrent par médias interposés, les choses restent relativement figées comme si l’intérêt pour cette bataille laissait à désirer au sein de l’électorat UMP.

Il convient de rappeler que, si cette campagne peine à passionner les foules, notamment l’électorat de droite, la prudence est de mise car ce sont bien les adhérents de l’UMP qui vont être amenés à voter et non pas les personnes qui sont interrogés dans ce sondage. Au sein même des 280 000 personnes cotisantes et on peut même être conduit à penser que le noyau de votants sera beaucoup plus restreint, quelques dizaines de milliers de personnes seulement, qui correspondraient aux plus militants. Il pourrait donc y avoir d’autres logiques à l’œuvre avec une prime notamment pour Jean-François Copé qui tient l’appareil et qui a contribué des relais dans les différentes fédérations de France tout au long de la campagne.

L’avantage de Fillon est net chez les sympathisants, il a même était confirmé à la fin de l’été, et il se stabilise petit à petit aujourd’hui. Le fait que les chiffres ne bougent pas laisse penser que tout cela n’est pas très intéressant et laisse augurer d’une participation assez faible et d’une sur représentation d’un noyau faible de militants, ce qui pourra peut-être avantager Jean-François Copé.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Satan - 15/09/2012 - 08:57 - Signaler un abus Quand on est #on, on est #on :

    Ce gars là fait parti de ceux qui ont ruinés La France et on continue d'en parler... y'en a qu'on honte de rien!

  • Par carredas - 15/09/2012 - 09:04 - Signaler un abus Brvo l'Ifop...

    On peut compter sur l'Ifop pour rester neutre... " les choses restent relativement figées comme si l’intérêt pour cette bataille laissait à désirer au sein de l’électorat UMP." " Le désintérêt latent des sympathisants de droite ne vient pas forcément du fait qu’il n’y a pas de suspense mais surtout du fait que ce qui oppose les candidats n’est pas clair..." C'est vrai que tout était plus clair et intéressant au PS...!

  • Par Gilles - 15/09/2012 - 09:39 - Signaler un abus Erreur fatale...

    Ce sont les sympathisants qui voteront le moment venu et pas seulement les militants. D'ailleurs Sarkozy a cru qu'il pouvait imposer sa candidature. Les électeurs ne l'ont pas suivi. 2 millions de bulletins blancs.

  • Par l'enclume - 15/09/2012 - 10:21 - Signaler un abus Plus honnête que moi, tu meurs

    Satan - 15/09/2012 - 08:57 J'ai l'intime conviction que beaucoup de Françaises et de Français, les ont bien aidé dans ce que vous appelez "ruiner la France". Voir le rapport de la Cour des comptes sur, la CMU, l'AME, etc, etc.... AHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!!!, suis-je bête, la France est peuplée de citoyens, tous plus honnêtes et vertueux, les uns que les autres. A l'exception de tous les politiques, paroles de faux derche, qui ne veut pas voir la r&alité en face, toujours de la faute des autres.

  • Par stephanoise - 15/09/2012 - 14:32 - Signaler un abus du calme s il vous palit

    Il serait souhaitable que l'UMP choisisse son leader de façon calme et discrète, sans donner du grain à moudre aux "journalistes de gôche" qui n'attendent que ça pour éviter de parler de toutes les imbécilités répétées et quotidiennes de ce gouvernement d'incapables qu 'ils ont contribué à faire élire et sur lequel commencent à pleuvoir les critiques les plus acerbes... S'il vous plait, Mesdames et Messieurs de l'UMP, montrez nous que les choses peuvent se faire dans l honnêteté et le calme, l'écoute et le consensus.Ne soyez pas aussi laids et arrogants que vos adversaires en particulier lors de la succession de la grosse de Lille !

  • Par kristoch - 15/09/2012 - 17:35 - Signaler un abus il y a du sondage sur les militants!

    Les sondages sur les militants existent, il y a une base importante possible aussi il faut reconnaitre. Fillon y baisse mais Copé aussi! Ce sont les autres candidats qui font plus. Les grands équilibres ne sont pas remis en cause. ce qui l'est ce sont les échantillons et leur représentativité. mais en tendance sur le long terme, on reste dans les mêmes eaux. Logique que la tendance hors sympathisants soit retrouvée chez les sympathisants puis chez les militants! quand même un peu!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€