Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 22 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Sombre jour d’hommages : pourquoi l’enjeu pour la France n’est plus tant de gérer les islamistes ou les djihadistes que de s’attaquer aux racines de nos lâchetés

Ce mercredi, deux hommages auront lieu : celui en l'honneur du gendarme Beltrame et celui en mémoire de Mireille Knoll...

Déni

Publié le
Sombre jour d’hommages : pourquoi l’enjeu pour la France n’est plus tant de gérer les islamistes ou les djihadistes que de s’attaquer aux racines de nos lâchetés

L’hommage à Arnaud Beltrame, et la marche blanche organisée en mémoire de Mireille Knoll, assassinée chez elle, devrait confirmer la double aspiration majoritaire en France. D’une part, l’émotion nationale est à son comble. D’autre part, les Français ont besoin d’apaisement et de réassurance collective après ces événements tragiques. Peu à peu se dégage une forme de majorité silencieuse qui pleure ses morts, mais qui prend garde à ne céder à aucune incrimination collective.

Ceux qui parlent sont minoritaires et sulfureux

On remarquera l’isolement de ceux qui attribuent à l’Islam une responsabilité directe dans l’organisation des attentats.

La voix forte d’un Manuel Valls sur le sujet fait exception. 

L’ancien Premier Ministre a clairement pris position en prônant l’interdiction du salafisme, cette interprétation rigoriste du Coran. Ce sujet est le grand tabou français. L’interprétation quasi-officielle du terrorisme consiste plutôt à soutenir que ceux qui commettent des attentats sont des déséquilibrés isolés mus par autre chose que des motivations religieuses. 

Soutenir le contraire expose encore à la qualification de dissidence et nourrit un soupçon d’extrémisme qui rend infréquentable. Certes, ce soupçon est moins puissant et accusateur qu’il y a quelques mois. Mais, majoritairement, il reste de mauvais ton d’établir un lien direct entre l’Islam et le terrorisme. 

Un réflexe de cohésion nationale

On comprend les raisons de ce réflexe. Les Français, contrairement à l’image fabriquée d’eux par les milieux « racialisés », sont ouverts à la diversité et favorables au Vivre Ensemble. 

La République est bonne mère et ses citoyens sont accueillants. Dans l’opinion publique domine la conviction que le pays a besoin de sa minorité musulmane et qu’il faut au fond lui réserver un sort acceptable. 

Ce sort est intéressant à analyser. L’opinion publique française considère en effet comme acquis le droit à un traitement différencié selon les communautés. Par exemple, alors que, depuis Napoléon, la communauté juive respecte le principe de francisation des prénoms – usage repris spontanément par les minorités asiatiques, les Français ne font pas obstacle à un comportement différent de la part des musulmans. 

Cette ouverture d’esprit mérite d’être soulignée, même si l’on peut comprendre que cette inégalité de traitement suscite quelques réactions négatives dans les communautés qui bénéficient d’un traitement moins favorable. On se souvient ici des manifestations de la communauté asiatique pour dénoncer la violence dont elle fait l’objet de la part des autres… C’est une bonne illustration des réactions que les inégalités peuvent produire. 

En bout de course, les Français ont accepté le principe des exceptions aux règles collectives en faveur de la communauté musulmane comme une condition pour maintenir une paix civile satisfaisante. Cette ouverture d’esprit, redisons-le, mérite d’être saluée comme un signe de tolérance et d’ouverture. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par thymthym711 - 28/03/2018 - 09:28 - Signaler un abus Le bel avis de "l'opinion publique" !

    "L’opinion publique française considère en effet comme acquis le droit à un traitement différencié selon les communautés." Qui est cette dame "opinion publique" ? N'est-ce pas parler un peu vite ? Un traitement différencié selon les communautés ! Ne serait-ce pas ce que l'on nomme communautarisme ? Les Français seraient pour le communautarisme ! Ce n'est pas aussi certain que cela !

  • Par thymthym711 - 28/03/2018 - 09:33 - Signaler un abus A trop céder...

    "On peut en effet se demander combien de temps l’opinion publique pourra comprendre et admettre que des militants d’un Islam politique sèment la terreur alors même qu’ils bénéficient d’exceptions notoires par rapport aux autres communautés. " Ne sèment-ils pas la terreur justement parce qu'ils ont obtenu nombre d'exceptions et qu'ils veulent en obtenir bien davantage, jusqu'à imposer leur "vision de la société" ?

  • Par Marie-E - 28/03/2018 - 09:47 - Signaler un abus l'opinion publique est manipulée depuis longtemps

    "Soit la doctrine d’un Islam modéré ... il existe probablement un risque de radicalisation grandissante, au sein de l’opinion publique, qui pourrait confiner à un dégagisme toxique" 1/ l'Islam modéré n'existe pas dans une société où le Musulmans sont de plus en plus nombreux. La majorité silencieuse suivra et on arrivera aux tribunaux islamiques, à des quartiers régis par la charia. 2/ le dégagisme dans ce cas ne peut pas être toxique, il sera salutaire car les Français sont méprisés pour leur faiblesse supposée et leur acceptation de l'autre. Quand on est minoritaire dans un pays on s'intègre : par exemple tous mes amis juifs ont leur premier prénom bien français (Fabien, Robert...) et leur deuxième bien juif (Maïmon, Shimon...), idem pour ma famille originaire de Corée et du Viet Nam (Marie --> Kim, Romane...) , par contre mes amis musulmans (oui j'ai ai encore quelques uns) arborent leur prénom bien musulman : Mohamed, El Hadj. Alors oui il faudra bien un jour réagir sinon ce sont les Français qui prendront leurs valises mais ils n'auront plus de métropole où aller. Souvenez vous : la valise ou le cercueil (l'impôt c'était dépassé) ou la conversion minute.

  • Par ISABLEUE - 28/03/2018 - 09:54 - Signaler un abus "L'opinon publique considère...

    -- le droit acquis à un traitement ... " NON mais vous avez vu cela où ??? dans les dîners bobos hypocrites ?? qui mettent leurs enfants dans des écoles privés... et puis le colonialisme, cela fait longtemps que c'est fini et nous ne nous sentons absolument pas responsables 60 ans après...; faut arrêter de radoter !!!!

  • Par vauban - 28/03/2018 - 10:10 - Signaler un abus Le degagisme des toxiques

    Pour la culture ,la civilisation judéo-chrétienne,la protection des valeurs démocratiques,le maintien de notre système de protection sociale :alors oui le degagisme j’y suis favorable et un degagisme très actif.......ne vous en déplaise Mr Verhaeghe

  • Par Djib - 28/03/2018 - 10:47 - Signaler un abus Confusion entre Islam modéré et musulmans modérés.

    Il y a à l'évidence des musulmans modérés, mais il n'y a pas d'islam modéré, en tant que mouvement religieux capable de s'opposer au fondamentalisme. Comme en Allemagne à la fin des années trente, où il y avait à l'évidence aussi des Allemands démocrates dans un pays qui a été emporté dans sa totalité par la violence et l'idéologie nazie.

  • Par Atlante13 - 28/03/2018 - 11:00 - Signaler un abus Cela m'étonne de vous,

    de voir que vous confondez lâcheté et tolérance, et ouverture d'esprit. Quant à votre "opinion publique" elle est tellement manipulée par le pouvoir et la gauche institutionnelle qu'elle n'a plus aucun sens, sauf à comprendre que la majorité silencieuse garde ses opinions pour elle-même plutôt que de les confier à des médias sous contrôle. Pour votre information, prenez simplement les votes, exprimés ou non, bruts sortis des urnes, et non après magouillage et tripatouillage plus ou moins démocratiques.

  • Par edac44 - 28/03/2018 - 11:03 - Signaler un abus Allez, je vous la remets, histoire de vous réactiver les méninge

    https://www.youtube.com/watch?v=09RedfxO3mQ

  • Par edac44 - 28/03/2018 - 11:13 - Signaler un abus L'opinion publique : une putain au service de nos dirigeants ?

    En 2005, la France vote NON et on nous la met bien profond !... Le 27 juin 2016 (NDDL), la région concernée vote OUI et rebelote, c'est le mulot écolo qui oblige Macron a baisser sa culotte. A force de manipuler la France et sa pseudo opinion publique, on va finir par tomber en rupture de vaseline. Même les moutons ne sont pas des machines, non ??? quoi que ...

  • Par padam - 28/03/2018 - 11:19 - Signaler un abus @ Monsieur Verhaeghe

    1/ Sur quoi reposent vos assertions concernant "l'opinion publique française"? L'opinion publique, c'est comme la communauté internationale, ça ne veut rien dire. Et vous le savez pertinemment. 2/ Qu'entendez-vous par "dégagisme toxique"? A l'instar des printemps arabes, je suppose...

  • Par tubixray - 28/03/2018 - 13:26 - Signaler un abus Vendredi soir

    Combien de quartiers "défavorisés" ont ils fêté l'attentat de Trebbes et l'assassinat du Colonel Beltrame ???...J'ai appris que VGE était passé à la caserne parisienne ou reposait son corps, cet ex président n'est il pas le promoteur du regroupement familial qui a donné le départ de la colonisation française ???

  • Par lorwakaf - 28/03/2018 - 13:54 - Signaler un abus islam en France: pas possible

    En effet, dès que les musulmans deviennent majoritaires dans un endroit, ils imposent leur point de vue. D'ailleurs, existe t'il un seul pays musulman démocratique ou sinon un pays musulman où les autres religions sont vraiment respectées?

  • Par Deneziere - 28/03/2018 - 13:56 - Signaler un abus @tubixray

    Vous pouvez même ajouter que l’assassin du gendarme Beltrame est un produit du regroupement familial.

  • Par Ganesha - 28/03/2018 - 14:57 - Signaler un abus Gens de droite

    Ce qui est passionnant chez les ''gens de droite'' qui constituent la quasi-totalité des abonnés de ce site, ce sont vos croyances fondamentales. Pour l'ensemble des français, au sujet de ceux qui sont pauvres ou chômeurs, vous êtes catégoriques : c'est dans leur nature, qui est ''mauvaise'' ! Toujours le même slogan : ''idiots, incultes, paresseux, menteurs et tricheurs''. En ce qui concerne les millions de français musulmans, là non plus, il n'y a aucun espoir : même si, plutôt qu'un taux de chômage double de la moyenne nationale, nous leur offrions un travail passionnant, valorisant et rémunérateur, nous n'empêcherions pas beaucoup d'entre eux de se radicaliser. En cas d'attentat, heureusement, ils sont, en général, abattus.

  • Par Ganesha - 28/03/2018 - 15:00 - Signaler un abus Solution finale

    Cependant, si, par chance ou hasard, on arrive à les identifier avant leur passage à l'acte, on essaiera d'abord de les faire accepter comme ''français immigrants'' dans le pays de leurs ancêtres. Mais les pays du Maghreb sont déjà en surpopulation, et ce sera rarement possible. En pratique, donc, plutôt que la prison à vie, il vaudra probablement mieux rétablir la peine de mort, même si les ''tueries de masse'' entraînent des problèmes logistiques. Ce qui est merveilleux avec vous tous, c'est que vous êtes ''pleins d'espoir'' ! Si vous n'êtes pas entièrement d'accord avec moi, plutôt que vos insultes, j'attends surtout vos propositions alternatives...

  • Par venise - 28/03/2018 - 15:54 - Signaler un abus il ne fallait pas

    concéder à la finance islamique de par nos banques il ne fallait pas prendre en otages nos chérubins à la cantine le jour du cochon alors que Nagui saute en l'air en prime de peur qu'on lui fasse manger du porc, que Arthur en terres inconnues refuse le met sacré au Pérou: cochon d'inde, et qu'en entreprise ou à l'hopital personne ne menacera personne avec les menus....mais nous n'avons qu'une chose à faire, miser sur le temps qui va rendre libre les générations à suivre, libre de cette religion QUI POSE PROBLEME (j'attends la marée chaussée) être libre de la religion n'est pas perdre sa foi, c'est refuser les us et coutumes pour partie ou en bloc, la balle est dans le camps des musulmans, je crois que j'en ai marre de ces palabres sans fin sans solution, qui concernent, quand même....nos enfants

  • Par assougoudrel - 28/03/2018 - 16:24 - Signaler un abus L'Armée française, la grande

    muette rogne son frein. Hier, le Général De Villiers, aujourd'hui le Colonel Beltrame; le chef des Armées n'a pas su parler au français avec les mots qu'il fallait. Les militaires, mal équipés, sont loin de chez eux, dans des territoires hostiles, réglant des conflits qui ne les regardent pas. Il y a encore moins de 20 ans, en Opex, l'armée française était jalousé des autres armées, car les militaires étaient les mieux payés, bien que Jospin avait déjà diminué la prime pour les enfants. La solde était à 2,5, c'est à dire deux fois et demi le salaire. Depuis Sarkozy, elle est passé à 1,5 avec le risque de revenir les pieds devant. Pendant ce temps, l'ennemi est chez nous, chez eux, bien à l'aise, avec la complaisances de nos dirigeants, de nos médias, d'une certaine élite et de notre "justice". Je fais confiance au haut commandement militaire pour mettre de l'ordre dans tout ça, car cela échappe à nos dirigeants qui sont d'une lâcheté extrême. Ça finira par arriver. Il n'y aura pas de guerre civile.

  • Par Ganesha - 28/03/2018 - 16:50 - Signaler un abus Venise

    Entièrement, d'accord avec vous ! Mais, maintenant, en pratique, on commence par quoi ? J'ai une solution personnelle... qui déplaît souverainement aux lecteurs d'Atlantico ! Les français, complètement abrutis par leurs médias , aux mains de quelques milliardaires, ont commis une gigantesque connerie en élisant Macron comme président ! Désormais, il nous faut trouver le moyen de le forcer à faire de la baisse du chômage sa première priorité ! Prochaine échéance : les européennes de 2019 !

  • Par Alain Briens - 28/03/2018 - 18:04 - Signaler un abus Prénoms

    La francisation des prénoms chez les Juifs appartient au passé. D'ailleurs, depuis Giscard, il n'y a plus de prénoms français, vous êtes libre d'appeler votre gamin Dylan. Pourtant, la francisation des prénoms est quelque chose de psychologiquement important pour souder une communauté nationale. C'est ce qu'avait bien compris Ali Mimoun, raison pour laquelle il avait fait changer son prénom pour s'appeler Alain. Cela fait toute la différence. La différence entre un Algérien et un Français d'origine algérienne.

  • Par adroitetoutemaintenant - 28/03/2018 - 18:18 - Signaler un abus La solution est simple !

    Interdiction de toute autre langue que le français dans les établissements administratifs et régis par l’état. Interdiction de traducteurs payés par l’état et obligation de traducteurs assermentés payés par le client. Interdiction de toucher des allocations avant 15 ans de cotisation active. Interdiction de scolarisation d’une personne ne parlant pas le français. Suppression du droit de sol. Interdiction de l’abattage d’animaux avant étourdissement règlementé. Renvoi de tous les illégaux après internement administratif. Suppression de toutes les aides aux états ou territoires terroristes. Mise en friche de tous les biens des familles et amis des terroristes a visée de recherche. Renvois de toutes les familles des terroristes et interdiction d’allocations. Pour ceux qui croient que la résorption du chômage fera avancer les choses pour les musulmans je rappelle qu’il n’y a aucun métier possible dans notre pays pour les gens dont le QI est inferieur a 85 et qu’ils se foutent royalement de toucher un Smic car ils touchent 10 fois plus en trafics. Classification des dealers en terroristes.

  • Par lasenorita - 28/03/2018 - 18:43 - Signaler un abus Nos politicards ne pensent qu'à leur réélection!

    La ''sécurité'' des Français importe peu à nos politicards qui ne pensent qu'à leur élection et à leur réélection. Ils ont laissé se développer l'islamisme dans notre pays parce qu'ils voulaient ''ménager'' les musulmans(qui ont le droit de vote chez nous) ainsi que leurs ''copains'' d'Arabie Saoudite,etc..etc. .Il est inadmissible que l'on tolère, en France, que des imans appellent aux meurtres des non-musulmans voir https://www.facebook.com/AlHusseini.Waled/videos/1987106161317280...et qu'un président des ''Français'' critique la ''colonisation française'', un président de la France qui ignore TOUT de l'Histoire de la France et de ses colonies ainsi il croit que la Guyane est une île!

  • Par xenophon - 28/03/2018 - 18:54 - Signaler un abus Dites le avec des fleurs!

    Nous nous lamentons la main sur le cœur ou nous indignons dans le confort douillet de notre café du commerce médiatique. Je pense pour ma part que la meilleure défense, c'est l'attaque. Une cité hostile devrait faire l'objet d'un statut juridique exceptionnel spécial dans un cadre défini par la Loi qui permettrait d'intervenir en réaction après un attentat avec toute l'efficacité nécessaire : bouclage, fouille systématique de tous les immeubles, contrôle d'identité, vérification des aides sociales et niveaux de vie anormaux, etc. Gageons que si ce système était appliqué avec discernement après un attentat, le poisson islamiste finirait par manquer d'eau. Pour l'instant on dépose des fleurs, on organise des "marches blanches" et on fait des messes ou offices religieux, des débats martiaux en info continue et ça nous tient lieu d'indignation. Là ou les Islamistes sont au pouvoir, les ultra riches prospèrent, le pays vit de ses seules ressources naturelles et utilise force mercenaires ou esclaves de fait pour profiter à fond du modernisme. Les pauvres, eux, prient et se soumettent. Selon certains musulmans sincères, La Mecque est devenu un Disneyland géré par les riches Saoudien

  • Par Semper Fi - 28/03/2018 - 19:35 - Signaler un abus @Xenophon

    Lisez ou relisez David Galula : "Contre-insurrection : théorie et pratique" (en remplaçant bien sûr toutes les références aux partis communistes révolutionnaires contemporains de l'auteur, par celles de notre époque). Tout y est théorisé : pas besoin de réinventer la roue ! Le problème majeur est que cela impose une présente massive et permanente des forces de l'ordre et que l'on n'en a pas assez.

  • Par zen-gzr-28 - 28/03/2018 - 20:13 - Signaler un abus Le réflexe de cohésion nationale

    se transforme au fil du temps en phénomène de rejet de ces derniers arrivants dont bon nombre sont fichés S,dont bon nombre refusent de s'intégrer, détestent la France, dont bon nombre réclament la charia, dont bon nombre veulent vivre comme chez eux... chez nous et qui nous coûte la peau du c - -. S'ajoute une révolte larvée de par le déni et l'aveuglement de nos élites qui continuent à prendre des décisions aberrantes que le peuple rejette, des décisions de droit dans un état de guerre. Normal !

  • Par venise - 28/03/2018 - 22:30 - Signaler un abus on commence par quoi?

    on cesse de prendre l'école comme substitut de l'éducation familiale et de permettre à contrario l'enseignement primaire en famille versus imam (chose vue dans ma propre famille), ça va changer de l'hystérie en cochonnaille à la cantine les allergies au chlore en piscine scolaire?: barrer les niveaux d'études à qui ne sait pas nager, c'est un peu fort je sais, mais c'est juste avec un règlement intérieur: dans ce lycee, collège on sait nager comprenez, ne pas emmerder le peuple avec des trucs de rien mais ne pas laisser passer d'autres trucs, mon grand âge peut vous certifier que ça fait longtemps que ça dure et en plus on décentralise complet pas besoin de lois faisons simple, Sarkosy voulait l'union de la Méditerranée, c'est juste en face et faisons le ce sont nos enfants qui poussent là , on va pas s'énerver encore 100 ans

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www.lecourrierdesstrateges.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€