Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 24 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Soirées phéromones : est-il possible de trouver l'amour de sa vie à l'odeur ?

Les phéromones, ces messagers chimiques et odorants fabriqués par notre organisme, sont devenues les stars de soirées new-yorkaises et londoniennes au cours desquelles les participants identifient l’élu(e) de leur cœur grâce à son odeur.

L'amour reniflé

Publié le
Soirées phéromones : est-il possible de trouver l'amour de sa vie à l'odeur ?

Peut-on identifier l'amour de sa vie via l'odeur ? Crédit Reuters

Atlantico : Un phénomène se développe chez les jeunes : le "phéromone party". Il s'agirait d'identifier l'amour de sa vie via l'odeur. Est-ce quelque chose de crédible ? Qu'est-ce que cela traduit de notre société ?

Michelle Boiron : L'odorat  est un des 5 sens qui est en éveil dans la relation amoureuse. Il est unique car  il agit à notre insu dans  la communication non verbale entre 2 êtres. En effet  les odeurs sont transmises directement à notre cerveau émotionnel.  Il nous renseigne immédiatement et hors notre volonté sur l'attraction (odeur plaisante) ou rejet (odeur déplaisante) de l'autre. Il est à ce titre un premier indicateur de relation possible. Mais bien d'autres indicateurs doivent être réunis pour que la relation puisse vraiment se créer entre 2 êtres.

Notre société fortement individualiste cherche a inventer des prétextes pour se rencontrer. Celui là en est un.

Quelle est la place de l'odeur dans la séduction ? Qu'est-ce qui est à la base de cette odeur ? Est-elle vraiment personnelle ?

L'odeur joue un rôle dans la séduction. En témoignent tous les parfums fabriqués et utilisés pour séduire. Certains qualifiés d'aphrodisiaques sont utilisés depuis la nuit des temps. Contrairement au parfum qui reste un artifice, nous avons chacun une odeur qui est non seulement  unique mais aussi qui se modifie  en fonction de notre cycle hormonal. Ainsi la femme dégage par exemple selon la période du cycle une  odeur attractive particulière  et en même temps recherche et détecte l'odeur d' un mâle reproducteur! Les progrès de l'hygiène corporelle ont fait disparaître l'odeur personnelle. Tout le monde sent le savon, l'eau de toilette ou l'après rasage. L'odeur dégagée naturellement est masquée et de moins en moins perceptible.  On est bien loin du personnage de Grenouille dans "le Parfum", homme sans aucune odeur  qui faisait de son exceptionnel odorat un formidable outil de pouvoir. 

Le corps humain dégage des odeurs. Ont-elles toujours été abordées de la même façon ? Pourquoi ne joue-t-elle plus le même rôle aujourd'hui ? Quels sont les raisons, et les conséquences de cette évolution ?

Louis XIV ne se lavait pas, pour éviter les odeurs il s'aspergeait de parfum... Aujourd'hui c'est plutôt la chasse aux odeurs! Le développement du marché du déodorant  en est un exemple parmi d'autres. De la même façon la "traque aux poils" par esthétisme a notamment comme conséquence de supprimer l'odeur naturelle. Notre société a tendance à se méfier des instincts et l'odorat n'échappe pas à cette règle du tout aseptisé. 

Est-ce que cette évolution est susceptible de s'inverser ? Dans quelle mesure les phéromones vont-elles "revenir" dans nos vies ?

 Tout d'abord les phéromones n'ont pas d'odeur! Ensuite il est peu probable que l'on laissent  les odeurs personnelles s'exhaler car les progrès de l'hygiène sont irréversibles et souhaitables. En revanche c'est phéromones parties montrent bien une volonté, en même temps qu'elles créent du lien social, de retrouver l'importance des instincts et de l'odorat dans le processus de séduction. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 02/04/2014 - 09:16 - Signaler un abus "phéromone party"

    Expérience perso: J'ai fait trois fois le tour d'une belle fille puis je suis allé pisser dans le coin de la fenêtre...Conclusion on m'a viré de la réunion. Je déconseille.

  • Par Diogène21 - 02/04/2014 - 12:50 - Signaler un abus Des études récentes montrent...

    que le fait de prendre la pilule trouble la perception des phéromones et va à l'encontre de la "bonne sélection" du mâle par la femme. On peut extrapoler en disant que depuis que la pilule existe, bien des femmes ont fait le mauvais choix, ce qui avec le temps, a conduit à de nombreux divorces.

  • Par FATALITAS - 02/04/2014 - 21:06 - Signaler un abus est-il possible de trouver

    est-il possible de trouver l'amour de sa vie à l'odeur ? ça je ne sais pas, mais fuir si elle refoule du goulot ça c'est possible!

  • Par Temps perdu - 03/04/2014 - 19:07 - Signaler un abus "l'argent n'a pas d'odeur" donc l'odeur n'intéresse personne????

    l'argent, dit-on, n'a pas d'odeur, mais c'est faux. L'argent a une odeur très particulière. Prenez quelques billets dans votre main puis des pièces, et vous sentirez l'odeur de l'argent. Pas ragoutant, au demeurant; enfin, pour moi. En est-il de même avec les humains ? Sûrement. De là à organiser des phéromones partys ... Pourquoi pas la bonne vieille méthode, pas plus bête que les plus récentes ? On se regarde, on se plaît, on se parle et la magie opère ou pas ! Voyons-nous, touchons-nous, parlons-nous, que diable !!!! Peur de quoi ? Faut-il passer par le web, les tee-shirts sales, etc ? Allez, une bonne drague à la papa, moi ça me plaît. J'aime qu'un homme me regarde, me fasse sentir que je lui plais, tout ce jeu de la séduction si particulier, si excitant. Pourquoi s'en passer ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michelle Boiron

Michelle Boiron est psychologue clinicienne, thérapeute de couples , sexologue diplomée du DU Sexologie de l’hôpital Necker à Paris, et membre de l’AIUS (Association interuniversitaire de sexologie). Elle est l'auteur de différents articles notamment sur le vaginisme, le rapport entre gourmandise et  sexualité, le XXIème sexe, l’addiction sexuelle, la fragilité masculine, etc. Michelle Boiron est aussi rédactrice invitée du magazine Sexualités Humaines

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€