Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les seuls insoumis sont les entrepreneurs ! Les autres "Insoumis" sont de pitoyables parodies

En fait, ces "Insoumis", sont soumis à des codes tristes et convenus. Rien de neuf.

Les entrepreneurs parlent aux français

Publié le
Les seuls insoumis sont les entrepreneurs ! Les autres "Insoumis" sont de pitoyables parodies

 Crédit BERTRAND GUAY / AFP

Paris. Samedi 5 août. 15H. Il reste, sur la place de la Concorde, une foule considérable « d’Insoumis ». Ils sont près de 40, selon la police, plutôt 42 selon les passants, dont votre serviteur. Ils agitent péniblement des drapeaux ridicules qui revendiquent leur insoumission, sur une place où leur incongruité en font les décapités du week-end. Ils ont l’air de réfugiés politiques déplacés, égarés, en ce premier beau week-end, qui atteste d’un réchauffement climatique tardif, alors que la principale envie des Parisiens et des touristes, n’est pas de mettre la ville à sang, mais de l’admirer.

La visiter. En retrouver les plaisirs. Chacun a envie de se soumettre à la douceur du climat, d’un soleil retrouvé. Les tenues aussi légères que l’esprit, flottant au vent, heureux d’être à Paris. Un plaisir rare dans cette capitale stressée et tendue, par une circulation assassinée par la Mairie de Paris.

Soumission, soumission, chacun ne rêve que de se soumettre au bonheur, même fugace, d’un rayon de soleil, d’une terrasse embrasée par la chaleur, avec sa famille, ses amis. Le regard perdu sur ce que l’homme et la nature ont fait de mieux. Un ciel bleu. Des monuments parfaits. Témoins d’une histoire qui raconte notre rayonnement passé. Un passé qui remonte à la surface, dans un pays qui profite d’une croissance temporaire, mais salutaire. Dans un pays, qui a reconquis une image internationale parfaite. Dans un pays dirigé par l’un des rares présidents qui fasse l’unanimité à l’étranger, sauf chez les « insoumis ». Pendant que Forbes (et d’autres) fêtent la présidence française, les « zadistes Mélanchoniens » veulent pendre le président et le montrent, comme les Islamistes qu’ils admirent tellement (voir les déclarations sur le Hamas de Mélanchon pendant l’été 2015), lorsqu’ils brûlent à Téhéran ou ailleurs, les drapeaux américains. Cette foule « insoumise » qui tente de rendre légers et divertissants, des codes qui n’appartiennent qu’aux dictatures et aux mouvements les plus nauséabonds, semble en dehors du temps. Vivre sur une autre planète. Elle sent le besoin de se révolter contre le premier Président qui semble réussir à prouver que la France est réformable et qu’elle peut retrouver sa place, celle de l’époque où rayonnait notre nation. Il faudrait donc lutter contre la réussite ? Le rebond ? La croissance ? La réforme ? Notre image retrouvée ?

En fait ces insoumis, sont soumis à des codes tristes et convenus. Rien de neuf. Si ce mouvement était entièrement composé d’ado « achnéeux », on pourrait le trouver amusant. L’excuse de la jeunesse rendrait le mouvement sympathique. Mais Mélanchon  et son rouquin à la coupe SS, interdits par le Crif de la marche en soutien de la famille Knoll pour antisémitisme notoire, ne sont plus des ados, et leur mouvement sent la tentative d’exister par tous moyens. Pour que le leader maximo ne disparaisse pas trop de la scène en attendant les prochaines élections, afin d’asseoir les finances du « parti ».

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Pharamond - 07/05/2018 - 15:28 - Signaler un abus Le Venezuela...

    On a pu constater,statistiques à l'appui,l'efficacité et les bienfaits de la politique proposée par la France insoumise qui a déjà été appliquée...au Venezuela. C'est la démonstration que l'article consacré dans ce même numéro à la méconnaissance par beaucoup de français du fonctionnement de l'économie n'est pas un mythe. Françaises,Français,souhaitez vous que la France devienne le Venezuela?Alors n'hésitez pas:votez Mélenchon&Co.

  • Par Anouman - 07/05/2018 - 20:39 - Signaler un abus Parodie

    C'est clair que Jacquet n'est pas une parodie d'imbécile.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Denis Jacquet

Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€