Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 25 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Seuls 26% des Français estiment que l'appartenance de la France à l'UE a plus d'avantages que d'inconvénients

Un sondage Elabe pour Atlantico révèle d’importantes disparités entre les plus grands pays d’Europe sur la manière dont leurs populations jugent avantageuse ou pas leur appartenance à l’Union européenne. En effet si les Espagnols et les Allemands sont respectivement 54 et 42% à juger cette appartenance bénéfique, les habitants du Royaume-Uni ne sont que 26% à le penser, tout comme les Français et les Italiens, et les habitants du Benelux (25%).

Sondage

Publié le - Mis à jour le 1 Avril 2016
Info Atlantico
Seuls 26% des Français estiment que l'appartenance de la France à l'UE a plus d'avantages que d'inconvénients

Sondage exclusif Elabe pour Atlantico : "Les Européens et l'appartenance à l'Union européenne et l'accueil des réfugiés" 

 

Pour une analyse approfondie des résultats de ce sondage, lisez notre Une du jour : " Après le Brexit, la Frantie (ou la sortance…?) : le sondage qui révèle comment les Français sont devenus les champions d’Europe de l’euroscepticisme" 

Et pour comprendre les enjeux d'une sortie éventuelle de la France de l'Union européenne, découvrez notre article : "Pourquoi la France serait plus à même que d’autres de supporter une sortie de l’Union européenne (ce qui n’est pas une raison pour le souhaiter)"

 

 

 

 

 

Yves-Marie Cann : Deux pays se démarquent par la perception majoritaire au sein de leur population d’un avantage à appartenir à l’UE : l’Espagne et l’Allemagne. A contrarioon constate que le sentiment majoritaire au Royaume-Uni, en France, en Italie et dans les principaux pays du Benelux est que l’appartenance à l’Union européenne a plus d’inconvénients que d’avantages. 

 

 

Yves-Marie Cann : Cela peut relever de facteurs culturels et politiques comme au Royaume-Uni, où l’appartenance à l’UE est un sujet de débats depuis des décennies. Cela peut également être lié à la situation économique du pays ou de son niveau de leadership au sein de l’Union européenne

 

 

Yves-Marie Cann : On constate sur cette question que les écarts entre les différents pays sondés sont encore plus marqués que sur la précédente.

On remarque que des lignes de fracture se dessinent entre les différents pays européens. Les populations espagnole, italienne et allemande sont majoritairement, voire très majoritairement, favorables à l’accueil des migrants, quant au contraire la France, le Royaume-Uni et le Benelux y sont largement opposés.

 

 

Yves-Marie Cann : Le premier enseignement de ce sondage, tant sur la première que sur la deuxième question, c’est qu’il n’y a pas aujourd’hui d’unanimité, ni même de convergence de l’opinion publique des différents pays interrogés à la fois sur l’aspect bénéfique ou pas de l’appartenance de leur pays à l’Union européenne, que sur la question de l’accueil des migrants. Il y a de vraies spécificités d’un pays à l’autre.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par marie06 - 29/03/2016 - 10:10 - Signaler un abus L'Espagne doit beaucoup à l

    L'Espagne doit beaucoup à l'argent déversé par l'Europe qui lui a permis de se moderniser après Franco notamment pour ses infrastructures contrairement à la France. Mais c'est en déversant les euros que l'Europe tient bien en main les pays qui sont ensuite pris dans l'engrenage de cette technocratie en quelque sorte prisonnier de ne plus pouvoir en sortir exemple la Grèce.

  • Par Deudeuche - 29/03/2016 - 10:13 - Signaler un abus @marie06

    qui paie commande, ou qui commande paie.

  • Par tubixray - 29/03/2016 - 10:29 - Signaler un abus Nos voitures sont équipées de phare blancs

    C'est à mon sens le seul avantage que l'on ait tiré de l'Europe depuis 1990 !!!!!...

  • Par cloette - 29/03/2016 - 10:37 - Signaler un abus @Tubixray

    oui, mais pourquoi ne pas l'avoir trouvé nous même ?

  • Par marie06 - 29/03/2016 - 11:52 - Signaler un abus Je vous conseille de lire l

    Je vous conseille de lire l'excellente analyse sur ce site intitulé :"Après le Brexit, la Frantie …..." Sur le plan économique tout est dit pour comprendre pourquoi nous en sommes là, mais quant aux méthodes préconisées pour changer la donne je n'y crois pas. Et dire que beaucoup d'économistes dont prix nobel avait alerté des dégâts mais bien sûr ils ne devaient pas être assez intelligents pour nos experts politiques vendus à la finance !

  • Par tubixray - 29/03/2016 - 13:10 - Signaler un abus @ Cloette

    Lors de la 2ème guerre mondiale, les phares des véhicules militaires français avait été recouverts de films jaunes pour les distinguer des autres véhicules alliés.......... C'est pour cette raison que nous avons roulé avec des phares jaunes pendant 50 ans car, comme nous le savons bien, on ne change jamais rien dans notre pays.... Alors pour cette fois et cette fois seulement = merci l'Europe.

  • Par lepaysan - 29/03/2016 - 22:00 - Signaler un abus Oui sauf si la France devenait libérale

    L'UE est indispensable à la france tant que la France est un pays collectiviste avec ses dérives idéologiques de gauche, ses 57 % de dépenses publiques et la dictature de l'administration sur le secteur privé. Mais si demain la France se libéralise ... là Oui, la sortie de l'union serait profitable,

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Yves-Marie Cann

Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'études et de conseil.Twitter : @yvesmariecann

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€