Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Un seul mandat, un seul président" : l’étrange message en creux du slogan choisi par Alain Juppé

Alain Juppé donne dans le coup de menton à côté de la plaque : les vrais séducteurs ne disent pas qu'ils sont là pour la nuit.

Subliminal

Publié le
"Un seul mandat, un seul président" : l’étrange message en creux du slogan choisi par Alain Juppé

C'est amusant, au moment où je m'apprêtais à Twitter, du comptoir du café du Nord, celui de mon village (400 habitants) les propos de mon voisin selon qui « on n'entend plus Sarkozy c'est bizarre », la nouvelle du slogan de campagne de son concurrent est tombée : « un seul mandat, un seul président ».

Dommage, l'essentiel des tournées de la soirée avait déjà été payé.

Il faudra donc attendre l'heure de l'apéro de demain pour savoir comment est reçue l'espèce de morgue mystérieuse de l'ancien premier ministre Juppé, lequel est à la fois très elliptique et très sûr de lui, donc finalement assez conforme à son image. Mais comme rien n'interdit d'influencer le contenu de la discussion à ce sujet, voici ce qu'elle m'inspirera, demain, au Café du Nord.

Alain Juppé mérite le bâton médiatique pour avoir laissé une agence de com' idiote jouer sur l'image du gars sûr de son coup, alors qu'elle dément sa fermeté dès les premiers mots. « Un seul président », cela signifie qu'il ne devrait, dans l'esprit de l'électeur, y avoir de choix que pour une seule et indiscutable image de président : la sienne.

Mais, si elle est vraiment indiscutable, la sottise à ne pas commettre est de la discuter immédiatement. Et paf, notre agence de com' probablement dirigée par un ami de son fils, l'a commise en la discutant dès le début du slogan, sur la question de l'âge. Dans une élection où la moitié des candidats a les cheveux teints, quand on est plus vieux que les autres, le fait d'être chauve est un avantage auprès des électeurs retraités. Sauf, évidemment, si l'on cherche à rassurer l'électeur sur le thème : «ne vous en faites pas, je ne ferai qu'un mandat de crainte de passer pour gâteux, et de lasser mon monde ».

Si vraiment le candidat Juppé est le seul qui s'impose à la raison comme on nous le dit, et s'il est capable de donner satisfaction à l'électeur au point d'être l'unique objet de son admiration, on se fiche pas mal qu'il atteigne 80 ans au pouvoir, le président italien, Napolitano, a été reconduit de force à 90. Non la vérité c'est qu' Alain Juppé nous explique qu'il ne gênera pas longtemps, à quoi l'électeur de base risque de répondre avec son gros bon sens à la Coluche : tant qu'à faire, il devrait éviter de se présenter, comme ça il ne nous gênera pas du tout, et ça nous fera gagner cinq ans.

Or quand on voit ce qui s'est passé depuis six mois, cinq ans c'est énorme.

Dans cette histoire on a tout de même envie d'être abrupt, solennel, vigoureux, et de rappeler que le pays, exposé de tous côtés, livré à la niaiserie tiers-mondiste, confit dans le marasme économique, un pays qui accueille ses ennemis avec des paniers-repas et qui décerne la légion d'honneur aux chiens policiers demain peut-être aux gilets pare-balles, n'a rien connu de semblable à ce qui l'attend depuis la France de Laval.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par mymi - 07/01/2016 - 09:21 - Signaler un abus Merci Mr Combaz

    Excellent, rien à ajouter. J'ai déjà abondamment commenté mon slogan à moi : Juppé Jamais

  • Par raslacoiffe - 07/01/2016 - 09:39 - Signaler un abus Enfin un souffle nouveau sur l'info Atlantico

    Merci M. Combaz de battre en brêche tout ce conditionnement médiatique qu'on impose à nos cerveaux depuis 2 ans. Non Juppé devra faire ses preuves. Qu'il sorte enfin de ses propos sibyllins tellement dévastateurs pour son parti pour nous prouver qu'il est le meilleur d'entre nous.

  • Par cloette - 07/01/2016 - 10:13 - Signaler un abus slogan

    Zapper Juppé

  • Par Aldel - 07/01/2016 - 10:20 - Signaler un abus Un seul mandat,

    Il y a quand même un avantage certain à "un seul mandat": la certitude que celui qui exercera la fonction n'aura pas comme préoccupation première sa réélection avec tous les renoncements et les décisions démagogiques couteuses que cela implique.

  • Par von straffenberg - 07/01/2016 - 10:30 - Signaler un abus Juppé...bis

    S'il y avait à résumer Juppé en une seule critique s'est d'être rentré dans la peau du candidat séducteur et médiatisé caressant ses opposants dans le sens du poil .C'est le contraire du candidat nécessaire à la France sans oublier que les socialistes bénissent sa candidature.

  • Par Malaparte - 07/01/2016 - 10:59 - Signaler un abus Buster Keaton faisait rire

    Mais le nouveau prétendant n'est qu'un "hollande de droite" à pleurer.

  • Par tubixray - 07/01/2016 - 11:14 - Signaler un abus Papet reste à la campagne

    On peut douter qu'il soit un homme de droite mais une chose est certaine: à 70 ans il en aurait 77 à la fin d'un potentiel mandat présidentiel........... Pour ces deux raisons, qu'il termine tranquillement sa carrière à Bordeaux, nous n'a pas besoin d'un Chirac ter ou d'un Hollande bis à l'Elysée !!!!

  • Par gerint - 07/01/2016 - 11:16 - Signaler un abus Juppé ne me paraît plus ce qu'il était

    Il a des émotions bizarres, il n'est plus aussi "droit dans ses bottes" et même si son niveau intellectuel de départ était très élevé, il me semble approcher du gâtisme. Fabius aussi d'ailleurs qui pleure en présentant la conclusion pourtant bien insipide de la Cop 21. Franchement, ces hommes-là ne me branchent pas pour les placer aux responsabilités suprêmes. Bon, d'accord, derrière Hollande, presque tous valent mieux mais quand-même j'aimerait trouver mieux.

  • Par Septentrionale - 07/01/2016 - 11:24 - Signaler un abus Juppé

    Le candidat des socialos soutenu par Bayrou. Déprimant.

  • Par Jean-Benoist - 07/01/2016 - 11:24 - Signaler un abus Enfin

    un journaliste qui n'est pas bien-pensant..Merci Jamais Juppé!!

  • Par bd - 07/01/2016 - 14:54 - Signaler un abus Juppé... Changez de slogan! ... Quelle déception!!!

    Un slogan tout-orienté vers le pouvoir et non vers la population. Débarrassez-vous de l'imbécile qui vous a conseillé ce slogan! Les français demandent que les politiques aient un peu d'empathie pour eux ... et non de politiciens qui donnent l'impression de se regarder le nombril!

  • Par paolo manzi - 07/01/2016 - 15:38 - Signaler un abus Voter Juppé

    c'est être sur qu'il ne se passera rien pendant 5 ans.

  • Par michelecambie - 07/01/2016 - 15:39 - Signaler un abus Juppé. Par Michbelle

    Juppé jamais ! Trop imbu de lui ! Mèprisant ! Il cherche seulement une revanche à 1995 ... Trop vieux .. Seul Sarkozy a l'autorité , le courage et l'énergie de faire ce qu'il faut pour la France et ses erreurs passées , il ne les refera pas !!! Il faut lui faire confiance !!!!!!

  • Par ROUARD - 07/01/2016 - 16:26 - Signaler un abus Et pourquoi pas un vrai pro?

    Quant à passer sur le billard je préfère être soigné par un pro qui ne tremble pas que par un amateur en la matière.... On a déjà assez donné. En 58 De Gaulle était dans sa 69 eme année..Non? Je trouve que la montée rapide au créneau traduit surtout une crainte irraisonnée, mal odorante....

  • Par JG - 07/01/2016 - 22:44 - Signaler un abus Juppé ... le protoype du faux -cul

    Capable de toutes les déclarations et de leur contraire, du moment que cela le fait grimper dans les sondages et les médias socialistes.

  • Par winnie - 08/01/2016 - 07:14 - Signaler un abus Bravo M. Comboz

    Enfin la parole se libère, ce Juppe n'est autre qu' un produit fabrique par les média, il finira en flop un peut comme DSK qui était le sauveur déclare par les média, sans scandale je lui souhaite !

  • Par Gordion - 08/01/2016 - 09:39 - Signaler un abus Un peu de fraîcheur!

    On en redemande! C'est quand vous voulez M.Combaz!

  • Par Jef56 - 09/01/2016 - 21:39 - Signaler un abus Juste pour les primaires

    C'est son slogan de primaire, il en changera lorsqu'il sera le candidat de la droite unifiée. Avec un seul mandat, il va séduire les quadras du parti qui ne peuvent pas exister avec Sarkozy.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christian Combaz

Christian Combaz est écrivain et polémiste.

Il est notamment l'auteur de Les âmes douces (éditions Télémaque), ouvrage accompagné d'un blog, et Le troisième âge est un tiers-état (éditions du Cerf, paru en février 2016), mais aussi Gens de campagnol (Flammarion, 2012), La France mérite mieux que ça (Editions du Rocher, 2005) et Enfants sans foi ni loi (Editions du Rocher, 2002). 

Retrouvez les écrits de Christian Combaz sur son blog : http://christiancombaz.fr/

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€