Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 15 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une semaine charnière pour les marchés

Portées par un environnement économique dynamique et des taux d’intérêt globalement bas, les entreprises ont affiché une croissance solide cette année…il n’en fallait pas plus pour que les marchés réalisent de bonnes performances jusqu’à maintenant.

Atlantico Bourse

Publié le
Une semaine charnière pour les marchés

Pourtant la semaine dernière a été assez étonnante sur le plan boursier : les marchés américains ont certes, poursuivi leur hausse, mais en Europe la situation a été nettement plus contrastée avec une baisse de plus de 1%. 

Le plus marquant a été la toute fin de séance de vendredi aux Etats-Unis : tous les investisseurs anticipaient une signature imminente de la réforme fiscale tant attendue et accéléraient leurs investissements…mais à quelques heures de la clôture l’annonce par M.

Flynn de sa décision de plaider coupable dans l’enquête Russe a pesé sur  la tendance : Wall Street a perdu plus de 300 points en quelques minutes avant de se redresser en clôture.  

Preuve que les investisseurs voulaient prendre leur précaution, tous les supports de protection ont été recherché dès l’annonce de la décision de M.Flynn…fort logiquement les obligations américaines et l’or ont progressé…mais le Dollar qui profite généralement de ces périodes de doute a, au contraire, baissé. Cela peut être interprété comme une réelle mesure de prudence de la part des investisseurs : ils distinguent clairement un risque politique,  à tel point que les probabilités d’une destitution de D.Trump ont fortement monté dans la foulée. 

La quinzaine qui s’ouvre va donc être très intéressante pour donner le ton pour les marchés. Si la situation politique autour de l’affaire russe se calme, la réforme fiscale et les anticipations sur le fait de savoir quel secteur va le plus en profiter vont reprendre le dessus. La rotation sectorielle qui s’était amorcée la semaine dernière avant l’annonce Flynn devrait reprendre : les valeurs industrielles, et les bancaires avaient progressé et les valeurs technologiques étaient sous pression.  

Pour les marchés européens, la situation est plus complexe à très court-terme : si les marchés américains sont sous pression politique, il y a peu d’espoir que les marchés européens évitent de subir une correction du même ordre que le marché américain. Inversement, un retour au calme, ne serait pas nécessairement très favorable aux marchés européens : en effet, la semaine dernière, malgré la forte hausse de Wall Street, la tendance avait été médiocre…et la rotation sectorielle n’était pas aussi perceptible de ce coté de l’Atlantique qu’elle pouvait l’être aux Etats-Unis…ou plutôt était seulement partielle : les valeurs liées à la technologie ont suivi leurs homologues américaines à la baisse, le reste de la cote européenne ayant eu de son coté un comportement très terne. 

Sur le pétrole, la situation devrait aussi s’éclaircir dans les prochains jours : l’OPEP a renouvelé son accord de réduction de production. Il faudra donc suivre les cours du Brent. Si la hausse s’accélère, il pourrait s’ensuivre des tensions toujours dangereuses pour l’inflation. Pas de risque sur les niveaux actuels, mais un passage au-dessus de 70$ signalerait certainement un risque majeur à venir pour les marchés obligataires. 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alain Pitous

Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).

Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de placement en actions.

Précédemment, il a été pendant 5 ans (2009-2014) Deputy CIO d’Amundi (850 Milliards d’Euro sous gestion) et gérant du fonds Amundi Patrimoine de 2012 à juillet 2014.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€