Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 23 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Un sélectionneur condamné aux travaux forcés (forcément en Corée du Nord), un autre qui met des vents à ses collègues (bravo la France) : la Coupe du monde 2010 et son ambiance délétère

Savez-vous que le premier but de l’histoire de la Coupe du Monde de football a été marqué par un français en 1930 ? Que le plus jeune footballeur à avoir participé à la compétition avait seulement 17 ans ? Que le Trophée est composé de 5 kilos d’or, et qu’il a été caché dans une boîte à chaussure pendant la guerre pour échapper aux Nazis ? Extrait de "Histoires insolites de la coupe du monde" de Frédéric Veille, publié chez City Editions (2/2).

Bonnes feuilles

Publié le
Un sélectionneur condamné aux travaux forcés (forcément en Corée du Nord), un autre qui met des vents à ses collègues (bravo la France) : la Coupe du monde 2010 et son ambiance délétère

 Crédit Monirul Bhuiyan / AFP

Travaux forcés

Ce lundi 21 juin au Cap, le festival offensif du Portugal a eu raison de la Corée du Nord. Score final : 7-0. Avec ce score, le Portugal prend la deuxième place du groupe G derrière le Brésil déjà qualifié. La Corée du Nord est par contre éliminée. Selon la Radio Free Asia, le sélectionneur Kim Jong-hun aurait ensuite été condamné aux travaux forcés pour s’être rendu « coupable de trahison de la confiance de Kim Jong-il ». Il devra porter des charges dans une mine 12 à 14 heures par jour. Il a également été exclu du parti unique.

Kim Jong-hun était pourtant avant cette rencontre le héros national, pour avoir qualifié son pays après 44 ans d’attente.

Raymond met un vent

17 h 50 ce mardi 22 juin au Free State Stadium de Bloemfontein. Le match entre la France et l’Afrique du Sud se termine sur la victoire des Bafana Bafana. Les deux équipes sont éliminées du Mondial. Fin du cauchemar pour Raymond Domenech et ses joueurs, fin d’aventure pour Carlos-Alberto Parreira, le sélectionneur brésilien de l’Afrique du Sud qui vivait là sa sixième et dernière Coupe du monde. Raymond Domenech se retourne alors vers son banc, salue Bruno Martini, l’entraîneur des gardiens, lorsqu’une main se pose sur son épaule. C’est celle de Parreira qui vient, comme le veut la coutume, serrer la main du sélectionneur adverse. Mais Domenech le toise, retire sa main et commence à tourner les talons quand Parreira le rattrape par le bras et attend des explications. La scène dure près d’une minute, sous les yeux médusés de Pierre Mankowski et d’Alain Boghossian, deux adjoints du staff tricolore. Le préparateur physique Robert Duverne vient même se mêler de la conversation. Carlos Alberto Parreira repart, Domenech réajuste le col de sa veste. Clap de fin sur ce détestable Mondial des Bleus.

Remboursé !

La Coupe du monde, c’est fini pour les Bleus qui rentrent en France tête basse. Partenaire de l’équipe de France et nouvel opérateur sur le marché des paris en ligne, le PMU annonce ce mardi 22 juin que, compte tenu de l’élimination prématurée de l’équipe de France au premier tour de la Coupe du monde, il remboursait sous forme de pari gratuit ceux qui avaient misé sur un titre mondial pour les Bleus en Afrique du Sud. 234 Histoires insolites de la coupe du monde Afrique du Sud – 2010 235

Invaincue, mais éliminée

Arrivée en outsider dans cette Coupe du monde sud-africaine, la Nouvelle-Zélande a fait sensation dans le groupe F en tenant tête à l’Italie, championne du monde en titre, après avoir concédé le nul face à la Slovaquie. À l’entame, ce 24 juin, de leur dernier match de poule, les All Whites, qui participent à la deuxième Coupe du monde de leur histoire, espèrent mieux figurer qu’en 1982 où, lors du Mondial espagnol, ils avaient subi trois défaites en trois matchs. Là, face au Paraguay, les joueurs de Ricki Herbert réalisent un nouveau match nul. Trois matchs, 3 matchs nuls, c’est beaucoup mieux que 28 ans plus tôt, mais avec seulement 3 points au compteur, ce n’est pas suffisant pour se qualifier pour les huitièmes de finale. La Nouvelle-Zélande est éliminée sans perdre de match : ce sera d’ailleurs la seule équipe à terminer la compétition invaincue.

La joie des Iraniens

C’est un communiqué officiel de la République d’Iran qui tombe ce mercredi 30 juin 2010. Par la voix de Manouchehr Mottaki, ministre des Affaires étrangères, l’Iran se réjouit de l’élimination du Mondial de la France, de l’Angleterre et des États-Unis. « Tout ce dont nous avons été témoins dans l’arène politique a été reproduit à l’identique dans la 19e édition de la Coupe du monde, indique le communiqué. Ces pays qui ont joué un rôle-clé en imposant de nouvelles sanctions contre l’Iran ont tous été éliminés. » L’Iran, qui avait participé au Mondial 78, 98 et 2006, n’était pas qualifié pour la Coupe du monde 2010 après avoir été dominé par les deux Corées et l’Arabie saoudite lors des phases qualificatives, où plusieurs joueurs avaient pris l’initiative de porter un bracelet vert en signe de soutien au soulèvement postélectoral. Ils furent écartés de la sélection.

Extrait de "Histoires insolites de la coupe du monde" de Frédéric Veille, publié chez City Editions

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Frédéric Veille

Frédéric Veille est grand reporter à RTL où il commente notamment les grands matchs de foot. Il est également l’auteur de plusieurs documents d’actualité qui sont devenus des best-sellers.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€