Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 26 Février 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les scientifiques disent enfin savoir où serait l'avion du vol MH370 juste au moment où les budgets de recherche sont épuisés

Les scientifiques sont maintenant sûr qu'ils savent où est l’avion, après avoir dépensé 150 millions de dollars pour rien. La Malaisie financera-t-elle de nouvelles recherches ?

THE DAILY BEAST

Publié le - Mis à jour le 7 Janvier 2017
Les scientifiques disent enfin savoir où serait l'avion du vol MH370 juste au moment où les budgets de recherche sont épuisés

The Daily Beast par Clive Irving

Les scientifiques qui recherchent le vol Malaysia Airlines 370 sont plus confiants qu'ils ne l'ont jamais été, et croient savoir où l'avion est tombé. Mais, après avoir cherché là où il ne fallait pas pendant 27 mois, faute d’argent les recherches vont être abandonnées.

Il y a deux semaines, l’Australian Transport Safety Bureau reconnaît qu'il y a peu de chances que l’avion disparu se trouve dans la zone de 130 000 kilomètres carrés de l'océan Indien où les recherches ont été menées.

En même temps ils ajoutent que le plus probable est maintenant que le Boeing 777 soit dans une zone de 23 kilomètres carrés au nord de la zone de recherche initiale.

Dans la foulée de ces déclarations, le ministre des Transports australien, Darren Chester, ajoute que tant qu’il n’y aura aucune «preuve crédible» pour fixer un endroit plus précis, les recherches en cours, qui ont coûté environ 150 millions de dollars, se termineront bientôt et qu’aucune nouvelle recherche ne sera lancée.

Cependant, The Daily Beast a appris que, même en l'absence de tout financement pour une nouvelle recherche, les travaux scientifiques en cours un peu partout dans le monde, y compris aux États-Unis continueront, y compris sous forme de simulation de la dérive de l'épave du jet dans l'océan Indien avec l'aide de super-ordinateurs qui ont avalé des données pendant des mois.

Une chose est sûre : les restes de vol MH370 se trouvent au fond de l’océan dans l'une des zones les plus inhospitalières du globe. Et il est maintenant clair que lorsque le jet a brutalement heurté la surface de l’eau à la fin d'un vol d'une durée de sept heures et quarante minutes, il s’est disloqué, de nombreux débris n'ont pas coulé, ils ont formé un champ de morceaux flottants, au- dessus d’une zone où des pièces plus grandes et plus lourdes ont coulé.

Au bout de plusieurs mois ces débris flottants ont été dispersés, certains d'entre eux ont fini par couler, d’autres se sont retrouvés sur des plages de l'océan Indien et certains risquent de passer des années flottant sur l'immensité des mers, en passant inaperçus.

Plusieurs morceaux de débris flottants ont été recueillis sur des plages de l'océan Indien au sud, jusqu'au Cap en Afrique du Sud, mais aussi loin au Nord que la Tanzanie, et aussi loin à l'Est qu’un petit atoll appelé l'île Rodriguez. Ils ont fourni aux scientifiques des informations très importantes pour tenter de trouver l'emplacement précis de l'accident. Les débris ont fourni des pièces essentielles dans le puzzle de l’une des enquêtes les plus difficiles jamais réalisées sur un accident d'avion.

Les méthodes scientifiques utilisées pour cette recherche sont complexes, mais les bases sont relativement simples.

Le premier principe de la navigation, c'est de savoir précisément où quelqu'un ou quelque chose est sur le globe à tout moment, c’est trouver l'intersection de deux lignes. La navigation moderne a commencé quand il est devenu possible de calculer avec précision l'intersection des lignes de la longitude et de la latitude.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Pedalo Ivre - 06/01/2017 - 18:33 - Signaler un abus Les autorités savent exactement ce qu'il s'est passé

    Ils balladent juste l'opinion. VOL MH 370 : QUE S'EST-IL VRAIMENT PASSÉ ? Docu juillet 2015 https://www.youtube.com/watch?v=uLP9jkFZymQ&feature=youtu.be&t=3495

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Clive Irving

Clive Irving est journaliste pour The Daily Beast.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€