Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 12 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Salaires et retraites : qui a vraiment gagné, qui a perdu depuis 10 ans

Les Français partent de moins en moins en vacances, faute de revenus suffisants. Et ce n'est pas une coïncidence si dans le même temps les pensions sont gelées pour six mois, et si le gouvernement réfléchit également à geler l'avancement des fonctionnaires.

Qui perd le moins ?

Publié le
Salaires et retraites : qui a vraiment gagné, qui a perdu depuis 10 ans

Seuls 41 % des Français sont partis en vacances l'an dernier.  Crédit Reuters

Atlantico : Deux millions et demi de Français ont renoncé à s'offrir des vacances ou des courts séjours payants l'an dernier et seuls 41 % des Français sont partis, selon une étude publiée ce mardi par Protourisme. Est-ce le symptôme d'une évolution insuffisante des salaires au regard du coût de la vie ? Toutes les catégories professionnelles sont-elles également concernées ?

Philippe Crevel : La France a toujours été coupée en deux pour les vacances. Néanmoins, l’étude de Promotourisme souligne que le nombre de Français déclarant s’offrir des vacances diminue. Jusqu’en 2004, une augmentation était enregistrée. Si la crise peut expliquer le retournement, elle n’est pas la seule en cause. Il faut prendre en compte la multiplication des visites dans la famille qui sont mal ou peu comptabilisées et les allers-retours dans les résidences secondaires pour ceux qui ont la chance d’en posséder une.

Par ailleurs, il y a des changements de comportements dans les modes de consommation des ménages. Les Français ont multiplié les postes de dépenses dans le domaine des loisirs. Les activités culturelles, le jardinage, le bricolage ont pris un essor ces dix dernières années obligeant les Français à effectuer des arbitrages. Mais, sans conteste, les incertitudes économiques et sociales conduisent les Français à renoncer à partir en vacances. Ce sont les catégories sociales les plus modestes qui sont les premières concernées. Les parents isolés ayant des enfants à charge sont également particulièrement impactés.

Vincent Touzé : On peut considérer que la crise constitue un frein à la progression des revenus des ménages, qu’elle ralentit la hausse des salaires dans les entreprises, et qu’elle entraîne un gel depuis quelques années dans la fonction publique. Ce sont des éléments objectifs qui limitent la hausse des revenus. Car selon un vieux principe d’économie, plus le taux de chômage est élevé, plus il est compliqué de négocier des hausses de salaire. Les indépendants ont vu leurs revenus se réduire à cause de la crise, et donc de leur baisse d’activité. En revanche les revenus salariaux, eux, sont fixés à l'avance.

Un projet de gel de l'avancement des fonctionnaires, a été mis sur la table du gouvernement en février. Les salaires de cette catégorie professionnelle ont-ils tout de même connu une évolution satisfaisante depuis dix ans ? L’État a-t-il pallié "l'effet crise" ?

Philippe Crevel : Un agent de la fonction publique d’Etat perçoit un salaire net moyen de 2 434 euros par mois contre 2 130 euros pour un salarié d’une entreprise privée ou publique. Pour les titulaires de la fonction publique d’Etat, le salaire net moyen a baissé de 0,2 % en euros constant en 2011 par rapport à 2010. Ce phénomène est lié à la faible revalorisation du point de l’indice, + 0,6 point en 2012. En revanche, en 2009, la rémunération moyenne des fonctionnaires d’Etat, toujours en euros constants, avait augmenté de 0,9 %. Depuis 2006, la hausse annuelle moyenne est de 2,1 %. Si l’indice est mal revalorisé, il faut prendre en compte, dans la fonction publique, le « Glissement Vieillesse technicité » et les primes qui permettent aux rémunérations, de continuer  à augmenter. Sur dix ans, l’évolution du traitement dans la fonction publique est contrasté. L’Etat a pesé sur l’indice pour réduire le coût de la fonction publique ; en revanche, il a dû, dans le cadre des négociations avec les partenaires, accepter des mesures compensatrices dont l’évaluation est délicate. La requalification de certaines fonctions, l’octroi de primes, des majorations de points ont compensé la rigueur apparente.

Vincent Touzé : Depuis 2007-2008, on observe un quasi-gel au sein de la fonction publique. Il faut ici rappeler que dans l’évolution des salaires de la fonction publique, il y a l’avancement à l’ancienneté, qui dépend d’une grille elle-même indexée sur l’inflation. Et comme je le disais, le pouvoir d’achat de la grille n’évolue pas.    

Qu'en est-il des salaires du privé ? Comment ont-ils progressé sur cette période, et ont-ils été plus affectés que ceux du secteur public ? Y a-t-il eu différence de traitement entre les catégories qui le composent et entre les secteurs d'activité ? Les cadres ont-ils été épargnés ?

Philippe Crevel : Après la crise, les salaires dans le privé ont continué d’augmenter de 0,5 % en 2010 en euros constants et de 0,2 % en 2011. En 2012, l’augmentation a été de 0,4 %. En 2013, du fait de la désinflation, les salaires ont dû augmenter de plus d’un point. En revanche, le pouvoir d’achat des ménages a diminué en raison des augmentations des prélèvements depuis le début de la crise, la baisse avait atteint 0,9 % en 2012. Pour l’année dernière, en raison de la faible inflation, une hausse est attendue.

Vincent Touzé : En ce qui concerne le secteur privé, c’est très disparate. Certains travailleurs sont moins exposés à la précarité de l’emploi, quand d’autres comme les moins qualifiés peuvent subir de plein fouet la crise. Et même s’ils retrouvent du travail après licenciement, ils peuvent rarement espérer une aussi bonne rémunération. Si on regarde les chiffres de l’Insee, on s’aperçoit que les CSP les plus touchées, ce sont les employés (- 2.5 % en quatre ans) et les ouvriers (-0.6 %).

Les cadres supérieurs en revanche voient leurs revenus continuer d’augmenter en moyenne sur quatre ans (3.5 %).

Qu'en est-il des revenus des indépendants ? Et des entrepreneurs ?

Philippe Crevel : Depuis le début de la crise en 2008/2009, ce sont les chefs d’entreprise qui ont subi la plus forte contraction de leurs revenus. Ainsi, en euros courants, leur rémunération est passée de 77 500 euros en 2007 à 66 000 euros en 2010.Pour les indépendants, la chute avait été sévère en 2008 et 2009. Depuis, une progression est enregistrée leur permettant de retrouver leur niveau de rémunération de 2007.

Vincent Touzé : Les indépendants, sur les dernières années, ont vu leurs revenus baisser malgré de légères fluctuations. Ces revenus n’étant pas fixés à l’avance, ils sont dépendants de l’activité. Même si les activités sont très variées, ces travailleurs se retrouvent pour la plupart dans la même situation délicate.

Les entrepreneurs recouvrent différentes situations, selon qu’on parle de grandes ou de petites entreprises ; d’un petit agriculteur ou d’un gros exploitant agricole. Et les entreprises n’ont pas forcément licencié massivement, elles ont simplement réduit leurs marges. Pour un entrepreneur, cela revient à réduire son revenu, puisqu’il doit bien continuer de payer ses salariés.

Au final, quels sont les actifs Français dont on peut supposer qu'ils ont le plus souffert d'une baisse de revenus ? Des profils types se dégagent-ils ?

Philippe Crevel : Les chefs d’entreprise et les cadres supérieurs sont depuis six ans confrontés à une baisse ou à une stagnation de leurs revenus. Néanmoins, la crise impacte fortement les salariés modestes en temps partiel, en intérim ou en contrat à durée déterminée. Il faut souligner que les salaires français sont faibles à l’échelle européenne. Ainsi, le salaire annuel moyen brut était, en France, de 34 850 euros, en 2011, contre 56 500 euros au Danemark, 47 000 euros en Irlande, 46 000 euros aux Pays-Bas ou 42 000 en Allemagne. Se situe derrière nous l’Espagne, avec 27 600 euros.

Vincent Touzé : Les employés ont beaucoup souffert, et les ouvriers se trouvent dans une situation intermédiaire. Les indépendants, eux, sont assez disparates, mais on se doute que les faillites personnelles sont fatales, car ils passent sans transition d’un revenu, à rien du tout. Les salariés précaires ont tout de même des revenus compensatoires s’ils perdent leur emploi, ce que n’a pas l’artisan. S’ils se retrouvent au chômage, cela baisse leur salaire, s’ils obtiennent un nouvel emploi, celui-ci est moins bien rémunéré, ce qui baisse leur pouvoir d’achat ; s’ils sont au chômage, leurs revenus baissent forcément, et s’ils se retrouvent au chômage de longue durée, ils touchent les minima sociaux… Un travailleur précaire peut aussi enchaîner contrat sur contrat. Sans compter que rien n’oblige le privé à indexer ses salaires sur l’inflation.

Les pensions de base des 15 millions de retraités ne seront pas revalorisées le 1er avril comme cela aurait dû se faire normalement, mais le 1er octobre, soit un gel  de six mois. Dans le même temps les retraites complémentaires Arrco et Agirc versées aux retraités du privé vont, elles aussi, stagner cette année. Est-ce un coup dur pour le pouvoir d'achat des seniors ?

Philippe Crevel : Du fait de l’application de la loi 2013 sur les retraites, là l’exception des minimas sociaux (minimum vieillesse), la revalorisation des pensions interviendra au 1er octobre au lieu du 1er avril, permettant aux régimes de base de réaliser une économie de 600 à 800 millions d’euros. Ce dispositif ne s’applique pas à la fonction publique, qui est régie par d’autres règles. Il n’y a pas de régime des retraites des fonctionnaires, leurs pensions sont calculées en fonction des traitements des six derniers mois et directement versés à partir du budget de l’Etat. Si le montant moyen de la retraite, tous régimes confondus, est, en France, de 1 256 euros, il atteint 1 937 euros pour les fonctionnaires de l’Etat et 2 366 euros pour les salariés de l’industrie énergétique (EDF, ERF…).

Les partenaires sociaux ont signé le 13 mars 2013 un accord national interprofessionnel qui fixe les règles d’indexation des pensions jusqu’en 2015. En vertu de cet accord, le point Agirc des retraites qui concerne les cadres  a été en 2013 revalorisé de 0,5 %, soit moins que le taux d’inflation, qui a été de 0,74 %. Pour les non-cadres, le taux de revalorisation a été de 0,8 %, soit tout juste le taux d’inflation. Pour 2014 et 2015, les partenaires ont prévu que la revalorisation serait égale au taux d’inflation – 1 point. Comme l’inflation est de 0,7 % à l’heure actuelle, les pensions pourraient diminuer ; or une clause fixe un taux planché à 0 %. Cette mesure devrait permettre la réalisation de 2 milliards d’euros d’économies d’ici 2015. La perte de pouvoir d'achat est évaluée sur la période 2013-2015 à 400 euros par an  pour un cadre ayant une pension de 2 600 euros et à 250 euros par an pour un salarié non cadre ayant une retraite de 1 300 euros par mois. Par ailleurs, l’accord du 13 mars 2013 s’accompagne d’une augmentation des cotisations.  Par définition, les retraités issus de la fonction publique ou  couverts par  un régime spécial (transports, énergie…) ne sont pas concernés par ce gel. En revanche, ils peuvent l’être par celui du point d’indice de la fonction publique. 

Vincent Touzé : On annonce une désindexation de six mois pour les retraites, ce qui revient à ne les augmenter que de 0.35 % au lieu de 0.7 %, soit la moitié de l’inflation de 2013. On peut dire que les retraités s’en sortent bien, de la même manière que les cadres supérieurs.

Entre la période précédant la crise de 2008-2009 et celle qui a suivi, quelle a été la progression des pensions versées aux salariés du privé et du public ? Quelles différences relève-t-on, et l'évolution est-elle comparable à celle des salaires ?

Philippe Crevel : Depuis la crise, le pouvoir d’achat des retraités, fonctionnaires ou pas, est mis à mal par le relèvement des prélèvements et par une indexation de plus en plus faible.

Depuis 2006, les retraites des fonctionnaires ont augmenté de 0,6 % par an en euros constants, soit moins que les pensions du régime de base, qui ont progressé en moyenne de 3,1 %. Cette moindre revalorisation des retraites des fonctionnaires est imputable à celle du point d’indice des traitements de la fonction publique.

Les retraités du secteur privé sont surtout pénalisés par la baisse du rendement des complémentaires. Depuis 2006, la perte de pouvoir d’achat des pensions Agirc versées aux cadres a été de 9,2 % en moyenne annuelle.

Vincent Touzé : Entre 2002 et 2007 les pensions ont augmenté de 4 %, ainsi que 2,4 % entre 2007 et 2011. A part les cadres supérieurs, qui ont fait mieux en pouvoir d’achat que les retraités, les autres salariés ont baissé. Les retraités vous diront que l’avantage de la retraite, c’est que leurs revenus augmentent en fonction de l’inflation, ce qui n’est pas le cas des salariés. Un salarié qui ne peut plus espérer être augmenté à l’ancienneté ou promu perdra forcément du pouvoir d’achat… On peut donc dire que les retraités sont mieux payés que les salariés. Ne pas indexer le salaire des fonctionnaires, cela revient implicitement à le taxer pour financer le fonctionnement de l’Etat ou assurer le financement des pensions de la fonction publique.

Propos recueillis par Gilles Boutin

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:"Tableau Normal";
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent:"";
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family:"Calibri","sans-serif";
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family:"Times New Roman";
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par legaulois55 - 12/03/2014 - 07:06 - Signaler un abus il faut en finir avec ce système

    injuste et couteux ( trop de caisse de retraite donc doublon à gogo les régime spéciaux doivent disparaître alignement à fonction ou grade égal y compris la fonction publique et les élus surtout le haut sur la durée de cotisation pareil le paradoxe bien français exemple criant un ouvrier du BTP 42ans de travail pour une retraite à minima à 61 ans un conducteur de train une retraite confortable et pas usé à 52 ans et encore en 2018 ) et là il y a des économie et de la redistribution vers les petites retraites et arrêtons aussi le principe de France terre d'accueil 750euros à vie à une personne ayant séjourné plus de 10 ans arrivant à l'âge de la retraite une honte

  • Par Verges - 12/03/2014 - 07:41 - Signaler un abus Quelle belle invention

    Ah l'informatique, quelle belle invention. Depuis, on a des stats dans tout les sens, chacun y va de sa petite analyse. On a des moyennes sur tout, et surtout des moyennes, dans tous les domaines et sur tout ce qui bouge. Tout petit économiste bien pensant peut y trouver son compte en prenant les bons chiffres pour pouvoir raconter sa vérité. On a ainsi des économistes de gauche et de droite. C'est comme l'INSEE, rien n'est faux, mais l'interprétation est bien sûr différente selon le gouvernement. Sauf que les salariés et les sans emplois, les retraités, et tout simplement les ménagères et leur caddie, ce ne sont pas des stats, mais la simple réalité, qui est un abaissement généralisé du niveau de vie. Mais ne soyons pas négatif, les palais de la république, là ou siègent nos magnifiques élus, continuent à être chauffés, réfrigérés, illuminés, entretenus et magnifiquement décorés. Vous n'auriez pas quelques stats la-dessus ? Une moyenne européenne, par exemple sur la difficile vie d'un sénateur ?

  • Par anakyn - 12/03/2014 - 08:30 - Signaler un abus Ah bon ?

    Je suis un (petit) fonctionnaire de catégorie C et je ne touche pas en moyenne 2.434 € net par mois, loin s'en faut ! Je ne touche que1.550 € net, au bout de 31 ans de carrière. Alors, lorsque je lis ce tissu de mensonges et d'âneries, ça me fout en pétard !

  • Par cronos - 12/03/2014 - 08:40 - Signaler un abus N'importe quoi...

    des "experts" qui utilisent les chiffres de l'insee..?

  • Par jerem - 12/03/2014 - 09:02 - Signaler un abus quel emoi bien planifié

    Deuxieme jour d'emoi a plus de 15 jours du paiement des pensions mais a moins de 2 semaines des municipales .... C'est tellement beau de voir Broudin en mode Actor Studio interrogeant le permanent Daniel / Quoi il ya un blocage des complementaires et pas d'augmentation au 1er avril ? (on eut dit Coluche dans le pastiche de la lessive Omo : quoi ? y a un nouvel Omo ?). on adore ces belles coincidences d'annonces en fanfares (parisien en tete) ..... pour des mesures sur lesquels nettement moins d'emoi avait été exprimé lors de l'annonce des reformes et negociations ... il fallait vite passer au sujet suivant car les francais n'aiment pas les chiffres .... et soudain a 15jours d'une election , on fait le coup de l'annonce pour le 1er avril ..... on se demande meme comment l'Opinion n'a pas été précurseur , lui qui nous avait fait un numero excelletn sur la hausse des impots en état pas trop précis sur qui avait initié certaines mesures avec effet a deux ans de distance (comme la suppression dela demi-part pour les retraités ayant eleve un enfant)..... on adore !!!! tellement pas téléphoné .... et apres on ecoute sur les marchés qui demande son privilege et rale sur les impots

  • Par Benvoyons - 12/03/2014 - 10:04 - Signaler un abus anakyn - 12/03/2014 - 08:30 Putain pendant 31 ans tu n'as pas

    été soutenu par ton syndicat!!! C'est monstrueux!! C'était quoi ton boulot? Tu refaisais des trombones pour tes collègues???

  • Par Varennes - 12/03/2014 - 10:45 - Signaler un abus A Benvoyons

    une fois de plus, quel mépris à l'égard des autres. Quelle suffisance à votre égard. Et vous n'avez même pas honte?

  • Par 2bout - 12/03/2014 - 11:00 - Signaler un abus @ Varennes,

    Comment est-il possible que vous ne compreniez pas que c'est de la provocation ? Un fonctionnaire à son poste de "travail" ferait-il autre chose que d'y être uniquement pour montrer à chacun qu'il est disponible pour ses administrés ?

  • Par siegfred71 - 12/03/2014 - 11:14 - Signaler un abus anakyn.......net!!!

    +13eme mois + absences non carencees sur 31ans + avantage nature propre a ton secteur publique + conditions et rythme de travail qui ferait pleurer un patron du priver + une retraite prorata des 6derniers mois+un depart plus tot + enfin la CERISE,la securite de l'emploi!!!!! gere ton petard,car l'ouvrier sait ce qu'est le cote obscur.

  • Par 2bout - 12/03/2014 - 11:18 - Signaler un abus Un fonctionnaire est à ce point au services des autres,

    - qu'il prend des congés maladies pour ceux qui ne peuvent en prendre, - qu'il fait la grève pour les autres, - qu'il est en retraite avant les autres, mais pour les autres, - et qu'il décide pour les autres, lui-même étant élu proportionnellement bien plus que les autres ... Sans provocations.

  • Par cath49 - 12/03/2014 - 11:20 - Signaler un abus CONSTATATIONS

    Je constate juste que plus tu bosses (+ de 35 H bien sûr par semaine) , artisans, agriculteurs .... et moins tu toucheras à la retraite. Y'a un truc que je ne comprends pas. Après l'annonce du gel des retraites du privé, on se demande si c'est pas pour concerver les avantages de la fonction public. Oh mais c'est vrai nous sommes des neuneus, faut pas se poser des questions. A ANAKYN, je touche 1200 net pour 27 ans ancienneté, j'aimerai bien avoir 1550 net, votre retraite sera meilleure que la mienne si je ne perds pas mon boulot d'ici là.

  • Par 2bout - 12/03/2014 - 11:28 - Signaler un abus J'en rajoute une couche,

    mais en réalité, j'ai CHOISI de ne pas être fonctionnaire pour simplement avoir la fierté de ne pas être nourri par les autres, me regarder dans la glace sans éprouver de honte comme tous les "neuneus", et c'est tellement mieux.

  • Par passparla - 12/03/2014 - 11:40 - Signaler un abus retraite

    un député 5 ans:1500,00 à vie un employé ou ouvrier 40 ans et + :1200,00euros!

  • Par Benvoyons - 12/03/2014 - 11:40 - Signaler un abus Varennes 12/03/2014 - 10:45 - Pourquoi tu connais sa retraite?

    ?

  • Par Jean-Francois Morf - 12/03/2014 - 11:47 - Signaler un abus Fautif: Alan Greenspan de 2004 à 2007: +450% de frais financiers

    En multipliant par 5,5 les frais financiers USA de 2004 à 2007, Alan Greenspan savait parfaitement qu'il allait créer l'hyper-inflation aux USA, à cause des frais financiers +450% plus élevés, et qu'il allait finalement ruiner 101 millions d'Américains en 2013, incapables de payer 5,5 fois plus de loyer hypothécaire, voyant leurs maisons revendues par les banques pour une bouchée de pain. L'attrait des banksters pervers narcissique à ruiner 101 millions de non-banksters était tellement grand qu'ils ont préféré faire perdre 50% à leurs banques plutôt que de baisser le taux hypothécaire de 6 à 1%! Ils ont mis toutes les maisons des ruinés simultanément en vente dès 2007, et perdu 50 à 90% sur la valeur des maisons, plutôt que de se contenter de gagner +1% par an comme en 2004! En Suisse, les banques ont déflaté le taux hypothécaire des pauvres en dessous de 1% en 2008, et la valeur du parc immobilier suisse ne s'est pas effondrée! Tous les salaires et retraites baissent dans le monde entier à cause de la crise volontairement créée par Alan Greenspan, avec sa théorie mensongère comme quoi inflater +450% les frais financiers allait faire baisser les prix à la consommation!

  • Par DANIEL740 - 12/03/2014 - 11:48 - Signaler un abus TRANSPARENCE

    C'est l'état totalitaire qui tue la France. Avec un peu de notion comptable et en lisant les rapports de la Cour des Comptes, chaque citoyen peut s'apercevoir que les retraites non provisionnées des fonctionnaires représentent 50 % de notre dette abyssale de 2000 milliards d'€. Et comme en 1983, notre pouvoir exécutif et ses godillots de pouvoir législatif traitent les conséquences et non les causes. L'(état ne peut et ne doit que s'occuper du régalien en protéger le citoyen et ses biens. Les impôts doivent être prélevés près du citoyen donc par la commune (au maximum 6000 -pas de communes en dessous de 1000 ha) puis 8 régions et l'état qui fonctionnent avec la participation des communes. Il est temps d'inverser la pyramide et de supprimer le statut public afin que les retraités du privé puissent jouïr de l'argent qu'ils ont investi en pure perte (régimes spéciaux, disparus, EDF/GDF, La Poste, SNCF etc). Les caisses ont été pillées par l'état qui n'a pas de caisse pour ses trop nombreux fonctionnaires. A quand un homme d'exception comme Napoléon ou DE GAULLE ou alors la guerre civile ?

  • Par siegfred71 - 12/03/2014 - 11:51 - Signaler un abus oh...cher varennes

    s'il y en avait plus...comme toi,ses idees recues qui font echo ne serait pas de ce monde,et moi je n'aurais pas le ...TOC de rappeller a tes semblables dans leur complaintes qu'ils ont un job a vie,et parmi tes compatriotes qui ont connu le priver,il te diront"a coup sur" YA Mieux mais ya bien bien pire surtout a notre epoque!!! combien ya t-il d'anakyn au chomage dans le priver,certain ont retrouver un job et redescendent au bas de l'echelle et la retraite... un ouvrier craint la cle sous la porte un paysant craint la meteo un pecheur craint l'absence de poissons artisan,entrepreneur craignent l'absences de contrat ou chantier tous sont a la merci de cette epoque de m..... qu'avez-vous a craindre en comparaison???? rien si ce n'est que ce systeme s'ecroule un jour et apparemment c'est pas pour demain.

  • Par Benvoyons - 12/03/2014 - 11:52 - Signaler un abus passparla - 12/03/2014 - 11:40 Bon il ne prend pas sa retraite

    après 5 ans. Il touche la retraite de député au moment ou il prend sa retraite c'est à dire maintenant 62 ans. C'est clair que ci il est Fonctionnaire c'est tout boni pour lui car il n' a pas perdu d'année d’ancienneté dans la Fonction Public et qu'il la touchera (avec les derniers 6 mois de salaires de la Fonction Public sans perte d'annuité) Donc retraite de député non justifiée. Maintenant pour un privé (ingénieur) député et bien lui il aura perdu les 5 ans de cotisation salarié et il est donc parfaitement normal qu'il touche cette retraite. http://www.linternaute.com/actualite/politique/retraite-politiques-retraites-des-presidents-ministres-deputes-senateurs-maires/retraite-des-deputes-et-senateurs.shtml

  • Par toto59 - 12/03/2014 - 12:11 - Signaler un abus Un peut simplette l'analyse...

    1) un peu léger de comparer les 12 mois du public aux 13 ou 14 mois du privé... 2) la moitié des fonctionnaires se trouvent en catégorie C soit environ 2 600 000 fonctionnaires en additionnant les trois fonctions (état, territoriale et hospitalière) et le traitement des fonctionnaires catégorie C plafonne à 2 116 € bruts mensuel... 3) plus de 1 million et demi sont à la limite du SMIC ce qui a obligé le Gouvernement a augmenté "artificiellement" les points d'indice des échelons de début de carrière pour que le brut mensuel soit au moins égal au SMIC... 4) je passe sous silence les milliers de contrats de droit privé ou les autres CDD qui nécessiteraient plusieurs pages d'explications... Pour "provoquer" ceux qui ne font pas de provocations (voir par ailleurs), j'attends au bout de 40 ans de travail, qu'on me montre des fonctionnaires ayant fait grève et ayant été payés... à moins qu'on appelle grève une absence en cours ayant donné lieu à rattrapage comme l'ont fait les profs de classes prépa et devant lesquels le Gouvernement s'est couché... mais ce n'était pas une grève ! Quant aux avantages en nature, je les cherche encore, par contre dans le privé, question coulage de stocks..

  • Par Benvoyons - 12/03/2014 - 12:33 - Signaler un abus toto59 - 12/03/2014 - 12:11 Tu as raison c'est pour cela qu'il

    faut réduire le nombre de fonctionnaire pour éviter une telle outrance dans l'utilisation de l'humain par l’État. Tout le monde dans le même contrat de travail avec les mêmes insécurités donc comme dans le privé avec tous les avantages du privé. Concernant les stocks ne t'inquiète pas les procédures existes dans les entreprises privés. Pour l'EDF et Orange et Hôpitaux c'est tout à revoir. Ils peuvent grandement mieux faire.

  • Par 2bout - 12/03/2014 - 13:00 - Signaler un abus Toto,

    Avec 41 jours d'arrêts-maladie par an, en moyenne, au CG34, sur les environ 220 jours de travail d'un employé, cela signifie qu'au CG34, 1 employé sur 5 ne travaille pas. A cela, il faut rajouter les fonctionnaires territoriaux qui n'occupent que leurs postes afin de justifier d'un traitement et faire fonctionner la Fonction Publique. A noter, nos services publics "fonctionnent", la plupart ne servent plus. Alors Toto, savoir de combien est l'amputation sur la feuille de paye d'un fonctionnaire en grève ne m'importe peu, car lorsqu'il est en grève, les locaux et tous les moyens mis en oeuvre par la collectivité (les neuneus), eux génèrent un besoin financier pour que la Fonction Publique continue de fonctionner. Sans provocation supplémentaire en évoquant les fonctionnaires auto-entrepreneurs ...

  • Par Satan - 12/03/2014 - 13:05 - Signaler un abus On s'en fout des retraites!

    Place à la démocratie réelle!

  • Par prochain - 12/03/2014 - 13:45 - Signaler un abus " Qu'en est-il des salaires du privé? "

    Fonctionnaire 2434 euros / an, pigeons du privé 2130 euros / an, 3600 euros de + / an pour les premiers et ... on fait comme si les 6 millions de chômeurs (du privé...) étaient hors catégories ce qui rend la méthode de calcul caduc. Nous vivons sur deux planètes différentes, la première est celle des avantages et des statuts, la seconde est la planète des chômeurs du secteur privé. égalité mon oeil, arrêter de nous mentir...

  • Par prochain - 12/03/2014 - 13:52 - Signaler un abus Est-ce la France ou le Hollande sous surveillance renforcée?

    ...pour avoir renforcé le statu quo au lieu de faire des réformes structurelles comme LES AUTRES. Ainsi va le saucial-clientélisme ... ne vous inquiétez pas ils savent ce qu'il fait.

  • Par mich2pains - 12/03/2014 - 13:53 - Signaler un abus ET QUESTION ...." SECU " ????????

    Qui a vraiment gagné ? Qui a vraiment perdu ? En tout cas , avec le laxisme des gouvernements SARKO , puis HOLLANDE , rien n'a été fait pour que les citoyens Français soient sauvés du désastre ! Ecouter sans modération le témoignage ci-dessous : EDIFIANT !!!! http://www.youtube.com/watch?v=IYJXfAwv80g

  • Par pave777 - 12/03/2014 - 13:53 - Signaler un abus qui a gagné ?

    Le gouvernement qu'il soit de droite comme de gauche, avec la complicité des syndicats marrons, et du patronat ! qui a perdu ? tous les autres !

  • Par prochain - 12/03/2014 - 14:20 - Signaler un abus " La Garantie à Vie "

    ... n'est pas la garantie de l'excellence, ou de l'efficacité ni de la compétitivité ni source d'inspiration ou de motivation... Ces " avantages " des Uns divisent les Français depuis leur introduction en 1945 par Maurice Thorez le chargé d'&ffaires de Staline jusqu'à aujourd'hui..

  • Par ignace - 12/03/2014 - 14:26 - Signaler un abus @prochain je vous conseille cet article de l'Expansion

    ceci n'est pas un noyage de poisson, mais un eclairage plus precis. rassurez vous certains fonctionnaires sont mieux payés que dans le privé Excellent article..bien plus précis que les quelques chiffres de Crevel http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-fonctionnaires-sont-ils-vraiment-si-bien-payes_1324889.html

  • Par Varennes - 12/03/2014 - 14:47 - Signaler un abus Que de jalousie!!!

    My god , mais si le fonctionnariat est si intéressant que cela, bandes de méprisants et d'envieux, mais pourquoi donc n'y êtes vous pas rentrés??? Il y a des concours partout, dans toutes les préfectures, ouverts à tous, à tous les niveaux d'instruction? De douanier à employé de préfecture en passant par pandore et guignol. Alors?? La vérité, bande d'incapables, ce que vous n'étiez même pas cap de passer le moindre concours. Alors arrétez votre jalousie. Les fonctionnaires ont des avantages; Mais quand j'ai commencé ma carrière , l'état en cherchait partout et .. n'en trouvait pas. Alors au lieu de lorgner vers l'assiette du voisin , toujours mieux remplie que la sienne , vous feriez mieux de vous servir de ce que l'on a tous. Une cervelle. Vous savez pourquoi , à l'époque, on ne trouvait pas de fonctionnaires? Parce que les salaire étaient 30% inférieurs à ceux du privé. Depuis, il y a eu la crise et le chômage.Alors la donne a changé. Mais les fonctionnaires n'en sont pas responsables. D'autre part, vous hurlé contre les fonctionnaires et vous êtes tous à répandre votre fiel lorsqu'il y a la queue à un guichet, lorsque’ on manque de flics, ou lorsqu'un prof a la grippe.

  • Par Varennes - 12/03/2014 - 14:47 - Signaler un abus Que de jalousie!!!

    My god , mais si le fonctionnariat est si intéressant que cela, bandes de méprisants et d'envieux, mais pourquoi donc n'y êtes vous pas rentrés??? Il y a des concours partout, dans toutes les préfectures, ouverts à tous, à tous les niveaux d'instruction? De douanier à employé de préfecture en passant par pandore et guignol. Alors?? La vérité, bande d'incapables, ce que vous n'étiez même pas cap de passer le moindre concours. Alors arrétez votre jalousie. Les fonctionnaires ont des avantages; Mais quand j'ai commencé ma carrière , l'état en cherchait partout et .. n'en trouvait pas. Alors au lieu de lorgner vers l'assiette du voisin , toujours mieux remplie que la sienne , vous feriez mieux de vous servir de ce que l'on a tous. Une cervelle. Vous savez pourquoi , à l'époque, on ne trouvait pas de fonctionnaires? Parce que les salaire étaient 30% inférieurs à ceux du privé. Depuis, il y a eu la crise et le chômage.Alors la donne a changé. Mais les fonctionnaires n'en sont pas responsables. D'autre part, vous hurlé contre les fonctionnaires et vous êtes tous à répandre votre fiel lorsqu'il y a la queue à un guichet, lorsque’ on manque de flics, ou lorsqu'un prof a la grippe.

  • Par Varennes - 12/03/2014 - 14:55 - Signaler un abus Nous sommes tous dans la même galère.

    Vous hurlez contre les fonctionnaires, . Voulez vous refaire la guerre des classes chère à Karl Marx. Tous les fonctionnaires ne sont pas inutiles, tous les fonctionnaires ne sont pas des parasites et je connais moult personnes qui font semblant de travailler dans le... privé. Je vais vous surprendre, mais moi même je ne suis pas et n'ai jamais été fonctionnaire. Mes enfants travaillent dans le privé. Mais tous ces envieux qui veulent refaire la guerre des boutons et qui n'ont pas étét fichu de passer un concours de la fonction publique me mettent en rage., Nous sommes tous dans la même galère, ouvriers , paysans privé, public, commerçants, entrepreneurs professions libérales. Si vous croyez qu'il est malin de se bouffer les uns les autres pendant que les rats festoient sur notre dos, libre à vous. Moi , je ne ferai pas.

  • Par prochain - 12/03/2014 - 14:59 - Signaler un abus Ignace@ je vous conseille Ifrap.org ... avantages à crédit

    Varennes@ je vous conseille un peu de respect envers vos employeurs les constribuables, hier créateurs de richesses et financiers de vos "avantages" aujourd'hui chômeurs. Vous avez dit service ...

  • Par prochain - 12/03/2014 - 15:06 - Signaler un abus Réformes structurelles en Europe ... ou les avantages à crédit

    A l'exception de la Fonction régalienne les Statuts ont disparu les profs & Cie travaillent sous contrat de droit privé et ça ne marche pas plus mal pour moins cher. Alors qui fait quoi Varennes ... vivement un audit général ... il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. La garantie à vie n'est pas la garanti de l'excellence mais la ruine assurée à très court terme.

  • Par Varennes - 12/03/2014 - 15:51 - Signaler un abus Mais c'est bien sur

    Il suffit de supprimer la garantie à vie des fonctionnaires. Au fait, combien ça va coûter? Car il va falloir augmenter les salaires des profs qui seront maintenant tous "privés". Et pas de rien de 30 à 40% Sans cela, une fois de plus, servez -vous de votre cervelle. Qui va accepter de travailler dans une classe avec 10 à 50% d"élèves d'origine étrangère, casquette vissée sur ce qui leur tient lieu de crâne, sous les quolibets de certains, les insultes des autres et le risque journalier d'incidents graves. Qui va accepter, sans avantages, d'aller faire le flic ou le pompier dans les quartiers dits sensibles, (doux euphémisme). Vous , peut-être, monsieur Prochain? Encore une fois, arrêter de regarder dans l'assiette du voisin. Elle n'est pas mieux lotie que la votre. Et regarder les vrais problèmes en face. Dans des villes jusque là tranquilles, des cambriolages tous les jours. C'est avec une police "privée" que vous allez régler le problème. Vive le Shérif d'Oklaoma city. Maintenant si vous croyez que le mal de la France c'est ses fonctionnaires, supprimons les. Vous ne serez pâs décu du voyage quand vous vous apercevrez que les problèmes restent exactement les mêmes qu'avant la su

  • Par Varennes - 12/03/2014 - 15:55 - Signaler un abus PS à prochain

    La fonction publique est tellemnt avantageuse, que les enfants de prochain vont tous y rentrer?.Mais alors, on arrête les criitiques. Stop, mes enfants y sont

  • Par François Homeland - 12/03/2014 - 16:26 - Signaler un abus Cadre dans le privé, 47 ans d'activité, départ à 65 ans 1/2...

    pas d'horaires, "jamais malade", mobilité (15 déménagements en France) et 4 employeurs, j'ai le sentiment d'avoir gagné un repos bien mérité et bien mal rémunéré... et je ne tolère pas que les fonctionnaires et autres privilégiés des régimes spéciaux prétendent nous donner des leçons !

  • Par prochain - 12/03/2014 - 16:37 - Signaler un abus Varennes@ un fonctionnaire coûte 3.5-5 million euros en 67 ans

    A, AA, AAA+ Ô fonctionnaires, JMA le roi des cumulards aura 15000 euros de retraite ... on se renseigne Varennes sur les réformes structurelles exigées par Bruxelles, la Cour des comptes, les PIGS, FMI, Mme Merkel... par le principe d'égalité (Oh pays des droits de l'homo) et le bon sens hein...Il n'y a plus d'argent dans la caisse Varennes. Les anciens financiers de vos "avantages" sont au chômage aujourd'hui. Le système inéquitable est condamné pour toutes ces raisons que vous refuser d'entendre. Demain on parle des régimes Ô combien spéciaux...

  • Par Tonioo - 12/03/2014 - 18:04 - Signaler un abus Une solution : tous au même régime!

    Amaigrissant! J'aime bien @prochain et sa lucidité; en effet, les véritables organisateurs des inégalités salariales sont les communistes de Thorez, assistés de de Gaulle, qui surestimant leur importance politique (qu'auraient-ils fait sans le grand-père des peuples?) ont pesé fort pour privilégier 'leur clientèle politique'; et ça se paie encore aujourd'hui; c'est le beau cadeau que le PCF a fait aux socialistes trop engagés dans la social-démocratie! Quelle tuile pour Hollande, maintenant!

  • Par beaumarchais - 12/03/2014 - 18:34 - Signaler un abus Defense c'est fonctionnaires

    Je sais que c'est gonflé ,dans ce contexte , mais moi je les aime bien les fonctionnaires .Je n'ai rien à leur reprocher , ils ne m'ont jamais mordu ! Mais trêve de plaisanteries . On continue a monter PRIVE contre PUBLIC , cela occupe la galerie et pendant ce temps on concocte de nouveaux prélèvements qui toucheront tout le monde : Ca en devient écœurant Comme si tous les maux du monde étaient imputables aux fonctionnaires ? Pourquoi n’attaque t-on pas avec la même hargne les « profiteurs » d’aides sociales ? Je ne vois dans cette attitude que jalousie ! Je constate dans ces post des énormités sur les chiffres, et une méconnaissance totale du monde du travail de certains, N’est ce pas Prochain qui dites tout et son contraire. Le fonctionnaire est devenu Le bouc émissaire comme l’a été en son temps une certaine communauté solidaire, elle ! Bien joué ….. Mais ca ne marche plus. On est tous dans la même galère, en voie DE PAUPERISATION et D’INVASION, les 2 étant liés . Je vous signale, au cas où vous voudriez déverser votre venin sur moi, que je ne suis pas fonctionnaire !

  • Par Varennes - 12/03/2014 - 18:38 - Signaler un abus Vous avez raison

    La France va mal à cause des fonctionnaires. Il faut supprimer cette sale engeance. Ils ont tous les défauts sauf un : ils sont dans leur très grande majorité, HONNETE. Par contre, je n'en dirai pas autant de tous ces réparateurs incompétent qui vous font payer 400 euros pour réparer une télévision qui marche, de tous ces plombiers qui débouchent des éviers qui ne sont pas bouchés pour la modique somme de 500 euros. De tous ces garagistes qui réparent votre ^panne mais qui vous en fabrique une autre pour 600 euros. Voila pour les artisans . passant aux grandes surfaces et à leurs serviteurs. Payer une merde 10 eros à la Chine pour la revendre 80euros au gogo français, qui n'en peut mais. passons ensuite aux médecins. qui facturent trois visites à la sécu alors qu'ils ne sont venus à la clinique qu'une fois; Alors, j'entend déja les cris d’orfraie de toutes ces professions. Bien sur , et heureusement qu'il y a des médecins honnêtes, des plombiers compétents ,des garagistes sincères. Mais il y a aussi des fonctionnaires honnêtes, qui bossent comme des malades. une de mes relations très proche travaille comme fonctionnaire, et rentre chez lui tous les soirs à 23 heures Alors?

  • Par naouak - 12/03/2014 - 18:40 - Signaler un abus Prendre de bons indicateurs

    Quand on veut parler chiffres, autant prendre de bons indicateurs. Le salaire brut n'a aucune signification économique. Le cout du travail c'est salaire brut + charges dites "patronales". Ensuite, rappelons que la France est un des pays où on travaille le moins : la durée annuelle de travail est l'une des plus faible au monde, on part tot en retraite et le secteur public cultive la sous productivité comme un art. Cela a une conséquence, la pénalisation des revenus

  • Par Varennes - 12/03/2014 - 18:51 - Signaler un abus Encore une fois

    L'UMPS a tout intérêt à diviser les français. Pendant ce temps ils profitent de notre bêtise.Vous croyez que le PS soigne la fonction publique, alors que les salaires de cette dite fonction publiques sont bloqués depuis 3 ans? Quant à l'UMP ,elle a toujours fait semblant de lutter contre le trop plein de fonctionnaires en en embauchant à la pelle dans les différentes agences, observatoires bureaux, l'hadopi par exemple etc etc.Si vous croyez que le mal de la France vient de là, vous vous trompez lourdement et vous n'allez pas être peu déçu.Car les socialos vont être obligé de faire des coupes drastiques dans ce qu'ils considèrent un peu comme leur chasse gardée. Ils vont être obligés, et vous verrez alors que les finances de l'Etat sont toujours dans un état lamentable. Tiens ,tiens.Alors tous les gens qui vous disent :c'est la faute aux fonctionnaires trouveront d'autres boucs émissaires. Mais, pendant ce temps, non seulement vous continuerez à casquer mais vous n'aurez plus de profs pour vos enfants ou du moins l'éducation de vos enfants vous reviendra une fortune. Eh, vous paierait pour un service aujourd'hui gratuit et demain très cher

  • Par 2bout - 12/03/2014 - 19:07 - Signaler un abus Soyons clairs,

    Opposer les uns aux autres n'a de sens que si les uns n'ont pas les mêmes droits et devoirs que les autres. Une communauté ethnique ou religieuse n'a en principe aucun droit ou devoir différent par rapport aux autres communautés ethniques ou religieuses dans notre pays. Par contre, il existe une différence entre des régimes de droits du travail en France entre la communauté des employés du secteur public et ceux du secteur privé, ce qui se traduit par une différence de traitement concernant l'âge de départ à la retraite (et accessoirement, l'aval bienveillant d'un responsable de service face à des absences injustifiées). La rémunération du fonctionnaire n'étant qu'un sujet peu significatif tant elle est liée aux compétences. Le scandale étant que le maintien d'un tel système génère un tel sentiment d'injustice que le politique en profite pour viser au travers de ce système déséquilibré d'autres bouc-émissaires étrangers à notre système : l'émigré ou l'Europe de Bruxelles. Prochain évoque nos régimes très spéciaux. Aligner ces régimes à ceux des employés du privé, c'est par ricochet, retirer le garde-fou qui protège le régime du fonctionnaire. Ne votez plus pour eux !

  • Par Anguerrand - 12/03/2014 - 19:07 - Signaler un abus 1,5 millions de fonctionnaire en trop

    Par rapport aux autres pays européens y compris l'Allemagne et au pro rata du nombre d'habitants il y a 1,5 millions de fonctionnaires de plus en France. Ces pays n'étant pas sous administrés on peut en conclure que le même service pourrait être réalisé par beaucoup moins de fonctionnaires. Si l'on en croit " prochain" il faudrait donc multiplier 1.5 millions de fonctionnaires par 3.5- 5 millions d'euros, voilà une vraie économie. Mitterrand a embauché 1 million de fonctionnaires et les collectivités locales socialistes se sont chargé du reste, merci la gauche qui a toujours su faire une chose, dépenser l'argent du contribuable

  • Par Anguerrand - 12/03/2014 - 19:23 - Signaler un abus À Varenne le fonctionnaire FN

    Non rien n'est gratuit, les fonctionnaires sont payés par le contribuable, les pays européens fonctionnent avec moins d'enseignants, un budget inférieur et surtout des résultats bien supérieurs, le nombre d'enseignants n'a jamais été déterminant pour le niveau scolaire. Durant la période du baby boom les classes avaient 45 élèves et les lycées 55 élèves et le niveau était infiniment plus élevé.

  • Par ignace - 13/03/2014 - 01:39 - Signaler un abus @ prochain....je n'ai jamais été fonctionnaire et

    ai travaillé 39 ans dans deux multinationales...mêmes pas Françaises mais américaines. j'ai même connu le chômage pendant deux ans avant ma prise de retraite (j’étais chanceux) C'est pour cela que je suis suis totalement respectueux envers ceux qui me permettent de toucher cette pension (le temps que cela durera) , c'est a dire ceux qui travaillent encore. Les chômeurs, pour en avoir croisé beaucoup au fameux pole emploi, j'y ai découvert le drame que cela peut produire pour des êtres humains et leurs familles. l'IFRAP je connais et j'ai même lu 60 milliards d’économie de Molinié (toujours présente dans les débats TV ou radio) Des idées intéressantes, mais beaucoup de solutions a l'emporte pièce, néo-libérales (ce n'est pas une injure ) Voila, si j'avais été fonctionnaire, je n’aurais aucun regret, mais j'ai navigué dans le monde Franco-anglo-saxon avec ses avantages et ses inconvénients (je ne regrette rien non plus..)

  • Par Varennes - 13/03/2014 - 08:47 - Signaler un abus A Anguerrand

    L'homme des solutions à l'emporte-pièces, à l'injure facile,jugements hâtifs. Et si je n'étais ni fonctionnaire ni frontiste? pauvre c... Sous prétexte que je dénonce l'acharnement injustifié contre les fonctionnaires, sous prétexte surtout que je demande aux français de ne pas se leurrer et de ne pas se tromper de cible, je suis forcément ....fonctionnaire. Car sans doute, il n't a que les fonctionnaire, dans ce pays qui ont les idées claires? C'est avec des raccourcis de ce type, qu'on fabrique une génération d'abrutis. Je continue, parce qu'elle est bien bonne. Sous prétexte que je dénonce la collusion entre les deux partis PS et UMP qui nous gouvernent depuis 30 ans, sous prétexte que je ne suis pas dupe de la collusion ente Sarko et Kadhafi qui nous a valu cette catastrophique guerre de Libye je serai un militant du FN, mais alors de plus en plus de gens ouvrent les yeux aujourd'hui et condamnent à la fois les écoutes socialos (indignes) et la morale approximative de celui qui fut notre président pendant 5 ans,

  • Par Anguerrand - 13/03/2014 - 09:44 - Signaler un abus A Varenne

    Je ne permettrait pas de vous traiter de c.... comme vous le faite de manière hargneuse, car non d'accord avec mes arguments. L'affaire Kadafi repose à ce jour sur un faux au grand désespoir des magistrats rouges. Pour le nombre de fonctionnaires si on veut complètement ruiner la France continuons comme ça, je n'accuse pas les fonctionnaires mais la gauche qui en recruté à tour de bras pour faire diminuer le chiffre du chômage. Regardez le nombre de fonctionnaires dans les pays avancés 1/3 de moins au pro rata du nombre d'habitants qui font le même travail que notre armée de fonctionnaire français. Quand Sarko a voulu diminuer cette surcapacité TOUS les partis lui sont tombés dessus. Et puis le grand scandale c'est la disparité entre salaires, retraite, avantages, heures réellement travaillé dans une vie de travail, absentéisme, financement de leurs retraites par le contribuable.

  • Par 2bout - 13/03/2014 - 09:56 - Signaler un abus Varennes,

    Que vous pensiez que Khadafi ait financé la campagne de Sarkosy ou que les écoutes "socialistes" soient indignes est votre droit. Vous n'êtes je suppose pas juge, mais vous êtes électeur. Mais je rappelle qu'il est trop d'usage, trop facile et finalement inutile de traiter un problème par ses conséquences et non par ses causes. Ne votez plus pour des candidats (quelque soit son étiquette) qui soient fonctionnaires, non pas parce qu'ils soient antipathiques ou incompétents, mais simplement parce qu'ils maintiendront en place un système qui conforteront certains de leurs avantages et qui malheureusement ruinent notre pays. Il est si facile de nous expliquer que le déclin proviendrait de ces gamins aux casquettes vissées, de l'Euro ou de l'asiatique sur-exploité, ce discours ressassé par les syndicalistes (dont la majorité sont fonctionnaires) et les populistes (type énarque Philippot) quand la réalité devrait nous sauter aux yeux tant les "secteurs protégés" et les activités parasites détruisent notre économie.

  • Par beaumarchais - 13/03/2014 - 10:14 - Signaler un abus Nous pouvons encore choisir notre secteur d’emploi.

    Faut choisir entre meilleurs niveaux de salaires et intérêt du travail du privé et sécurité d’emploi du public. Car ce sont là les principaux, pas les seuls certes, critères de choix Les motivations de ces choix sont personnelles, Alors je conjure ceux qui pensent avoir fait le mauvais choix de ne pas en rendre responsables les autres. Le secteur public est loin d’être parfait, et mérite certes une « rénovation » Mais le secteur privé est il mieux ? Je n’en suis pas certain, sinon nous ne serions pas dans cet état de décrépitude Ayant gagné , pendant une période 30% voir 40% de plus que mes amis fonctionnaires de même formation et niveau professionnel que moi , et sachant que ma retraite ne serait pas mirobolante , je me suis constitué , pendant les années fastes, un complément retraite qui me permettra d’avoir des revenus égaux et même supérieurs à ceux de la fonction publique . C est aussi le cas des professions indépendantes et libérales qui ont des retraites de misère et doivent « se la constituer eux même » SI.....bien sur - Si bien entendu NOTRE BRILLANT GOUVERNEMENT ..........suite

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Crevel et Vincent Touzé

Philippe Crevel est secrétaire général du Cercle des Épargnants depuis 2004.

Vincent Touzé est économiste senior au département des études de l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€