Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 22 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La Sainte Russie est de retour ! Revoilà l'accusation de "meurtre rituel"…

La Sainte Russie est de retour ! Revoilà l'accusation de "meurtre rituel"…

Chronique du bon vieux temps

Publié le
La Sainte Russie est de retour ! Revoilà l'accusation de "meurtre rituel"…

Retenez le nom de Marina Molodtsova. Elle est une des responsables du "Comité d'enquête chargé des affaires sensibles". Et l'assassinat de la famille impériale est évidemment une affaire sensible. Marina Molodsova est elle-même une femme très sensible.

C'est pourquoi, et très certainement sous le coup d'une intense émotion, elle a annoncé qu'une nouvelle enquête serait diligenté sur cet assassinat ordonné par Lénine. Mme Molodtsova n'a pas été avare de précisions. 

Nous vérifions, a-t-elle dit, toutes les versions possibles des circonstances du décès, notamment la destruction des corps à l'aide de feu et d'acide, leur décapitation, ainsi que la version d'un meurtre rituel.

L'affaire fait grand bruit en Russie car ses propos ont été repris par un haut dignitaire de l'Eglise orthodoxe en présence du Patriarche Kirill qui n'y a rien trouvé à redire.

Les Juifs, indignés révoltés, protestent. Et tous les esprits éclairés de la Russie – ils sont heureusement nombreux – sont submergés par un sentiment de honte.

Le "meurtre rituel"! Voilà qui nous ramène loin, très loin en arrière. Mais quand on est comme moi attaché  aux chefs-d'œuvre en péril, on ne va pas faire la fina bouche. Pendant des siècles, des milliers et des milliers de Juifs ont été brûlés, égorgés, parce qu'on les accusait de tuer des petits enfants chrétiens, leur sang étant, disait-on, nécessaire à la fabrication du pain azyme dont ils sont friands.

Une préparation culinaire en quelque sorte ! De nos jours, le pain azyme est disponible dans les rayons de tous les supermarchés. Comme tous les autres produits, il possède une étiquette donnant sa composition et indiquant sa traçabilité. Or, il n'y est nullement fait mention qu'il aurait comme ingrédient le sang d'enfants chrétiens ou celui – c'est plus d'actualité – de petits Palestiniens. Ouf !

Pour mémoire, rappelons que le dernier procès pour meurtre rituel eu lieu à Kiev en 1913. Toute l'Europe civilisée fit part à la Russie de son mépris. Le Tsar eu honte. Le Juif Bejlis fut acquitté. Il y a aujourd'hui en Russie des personnes qui ont actionné une machine à remonter le temps. On ne change pas une équipe qui gagne... On ne change pas une calomnie qui marche…

Bien-sûr que la juriste Marina Molodtsova est une pauvre demeurée qui date d'avant l'homo-sapiens. Mais aux dernières nouvelles, elle n'a pas (pas encore?) été déchargée de ses fonctions. En outre, elle est couverte et approuvée par les plus hauts dignitaires de l'Eglise orthodoxe russe. Et rien que pour ça, ça valait la peine qu'on en parle. 

 

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€