Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 24 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le nouveau rêve des jeunes filles
consiste-t-il à être mère à 15 ans ?

Un rapport remis jeudi dernier à Jeannette Bougrab suggère de rendre la contraception gratuite pour les mineures. La secrétaire d'Etat à la Jeunesse y est favorable afin d'éviter les grossesses précoces.

Pilule gratuite pour mineurs ? Oui

Publié le

Lire l'avis de Nora Berra :
Contraception : "Méfions-nous des réponses trop simples"

17 filles. C’est le titre du film de Muriel et Delphine Coulin présenté au Festival de Cannes cette année. 17 filles, c’est l’histoire de plusieurs adolescentes d’un même lycée qui décident de faire un pacte : être enceintes en même temps. Aujourd’hui, nombre de fictions ont pour objet les mères adolescentes : Clem, la série de TF1, qui a réuni le nombre record de 9 millions de téléspectateurs  ; Aurélie, la chanson du Colonel Reyel, a été visionnée plus de 22 millions de fois sur internet ; Juno, a été primé aux oscars ; Le pacte des Vierges, dernier roman de Vanessa Schneider…

Quel choc !

Est-ce que le nouveau rêve des jeunes filles est d'être mère à 15 ans ? Ces fictions ne sont pas anodines. Elles idéalisent voire subliment le fait d’être une « teen mum », une mère adolescente. Ces gamines ignorent souvent qu'elles seront contraintes d'arrêter leur études, qu'elles seront seules car le père qui a souvent quinze ans lui aussi ne se sent pas prêt à être papa. Qu'elles se retrouveront souvent exclues de leur foyer parental, qu'elles seront au chômage faute de formation, qu'elles iront d'emplois précaires en emplois précaires.

Je me refuse de laisser ces gamines seules d'autant qu'elles sont généralement fragiles et issues de milieux modestes. Le nombre d'IVG a doublé en 20 ans. 4500 mineures sont allées au terme de leur grossesse l'année dernière en France. Ces grossesses  souvent ne sont pas désirées.

Comme Secrétaire d’état à la jeunesse et à la vie associative, j’ai visité des foyers de jeunes mamans, et croyez-moi, je n’ai rien retrouvé de tout ce qui est écrit, chanté, et montré dans ces fictions, qui popularisent les mères adolescentes.

C’est pourquoi je me suis emparée de ce sujet tabou dans la société française : la sexualité des adolescents. Et de charger trois spécialistes reconnus : M.  Israël Nisand, M. Brigitte Letombe et M. Sophie Morinopoulos, de me remettre un rapport sur les grossesses précoces.

Ce rapport, paru cette semaine chez l’éditeur Odile Jacob, ose aborder de manière transversale ce sujet si sensible qu’est l’intimité de nos enfants. Je crois que la meilleure façon d’éviter les grossesses précoces, c’est d’aborder le sujet  de la sexualité avec nos jeunes, avant qu’Internet et la pornographie ne s’en chargent. Plus de 30 % des personnes qui visionnent des films pornographiques ont entre 13 et 14 ans.

Dans beaucoup de familles, si les parents apprenaient que leurs filles avaient des relations sexuelles, elles seraient violentées.

Notre devoir, en tant qu’adultes, et responsables politiques, c’est d’avoir autre chose à proposer aux jeunes filles que l’avortement, c’est de rendre gratuite et anonyme la contraception, pas uniquement la pilule, pour les mineures

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par lulu la nantaise - 22/02/2012 - 12:03 - Signaler un abus régression

    depuis 20 ans on régresse sur cette question; la réponse de Mme Bougrab serait "trop simple"? elle a le courage d'affronter le problème, de proposer des solutions concrètes et réalistes à contre-courant du matraquage nataliste et de la sacralisation tous azimuts de la maternité; avoir un taux de maternités et d'avortements précoces si élevé est- ce le signe d'une avancée de civilisation (puisqu'on en parle....)?

  • Par zaz - 22/02/2012 - 13:41 - Signaler un abus Drole de chiffre

    "Plus de 30 % des personnes qui visionnent des films pornographiques ont entre 13 et 14 ans" C'est une affirmation que j'ai déjà lu ailleurs, mais en laquelle j'ai énormément de mal a croire. Il semble en effet impossible qu'une tranche d'age aussi faible, de juste 2 ans, puisse être responsable de 30% des visionnages. Ou alors cela supposerait soit que le domaine est tout petit (difficile a croire s'agissant du porno), soit que des tranches d'age entieres soient non-consommatrices (difficile a croire). 2 hypothèses : * Il s'agit d'une erreur de lecture, et la réalité serait par exemple que "30% des 13/14 visionnent du porno", ce qui est possible * Le perimetre est réduit, et ne concerne par exemple que "le porno accessible librement sur internet", les 13/14 étant probablement surreprésentés en général sur l'internet.

  • Par texarkana - 22/02/2012 - 15:07 - Signaler un abus c'est en effet urgent de pondre à 15 ans

    nous ne sommes que 7 milliards, il y a du retard à rattraper!

  • Par Cap2006 - 23/02/2012 - 17:57 - Signaler un abus Elle pourrait commencer par ....

    redonner les subventions aux associations de type Planning Familiale, qui font et manquent cruellement de moyen pour le faire davantage de la prévention dans les collèges et lycée... Et il y a vraiment urgence.... à rappeler avec force : - que le sexe est affaire de consentement mutuel, de tendresse, de respect.... - que l'usage du préservatif est indispensable pour se protéger des maladies comme des grossesses... - que les jeunes femmes doivent rester maitresses de leurs corps, de leurs désirs et du risque de maternité. Et le faire sans de déni de l'intégrisme religieux... C'est sans doute trop demander à cette pauvre ministre.... qui porte de mérite d'exprimer que trop l'égalité homme femme...comme beaucoup de ses confrères, elle aussi n'aura pas été nommé pour sa compétence....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jeannette Bougrab

Jeannette Bougrab a été Secrétaire d'Etat chargée de la Jeunesse et de la Vie associative.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€