Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 24 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Réforme du RSA : et pendant ce temps-là, les Suisses envisagent un salaire universel à 2000 euros par mois pour tous leurs citoyens

Alors qu'en Suisse l'idée de la suppression des allocations au profit d'un revenu universel inconditionnel fait son chemin, le rapport du député Christophe Sirugue remis à Jean-Marc Ayrault lundi 15 juillet préconise de remplacer la prime pour l'emploi (PPE) et le RSA-activité par une prestation unique.

C'est de la dynamite !

Publié le
Réforme du RSA : et pendant ce temps-là, les Suisses envisagent un salaire universel à 2000 euros par mois pour tous leurs citoyens

Dans son rapport remis à Jean-Marc Ayrault lundi 15 juillet, le député socialiste Christophe Sirugue préconise de remplacer la prime pour l'emploi (PPE) et le RSA-activité par une prestation unique.  Crédit Reuters

Atlantico : Dans son rapport remis à Jean-Marc Ayrault lundi 15 juillet, le député socialiste Christophe Sirugue préconise de remplacer la prime pour l'emploi (PPE) et le RSA-activité par une prestation unique. La question du remplacement des diverses allocations par un "salaire universel" accordé sans contrepartie aux citoyens commence à émerger. Cette idée, louable au premier abord, est-elle applicable ? Dans quelles mesures ?

 Gilles Saint-Paul : Le problème de l'aide universelle est que de par son caractère universel elle est coûteuse.

Supposons par exemple que l'on verse une allocation de 700 euros par mois aux plus de 15 ans et de 400 euros par mois aux moins de 15 ans. Cela coûterait environ 500 milliards par an soit environ 25 % du PIB. Cela représente en gros la totalité des dépenses de la Sécurité sociale et la nouvelle allocation devrait donc se substituer à l'ensemble des prestations sociales existantes : retraites, maladie, chômage, RSA, CMU.... On va donc vers un modèle totalement différent d'Etat-Providence, qui aurait cependant le mérite de créer des incitations considérables au travail en bas de l'échelle des revenus. La contrepartie est que l'allocation serait versée à des ménages qui n'en ont nul besoin, mais c'est le prix à payer pour profiter de ses vertus économiques.  

Quel serait l'impact d'un tel système sur le principe d'Etat-Providence ? 

Les conséquences redistributives sont également complexes. En effet cette prestation n'est pas proportionnelle aux cotisations, contrairement aux retraites et aux allocations chômage. Mettre un place un tel système sans revoir la fiscalité qui finance la protection sociale frapperait donc les classes moyennes puisque, en sus de leur contribution à l'allocation généralisée à travers les charges sociales qu'elles acquittent, celles-ci devraient cotiser à des systèmes privés de retraite et d'assurance-chômage pour maintenir leur niveau de prestation. Cependant, la question n'est peut-être pas aussi délicate qu'il y parait puisque celles-ci percevraient l'allocation universelle qu'elles pourraient, si elles le désirent, consacrer entièrement à l'acquisition d'assurance supplémentaire dans le secteur privé. Bien que j'aie été traditionnellement sceptique sur ce système en raison notamment de son coût, le poids de l'Etat-Providence a atteint un tel niveau que l'idée ne semble désormais plus tant déraisonnable. De plus, on pourrait non seulement éliminer les distorsions associées aux allocations accordées sous garanties de ressources, mais également s'attaquer à d'autres rigidités telles que le SMIC et les coûts de licenciements, qui seraient moins justifiés dans le nouveau système.  

Par ailleurs, le fait d'établir un salaire sans contreparties de service ne remet-il pas en cause les fondements même de l'économie ? Un tel système peut-il tenir sur le long terme ?

 L'idée n'est pas contraire aux fondements de l'économie, bien au contraire. Elle consiste à verser une allocation fixe à chaque individu indépendamment de sa situation économique. Il s'agit donc d'une forme d'assurance sociale qui ne distord pas les incitations au travail et à l'épargne puisque l'on ne perd pas cette allocation lorsque son revenu augmente, que ce soit parce qu'on travaille plus ou parce qu'on épargne plus.  

Ce système peut-il devenir une "rustine" face à l'émergence d'un chômage de masse lié notamment à la robotisation croissante des emplois de service ?

On peut effectivement se demander si les progrès de la robotisation et les délocalisations ne rendent pas obsolète une société où la capacité des gens à gagner leur vie repose sur le  travail, dans la mesure où l'on ne peut pas exclure qu'une part croissante de la population n'en soit plus capable du fait de ces évolutions. Bien entendu rien de tout cela n'est prouvé et sur longue période le progrès technique a jusqu'ici accru la productivité et le niveau de vie de tout le monde. On reste donc en principe loin de la "fin du travail" mais le réservoir de tâches susceptibles d'être routinisées et confiées à des ordinateurs est encore grand. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par esurlo - 16/07/2013 - 09:39 - Signaler un abus Pourquoi pas une préference nationale qui ne dirait pas son nom

    ...mais cela veut dire encore plus d'impots pour financer cette nouvelle dépense de l'Etat . Donc taxer encore un peu plus la productivité et les classes moyennes.... On demande toujours plus à la solidarité , sans rien en retour . Comment se sentir solidaires de gens qui n'ont que des droits, sans aucuns devoirs, ne serait ce que de gratitude , sans aucun respect de la collectivité ? et vivant en dehors des règles applicables à tout un chacun......... Faudrait peut-etre commencer par ressouder les liens nationaux , et cesser ces "discriminations positives" , hors-droits commun , ou bienveillances laxistes , appliquées à certaines populations. En un mot , faire que l'on puisse se sentir solidaires de ceux qui, frappés par les hasards de la vie , méritent vraiment notre totale solidarité . On en est loin ....................................

  • Par carredas - 16/07/2013 - 10:17 - Signaler un abus Aide universelle...?

    Seuls les citoyens suisses seraient susceptibles de recevoir un tel salaire universel et on ne devient pas citoyen suisse comme cela... Reste que ce projet implique que les citoyens en question continuent leur activité, au cas contraire, il n'y aurait plus de richesse à redistribuer. Envisager en france une aide universelle du même ordre sans limiter les bénéficiaires au nom du "vivre ensemble avec les sans-papiers" semble à priori économiquement impossible.

  • Par jerem - 16/07/2013 - 10:35 - Signaler un abus oui BFM BUSINESS AUSSI ,comme par hasard

    "Bien que j'aie été traditionnellement sceptique sur ce système en raison notamment de son coût, le poids de l'Etat-Providence a atteint un tel niveau que l'idée ne semble désormais plus tant déraisonnable." Ben tient, Villepin avait eu cette idée aussi avec 800 euros .... Et soudain l'idée parait plus tant déraisonnable..... Eh oui , tant qu'il s'agit de pilonner le systeme en place .... toutes les propositions sont les bienvenues ..... un peu comme l'endettement public qui est une mauvaise chose mais que les bons gouvernements aux politiques a tendance liberales ont su faire croitre avec autant de dexterité (comme cameron en ce moment).... mais avec l'objectif de mettre la carosserie droit dans le mur pour contraindre au changement de vehicule..... bien sur !!!!

  • Par jerem - 16/07/2013 - 10:42 - Signaler un abus mais bien sur !!!

    "on pourrait non seulement éliminer les distorsions associées aux allocations accordées sous garanties de ressources, mais également s'attaquer à d'autres rigidités telles que le SMIC et les coûts de licenciements, qui seraient moins justifiés dans le nouveau système." ainsi on pourrait grossir les enveloppes des cadres dirigeants dans le cadre des ruptures conventionnelles (que c'est joliment dit), une fois les licenciements des employés enfin liberaliser de leur minima ..... Ainsi la morale serait sauve ..... une bonne enveloppe pour mieux virer....

  • Par Before - 16/07/2013 - 11:04 - Signaler un abus @jerem

    "les bons gouvernements aux politiques a tendance liberales ont su faire croitre avec autant de dexterité" : peut-être que justement, ces gouvernements n'ont AUCUNE tendance libérale... TOUS les partis politiques français sont étatistes et certainement pas libéraux. Le réflexe anti-libéral est tellement ancré dans l'esprit des français qu'ils ne savent plus rien discerner. Le système en oeuvre en France et en Europe n'est pas libéral. Il s'agit de capitalisme de copinage, où les renvois d'ascenseurs entre politiques, lobbyistes et grands patrons sont un mode de vie.

  • Par ZOEDUBATO - 16/07/2013 - 11:18 - Signaler un abus OK mais rappellez-moi le taux de chômage, le nombre d'heures

    travaillées par an et le coût total du travail par heure

  • Par Jean-Baptiste S. - 16/07/2013 - 12:41 - Signaler un abus 700€ par citoyens

    payés par qui ? par les citoyens en impôts ? 700€ par personne ! Par les entreprises ? 700€ de moins sur les salaires ! Reste une solution : par les riches*. * Définition d'un riche : personne qui gagne plus que le SMIC. Toi quoi !

  • Par Ganesha - 16/07/2013 - 15:27 - Signaler un abus Communisme Rénové

    Ayant publié ici des dizaines de commentaires où je faisais la promotion de cette idée, je me dois d'intervenir et d'approuver...Il quasi impossible, même pour des spécialistes, d'imaginer tous les bouleversements qu'entraineront cette forme de "Communisme Rénové" ! Je suis évidemment bien maladroit en lui donnant cette appellation qui va suffire à braquer bon nombre d'entre vous, mais elle est inéluctable et seuls les plus vieux (qui sont aussi ses plus vigoureux opposants) peuvent espérer mourir afin de ne jamais la voir se réaliser... Disparition de la misère et des inégalités sociales : il y aura bien sûr aussi un revenu et une fortune maximum. La nature humaine restera ce qu'elle est, mais il y aura certainement une forte diminution de la violence et de toute une série de méfaits... Le salaire ne sera plus qu'une "petite somme incitative", mais il y aura bien sûr aussi l'obligation pour la société de proposer un travail à tous ceux qui le désirent et cela implique, si nécessaire, la création de postes de fonctionnaires : là, je me doute que certains d'entre vous doivent arrêter leur lecture et prendre d'urgence un médicament pour la crise convulsive qui vient de débuter...

  • Par Ganesha - 16/07/2013 - 15:30 - Signaler un abus Pays Frères

    Mais une conséquence qui va réjouir une très large majorité de mes lecteurs : à moins de voir "déferler toute la misère du monde", ce système devra, bien entendu, dans un premier temps, être strictement limité aux nationaux : rappeler vous : dans les anciens pays communistes, l'immigration n'existait pas, on accueillait simplement quelques rares "amis sélectionnés" venant de "pays frères" !

  • Par Heisenberg - 16/07/2013 - 17:50 - Signaler un abus La meilleure idée qui soit

    Tout est dans le titre !

  • Par vangog - 16/07/2013 - 23:46 - Signaler un abus Il semble que la loi sur "le mariage pour tous" ait

    provoqué de graves dégâts collatéraux chez ceux qui cumulent la double tare d'être économistes et professeurs! Voilà qu'ils prônent maintenant le "chômage pour tous" et la "maladie pour tous"... Et c'est vrai qu'il n'y aurait plus aucune distorsion due aux effets pervers des allocations variables, grâce à cet allocation unique, qui récompenserait autant celui qui n'a jamais cotisé, ne travaille pas (et n'en aura jamais envie...), n'a pas d'enfants et n'est pas malade, que celui qui possède travail, famille nombreuse, très longues et coûteuses cotisations et une petite maladie longue durée en prime, dont le risque n'épargne personne, même les plus abrutis et les plus à gauche!... Entre les allocations à la carte et l'allocation unique obligatoire, mon cœur balance... Et vive la société des loisirs forcés, idéal du socialisme dégénèré!

  • Par jerem - 17/07/2013 - 00:53 - Signaler un abus @Before - 16/07/2013 - 11:04

    oui il est vrai que le capitalisme à la goldman sachs c'est encore mieux . ilustration de la journée . la société annocne 1,9 milliards de benefice et son ancien salarié comparait seukl car elle a sur negocié une amende en silence de 500 millions .... les comiques qui ont ét bernés par les produits toxiques peuvent toujours attendre une indemnité , l'etat a empoché 500 milions ce qui est forcément moins que les paumes subies par les clients qui ont signés sur le nom de l'enseigne et non pas du salarié (qui reste tout a fait raccord avec sa boite poru le cynisme). oui c'est vrai c'est nettement mieux au pays de reference ... un peu comme la derniere illustration de la brillantissime strucutre de la justice avec le non lieu pour celui qui tue sans cause ..... En effet . une bonne liberté comme celle qui montre des patrons artisans qui ne peuvent pas se payer une mutuelle car trop chere pendant que l'employé d'une boite mondiale peut etre couvert (le temps de son usage bien sur) ..... c'st vrai que l'on reve d'une administration ou l'on peut reduire de 30% du jour au lendemain les retraites des fonctionnaires territoriaux pour cause de faillite .....

  • Par camsd - 17/07/2013 - 12:34 - Signaler un abus Et si on se renseignait correctement pour pouvoir débattre ?

    Bonjour, Je fais partie de celles et ceux qui demandent justement que le débat public soit lancé quant à un Revenu de Base Universel en Europe. Il y a bien sûr de nombreuses interrogations chez chacun. Lisez les articles que l'on vous propose et participez aux échanges : https://www.facebook.com/groups/revenu2base.france/ http://revenudebase.info/ Vous avez le droit d'être contre seulement une fois que vous vous êtes documenté :) Les questions de financement sont notamment abordées, il y a plusieurs propositions. De mon point de vue, les bénéfices humains et économiques qui en découleront valent largement la chandelle. À tous ceux qui souhaitent un changement des mentalités, un Revenu socle qui rend les Hommes dignes me paraît un bon départ :)

  • Par Pascal36 - 17/07/2013 - 13:14 - Signaler un abus POUR CEUX QUI N'AURAIT TJRS PAS COMPRIS L'AVANTAGE DU RDB

    Pour tous ceux qui n'aurait pas encore compris l'avantage du revenu de base , voici un lien qui vous permettra de comprendre tout ses avantages. Contrairement aux idées reçues , il n'y aurait pas besoin de taxer plus le travail , ni de trouver plus d'argent pour le financer , car il pourrait être financé par nos dépenses actuelles. Je vous invite à lire ce lien : https://www.facebook.com/notes/pascal-le-grand-fr%C3%A8re/merci-a-vous-de-prendre-deux-minutes-de-votre-temps-et-de-lire-ce-qui-suit-dans-/537825259587502

  • Par clara - 17/07/2013 - 17:06 - Signaler un abus Un peu flou tout ça ?

    Certes le système actuel est une vraie usine à gaz et il est plus avantageux de percevoir des prestations sociales que de travailler quand on a un emploi peu qualifié et payé au SMIC Mais si séduisante qu’elle apparaisse cette hypothèse laisse de nombreux point d’interrogations : Nous ne sommes pas un émirat du Golfe qui peut redistribuer les royalties du pétrole , à ses nationaux, fort peu nombreux d’ailleurs. Quelques questions en vrac : Comment financerait-on ce revenu ? Par la consommation et la TVA ? Pourquoi un revenu unique inciterait-il au travail ,alors que le Rsa ne le fait pas ? Comment calculerait-on alors les retraites ? Ceux qui travaillent devront donc cotiser à des caisses privées pour leur retraite ? Les allocations de perte d’emploi disparaissent elles ? Quid des impots ? L’hypothèse de remplacer les hommes par les robots et de leur verser une « compensation, ne me séduit gère Est –ce une société à la ORWELLS qu’on nous propose ? Alors , Pas pour moi !!

  • Par anakyn - 18/07/2013 - 11:12 - Signaler un abus Il faut supprimer

    l'Etat-Providence ! Nous ne sommes plus dans les 30 Glorieuses, où l'Etat pouvait se permettre de filer de l'argent (celui du contribuable, bien entendu) à des gens qui ne voulaient pas en foutre une..... De nos jours, les classes moyennes, à savoir celles qui paient des impôts, en ont assez de voir que certains ne viennent en France que pour bénéficier de l'extrême générosité de la France, tout en refusant de respecter les lois de la république et de vivre comme chez eux, voire de s'en prendre physiquement à ces "pauv'cons" de contribuables..... Il serait peut-être temps que nos gouvernants, de quel bord politique qu'ils soient, s'en rendent compte ou ce sera la guerre civile dans pas longtemps !

  • Par Cap2006 - 18/07/2013 - 12:00 - Signaler un abus Pour un Revenu de Subsistance ....

    Je suis convaincu que la piste mérite d'etre soumise à référendum aussi en France.... autour d'un projet équilibrant les droits et les devoirs... 1- le Revenus prenant la place à toutes les niches fiscales, allocations, chomage, retraite etc... ( 50% enfant, 150% personne en dépendance) = simplification, égalité, etc... absolues = vrai choix de vie, encouragement à la prise de risque, sécurisation des parcours 2- fusion de tous les statuts de travailleur : contrat de travail unique pour fonctionnaire, CDI, intermittents, indépendants , avec même taux de cotisation fixé selon turn over, absentéisme et ancienneté médiane de l'employeur , avec liberté d'embauche et de licenciement = simplification = flat tax sociale variable suivant le comportement de l'employeur ( valorisation des bons employeurs) = publication en ligne pour chaque employeur du nb de salariés, taux de turn over, ancienneté médiane, taux d'absentéisme et taux de " flat tax sociale" 3- collecte de la flat tax sociale ( et autres impôts et cotisation) sur les flux financiers virement, retraits, etc.. = taxation travail dissimulé

  • Par jerem - 18/07/2013 - 17:32 - Signaler un abus @anakyn - 18/07/2013 - 11:12

    ecoutez, allez vous refaire une piqure de rappel de vos cours d'histoire economique .... et placez un peu la date d'arrivée de l'etat providence pour regarder ce qui s'etait passé juste avant et qui justifiait sa mise en oeuvre .... si c'est une bonne boucherie mondialisée que vous souhaitez en pensant tres connement que vous pourriez inevitablement en etre épargné , vous et votre famille (ascendant et descendant) ; chiche : on supprime l'etat providence et faudra pas venir nious les briser avec les discours du privé à la sauce Allianz ou MMA qui sont les nouveaux assureurs providence sans transparence et sans controle (la derniere remise sur le tapis cette semaine : la cagnotte de 3 milliards non restitués sur les assurance vie -* cela fait 10 ans que cela dure et rien ne se passe) .....

  • Par jerem - 18/07/2013 - 17:35 - Signaler un abus @clara - 17/07/2013 - 17:06 - Debranchez votre Petit Wauquiez

    "clara - 17/07/2013 - 17:06 - Signaler un abus Un peu flou tout ça ? Certes le système actuel est une vraie usine à gaz et il est plus avantageux de percevoir des prestations sociales que de travailler quand on a un emploi peu qualifié et payé au SMIC" FAUX JUSTEMENT c''est pour cela que le RSA Activité existe. Mais evidemment WAuquiez preferait faire de la bonne demago avec son electeur imaginaire plutot que d'expliquer qu'un million de salariés qui pouvait demander le RSA Activité ne le faisait pas , à tort. Entre rapporter des voix avec des déclarations comme "le cancer de l'assistanat" et verser ce que son gouvernement avait voté ... Evidemment le rayeur de parquet avait fait un choix .

  • Par jerem - 18/07/2013 - 17:52 - Signaler un abus @Pascal36 - 17/07/2013 - 13:14

    oui il est mignon le propos sur le revenu de base dont vous donnez le lien. a un détail prés .... nous ne partons pas de rien . et la mondialisation ne disparait pas par un coup de baguette magique et ce ne sont pas des bisounours pareils qui mettrons des douaniers en nombre au frontieres pour changer les tonneaux des danaides. la pétition à la maniere d'une initiative citoyenne .. on leur souhaite bonne chance . à 55.000 signatures apres 6 mois quand il en faut au moins un million pour avoir l'avis de la commission européenne (et non pas la mise en place d'un referendum) selon une répartition minimale par pays en plus.... Quant aux approches fiscales ... mettre l'impot sur le revenu comme un impot sur le capital ... c'est dire le niveau de connaissance fiscale de l'individu. Parlez des professions liberales et des licenciement qu'elles pratiqueraient parce que prise à la gorge... c'est vrai que des cabinets d'avocats, médicaux et des pharmacies qui ferment en mettant sur le carreau des dizaines de salariés , on nous en parle tous les jours .....comme on nous parle tous les 4 matins de la BMW dernier cri du boulanger et de la rolex du plombier

  • Par jerem - 18/07/2013 - 18:02 - Signaler un abus @Pascal36 - 17/07/2013 - 13:14

    mais cela vaut d'etre attentif a ceux qui proposent cette votation . Noms des organisateurs: Jourdan Stanislas, Sambor Klaus, Kusstatscher Sepp, Raptis Olympios, Gerlic Branko, Miller Anne, Blaschke Ronald et la lecture des adresse mails pour voir un autrichien de chez aon (courtier en assurance) et un vert allemand ..... et manifestement pas un francais (d'origine s'entend car evidemment aujourd'hui c'est la grande famille comme chez france tele - bien differents bien ensemble ..... on voit cela d'ailleurs depuis 2008) Alors avant de proposer le paradis sur terre sans frontieres.... deja il faudra harmoniser les espaces zone euro, union européenne et shengen que les élus et gouvernements se sont manifestement efforcés de rendre le plus bordélique possible .... leur proposition c'est un peu comme le minimum vieillesse a toute personne ayant vecu au moins 5 ans en france ; sans avoir besoin d'etre de nationalité francaise .... un excellent débat pour une boucherie tranquille . Et si la population active se découpait par tiers .... pourquoi diantre ne pas partager le travail ?

  • Par jerem - 18/07/2013 - 18:12 - Signaler un abus @Pascal36 - 17/07/2013 - 13:14

    d'ailleurs ils mettent bien en evidence le capotage d'une proposition mal construite et démontable sans trop d'efforts (mais c'est peut etre pas si involontaire.... aon sous le coude) http://basicincome2013.eu/ la barre d'avancement des signatures au 119e jours sur 299.... ils sont vraiment tres loin du score Mais bon l'argumentaire est faiblard . peut etre qu'apres 100 minutes de documentaire cela est il different grundeinkommen.tv/?p=846

  • Par charlesingalls64 - 19/07/2013 - 14:27 - Signaler un abus N'importe quoi ces suisses...

    Et une fois que les prix ont pris 40% avec 2000 euros de salaire universel on fait quoi ? On passe à 4000 euros ? Votre fausse bonne idée aura la couleur du chocolat mais ce sera de la merde..... et de la vraie ! Recalés en maro-économie de base. Les premiers à payer l'addition d'une injection massive de liquidités dans une économie sont toujours les plus faibles.

  • Par Tell - 20/07/2013 - 05:39 - Signaler un abus Non, la Suisse n'envisage rien du tout

    Non, LA SUISSE n'envisage rien de telle. La Suisse est juste une démocratie directe où le peuple est le seul souverain. En récoltant 100'000 signatures (sur 8 millions d'habitants), on peut déclencher une initiative populaire qui mène à une votation et ce sur n'importe quel sujet, qu'il soit sensé ou absurde. Les chances que le revenu universelle passe auprès du peuple sont proche de zéro. Nous avons rejeter balayé une initiative sur 6 semaines de vacances pour tous au grand étonnement de vos politiciens de gauche. La Suisse est un pays qui doit son succès à des valeurs libérales et composé de citoyens responsables. Nous ne croyons pas à l'idéologie de l'état providence, au contraire, nous ne voulons pas trop d'état. Une initiative sur le revenu universelle n'a que des chances infimes d'aboutir, elle devrait être rejeté par au moins 80% de la population. Donc affirmer que nous envisageons le revenu universelle est complètement mensonger, pour le moment, il y a juste 1.2% des habitants qui ont signé afin qu'on débatte et vote sur ce sujet, ce qui ne veut même pas dire qu'ils voteront pour, juste qu'ils soutiennent l'idée d'un débat et d'une votation.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gilles Saint-Paul

Gilles Saint-Paul est économiste et professeur à l'université Toulouse I.

Il est l'auteur du rapport du Conseil d'analyse économique (CAE) intitulé Immigration, qualifications et marché du travail sur l'impact économique de l'immigration en 2009.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€