Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Réforme des retraites : ce que seraient les priorités si elles étaient fixées par les Français

La réforme des retraites, promesse de campagne d’Emmanuel Macron, est l'un des futurs chantiers du gouvernement pour la rentrée 2018. Quels sont les aspects sur lesquels les Français sont prêts à évoluer et quels sont les fondamentaux auxquels ils sont attachés ? L'institut BVA a dressé un état des lieux de l’opinion en sondant sa communauté citoyenne, POP by BVA.

Dans la tête des Français

Publié le
Réforme des retraites :  ce que seraient les priorités si elles étaient fixées par les Français

 Crédit GERARD JULIEN / AFP

La réforme des retraites était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. Ce dossier épineux est l'un des futurs chantiers d’envergure du gouvernement.

 
Si l’élaboration du projet est prévue à partir de la rentrée 2018 (par l'intermédiaire d'ateliers en région puis avec des discussions avec les partenaires sociaux en 2019), les premières étapes ont déjà été entamées.
En septembre 2017, Jean-Paul Delevoye a en effet été nommé haut-commissaire à la réforme des retraites. Une consultation publique a été lancée en ligne sur le sujet à la fin du mois de mai 2018.
 
Selon quels grands principes réformer le système ? Quels sont les aspects sur lesquels les Français sont prêts à évoluer et quels sont les fondamentaux auxquels ils sont attachés ?
 
Avant l'important chantier de la rentrée 2018, l'institut BVA a dressé un état des lieux de l’opinion en sondant sa communauté citoyenne, POP by BVA.
 

LA RÉFORME DES RETRAITES, UN ENJEU PRIORITAIRE 

Un sujet qui mobilise les membres de la communauté de façon transgénérationnelle autour de la nécessité de réformer 
 
« C'est un sujet qui m'intéresse. Oui, il est nécessaire de réformer car la retraite est un sujet central. » Femme, 26 ans, Cadre, Île-de-France, Gauche
 
« En tant qu'actuel payeur des cotisations et futur retraité, ça m’intéresse à double titre. Peut-être qu'au final il ne faudra rien changer (j'en doute) mais en tout cas une grande remise à plat ne fera pas de mal. » Homme, 47 ans, Cadre, Ile-de-France, Centre Droit 
 
« C'est ce qui fait l'avenir des salariés. C'est un débat essentiel pour la cohésion sociale et pour l'avenir du pays. » Homme, 62 ans, Chef d’entreprise, Pays de la Loire, Gauche
 
« Pour la complexité du système il serait effectivement de bon ton de réformer. » Homme, 39 ans, Cadre, Ile de France, Gauche
 
La perception d’un système injuste, que les membres de la communauté illustrent spontanément par la question très médiatisée des régimes spéciaux, crée une exigence de justice.
 
« Il me semble indispensable de réformer car il me semble que nous faisons de moins en moins confiance au système actuel, que les règles sont compliquées et différentes d’un régime à l’autre. J’ai le sentiment que des injustices existent entre les professions... » Homme, 46 ans, Cadre, Occitanie, Centre 
 
« Il y a des régimes à revoir, certaines caisses sont privilégiées : SNCF, EDF. » Femme, 74 ans, Retraitée, Bretagne, Droite
 
« Tel qu'il est actuellement, le système me semble injuste et trop complexe. Il y a trop de régimes particuliers, trop d'écart entre les valeurs des cotisations des uns et des autres, ça consomme beaucoup de fonctionnaires, de paperasses et ça coûte cher. » Homme, 32 ans, Cadre, Occitanie, Droite
 
« Certains régimes spéciaux type SNCF n'ont plus lieu d'être. » Homme, 39 ans, Cadre, Ile-de-France, Gauche
 
Une perception négative du grand public qui heurte les principaux intéressés :
 
« Personnellement, je fais partie des régimes spéciaux, un régime créé vers la fin du 19° siècle. Ce régime spécial faisait partie du contrat de travail et des arguments avancés à l'embauche. J'ai déjà 4 ans et 7 mois à faire en plus de ce qui m'a été dit il y a 35 ans, je pense avoir déjà fait un effort... Accessoirement, je paie 2% de plus que le régime général (cotisations salariales et patronales...) » Homme, 53 ans, Cadre, Hauts-de-France, Centre gauche
 
Une évolution de la société française qui rend nécessaire une réforme des retraites
 
Un changement sociologique : des carrières de moins en moins linéaires
 
« [La réforme des retraites est un] sujet important qui concerne tout le monde. Chacun doit s’en convaincre : les carrières seront de plus en plus fractionnées, dans des entreprises différentes certes mais aussi sous des statuts différents : fonction publique, privé, agriculture, autoentrepreneur, chef d’entreprise, profession libérale… » Homme, 66 ans, Cadre, Hauts-de-France, Centre droit
 
La reconnaissance de la nécessité d’allonger la durée de vie active au vu de l’évolution démographique de la France 
 
« Allonger l'âge de retraite, pourquoi pas sachant qu'on vit beaucoup plus longtemps qu'avant » Homme, 39 ans, Cadre, Ile de France, Gauche 
 
« Le vieillissement de la population et l'allongement de la durée de vie en bonne santé impliquent, je pense, la nécessité d'allonger la durée de la vie active. » Homme, 32 ans, Cadre, Occitanie, Droite
 
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Labarthe - 19/07/2018 - 13:36 - Signaler un abus Le point...

    Je ne suis pas un spécialiste; un système qui en apparence sera plus égalitaire - je me méfie toujours de ce mot dans la bouche de politiques - Il me semble que le problème réside dans la valeur qui sera donnée à ce point et à son évolution. Pour l’instant on parle de facteurs d’évolution objectifs mais qui en réalité se révéleront subjectifs. Je pense que le but c’est d’arriver à une retraite à l’Anglaise ou à l’Americaine dans le futur hyper libéral, qui est l’idéal de notre Président, .....c’est à dire pas grand chose. Idéal qui ne prend en compte que les gens productifs + les très très pauvres pour la photo.

  • Par Anguerrand - 20/07/2018 - 07:26 - Signaler un abus Une difficulté majeure pour le gouvernement

    La solution égalitaire serait de x € par point cotisé. Problème le secteur publique cotise moins que le privé et a des retraites plus élevées. Moyenne des retraites; public 2100€/ mois, secteur privé 1100€. La différence est encore pire pour les régimes spéciaux. Donc il faudra prévoir des grèves énormes si le gouvernement applique cette règle. Il ne le fera donc pas et le privé continuera à payer pour le public. Il est même vraisemblable que les retraites du privé seront amputérs une nouvelle fois.

  • Par vangog - 20/07/2018 - 09:36 - Signaler un abus Inégalité electoraliste!

    Les gauchistes (sens large) ont créé ces inégalités de retraites, par pur électoralisme, car Terra Nova avait ciblé certaines catégories d’electeurs dont ils avaient besoin de remplir leur hotte...les gauchistes ne reviendront pas sur ces inégalités qui leur ont permis de gagner...pas fous!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

BVA POP2017

POP2017, ou Plateforme des Opinions Publiques est un dispositif inédit mis en place par BVA et Salesforce dans la perspective des élections présidentielle et législatives de 2017. Il s’agit d’un laboratoire d’analyse des opinions politiques permettant de dresser un panorama à 360° des opinions des Français et de saisir en temps réel l’influence de l’actualité sur les mouvements d’opinion.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€