Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 18 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Réactions de l'après-débat : François Hollande estime que "les masques sont tombés"

Par ailleurs, Ségolène Royal a évoqué le "sérieux et l’efficacité d'Emmanuel Macron face "au vide et à l'incompétence".

Le jour d'après

Publié le
Réactions de l'après-débat : François Hollande estime que "les masques sont tombés"
  • Les deux candidats ont débattu en direct dès 21 heures sur TF1 et France 2
  • L’économie, la protection sociale, la sécurité, l’Europe, les questions internationales, l’éducation ont été abordés
  • Les échanges ont été souvent agressifs, voire brutaux
  • Emmanuel Macron a été jugé le plus convaincant d’après un sondage Elabe pour BFMTV

 

>>>> Présidentielle : revivez le très vif débat de l'entre-deux tours entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen

18h00 : fin de ce direct

17h00 : François Hollande estime que "les masques sont tombés" lors du débat 

"Le débat a été pénible à suivre, mais il a été utile parce qu'il est apparu ce que l'on savait déjà, c'est que le projet de Mme Le Pen était non seulement incohérent mais dangereux", a déclaré le chef de l'État sortant devant la presse, lors d'une visite à Alençon, dans l'Orne.

14h30 : Barack Obama annonce son soutien à Emmanuel Macron

L'ancien président américain a annoncé son soutien au candidat d'En Marche sur Twitter. L'élection française "est d'une importance capitale pour l'avenir de la France et les valeurs que nous chérissons, parce que l'avenir de la France importe au monde entier", écrit-il. 

11h15 : La pire audience pour un débat depuis 1974

La pire audience depuis 1974. Le grand débat de l’entre-deux tours entre les candidats Marine Le Pen et Emmanuel Macron a été suivi par 16,5 millions de personnes sur l'ensemble des chaînes qui le retransmettait, soit plus de 60% du public. En 2012, le débat de l’entre-deux-tours avait été suivi par 17.05 millions de téléspectateurs, soit 62.8% du public. Dans le détail, TF1 a rassemblé mercredi soir 8,1 millions de téléspectateurs (32% d'audience) tandis que France 2 en a attiré 7 millions (28% d'audience), soit 15,1 millions de téléspectateurs à eux deux. Viennent ensuite les chaînes d'information en continu.

9h55 - Manuel Valls : "Macron a été à la hauteur"

Pour Manuel Valls, Emmanuel Macron a été "à la hauteur, pugnace, précis, compétent" face à Marine Le Pen, "qui a montré son vrai visage : injure, violence, mensonge, approximation et c'est inquiétant". Invité de CNews, l’ancien Premier ministre a poursuivi :"Demain Emmanuel Macron peut être Président et on l'a bien vu à l'occasion du débat, quand on est face à l'extrême droite le débat n'est pas de même nature. Il y a une responsabilité supplémentaire d'être élu face à l'extrême droite, il doit rassembler et tenir le pays face à la violence de l'extrême droite qui ne va pas disparaître demain mais se poursuivre".

9h20 - "Il était nécessaire que le débat soit sévère" lance Marine le Pen

Au lendemain du débat, Marine Le Pen a estimé avoir "voulu lever le voile sur qui est Emmanuel Macron". Interrogée par RMC, la présidente frontiste a indiqué que "ce débat n'a pas permis d'avoir une idée assez claire de qui est Monsieur Macron. Certes c'est un débat qui s'est déroulé en dehors des codes mais il était nécessaire qu'il soit sévère" car "on est en désaccord sur tout".

8h50 - Emmanuel Macron : "Quand vous vous faites insulter pendant toute une soirée, vous en sortez rarement grandi"

Emmanuel Macron était l’invité de la matinale de France Inter ce jeudi matin. "Je crois qu'il faut débattre avec le Front national. On n'arrive pas à démonter tous les mensonges mais on arrive à tordre le cou à certains." Le candidat a déploré qu’il n'y a pas de Front républicain. C'est la vraie différence avec 2002".  Il est également revenu sur les attaques de Marine Le Pen à son égard. "Quand vous vous faites insulter pendant toute une soirée, vous en sortez rarement grandi", a-t-il indiqué. "Je le subis depuis des mois sur internet sans avoir la possibilité de répondre parfaitement, je voulais être face à cela".

8h28 - Un débat instructif pour Borloo

Au micro de RTL ce jeudi matin, Jean-Louis Borloo, soutien d'Emmanuel Macron a loué un "débat très instructif", car il "a révélé les personnalités des deux candidats", selon l'ancien ministre. "D'un côté, quelqu'un qui faisait des procès et de l'autre, quelqu'un qui proposait des projets".

8h12 - "Désolé de le dire comme ça mais elle racontait n'importe quoi" lance le secrétaire général d'En Marche ! à propos de Marine Le Pen

Invité de France 2 ce jeudi matin, Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement En marche !, a loué le calme de son candidat. "Je trouve qu'il est resté calme, à sa place j'aurais été nerveux." En revanche, il a critiqué sa rivale : "Pour masquer ses lacunes elle choisissait l'agressivité. Désolé de le dire comme ça mais elle racontait n'importe quoi."

7h58 - La presse internationale ne se montre pas tendre

Le reste du monde n'a pas été été pas franchement convaincu par le débat de l'entre-deux-tours. . Les journaux des Etats-Unis ont constaté "une américanisation" du débat. Le "New York Times" estime que le face à face a plus eu l’air d’une "empoignade dans le style de la télévision américaine qu’une discussion raisonnée telle que les Français en ont pris l’habitude", tandis que le "Washington Post" a mesuré la différence entre un débat "d’ordinaire d’habitude sobre et mesuré" et "une rixe à l’américaine" où "les insultes ont volé".

A LIRE AUSSI : "Dialogue de sourds", "pugilat", "venimeux" : la presse internationale plutôt consternée par le débat

7h31 -  Ségolène Royal fustige le "vide et l'incompétence" de la candidate frontiste

Sur Twitter, les différents soutiens des deux candidats ont, sans surprises, loué les performances de leur  champion. Vice-président du Front national, Florian Philippot a jugé que la candidate frontiste était "dans le concret et l'espérance" alors que son rival était "empêtré dans un bilan et des réseaux financiers qu'il tente de faire oublier".

7h15 -  Marine Le Pen estime qu'Emmanuel Macron a été "agressif"

Peu après leur prestation, les deux candidats se sont exprimés sur leur ressenti. Marine Le Pen a jugé que son adversaire avait été "agressif". "Il a fait des attaques personnelles, a-t-elle indiqué. "En même temps, c’est la marque de quelqu’un qui a du mal à répondre sur le fond, sur le fond des multiples soumissions qui sont les siennes. Mais moi j’ai l’habitude à la différence de lui. J’ai l’habitude d’être maltraitée, d’être insultée, d’être attaquée à titre personnel. Ça ne m’a pas vraiment déstabilisée, vous l’aurez compris". Et d'ajouter : "La tendance était plus positive pour moi et négative pour lui, j’espère que ça va l’accélérer. Moi je suis un challenger, j’ai tout à gagner"

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par edac44 - 04/05/2017 - 09:18 - Signaler un abus Vous appelez ça un débat ???

    Un pugilat qui démontre une fois de plus, l'incapacité crasse du FN à assumer quoi que ce soit et surtout pas le destin de la France. Quant à son adversaire, on a quand même le sentiment que ce dernier est surtout soutenu par la finance internationale qui y voit là, le meilleur moyen de protéger ses intérêts au détriment de celles et ceux qui produisent les vraies richesses du pays. Espérons que les législatives permettent de corriger un peu le "tir" et éviter au futur "p'tit chef" de faire n'importe quoi mais ça ne va surement pas être facile. Inch Hallah !... "Wait and see"

  • Par cloette - 04/05/2017 - 09:30 - Signaler un abus Débat raté

    Mais un Macron inquiétant par un projet funeste et une personnalité instable . LaFrance est foutue . Il n'aura comme Hollande aucun état de grâce , l'enfer va continuer .

  • Par assougoudrel - 04/05/2017 - 09:30 - Signaler un abus Concernant la CSG, EM

    a copié Fillon mot pour mot, sauf que ce dernier voulait augmenter la TVA et diminuer les charges salariales.

  • Par assougoudrel - 04/05/2017 - 09:32 - Signaler un abus Je ne veux pas défendre

    MLP, mais à cause des médias qui ont tout caché concernant Macron, elle était bien obligée de mettre sur la table les noms de ses soutiens, dont des islamistes, ce qui était très gênant pour son adversaire. On a même vu les deux journalistes lui venir en aide quand il était en difficulté, voulant passer à un autre sujet. Si tout avait été dévoilé et que les français étaient au courant, le débat serait plus apaisé. Avec F. Fillon, la classe, la prestance, ainsi qu'une posture de chef d'état seraient là, ce qui n'était pas le cas pour ces deux zigotos.

  • Par assougoudrel - 04/05/2017 - 09:45 - Signaler un abus @ arcole 34

    Mes respects, mon ami. je comprends à présent votre position. Très cordialement.

  • Par mymi - 04/05/2017 - 09:46 - Signaler un abus entre la peste et le cholera

    une seule solution, donner le moins de voix possible à Macron donc ABSTENTION et donner une majorité LR aux législatives pour diminuer voire contrer ses projets mortifères pour la France

  • Par vangog - 04/05/2017 - 09:51 - Signaler un abus L'inversé Présidentiel, digne copie de Hollande...

    l'inverseur de courbes, l'inverseur de femmes, l'inverseur du sens des mots...Dix fois Emmanuel Macron a aboyé à Marine Le Pen "vous dites des bêtises, vous dites des mensonges!" Et il l'a traitée une fois de "parasite"...je n'ai entendu Marine Le Pen insulter Emmanuel Macron à aucun moment, mais je ne suis qu'un bas-du-front à l'ouïe basse...

  • Par bern4243 - 04/05/2017 - 11:02 - Signaler un abus ben voila le résultat est la

    un débat entre deux personnes complétement inexperimentées, dont l'une MLP n'a jamais été confronté aux responsabilités et dont l'autre ne fait que reprendre la suite de Hollande ; des français qui comme d'habitude regarde le doigt au lieu de regarder la lune

  • Par Archeboc - 04/05/2017 - 14:57 - Signaler un abus Triste débat...

    Désolé de l'écrire, mais Macron a été moins pire que MLP ! Ce qui ne m'empêchera pas de voter blanc ...

  • Par jurgio - 04/05/2017 - 17:30 - Signaler un abus Macron a été moins pire...

    Normal puisqu'il joue au premier de la classe. Le faux-jeton qui sait tromper son monde. Ça nous gonfle les .urnes

  • Par Alain Proviste - 04/05/2017 - 17:59 - Signaler un abus LA POISSONNIERE ET L'ANDROIDE

    Je n'ai vu (tenu) que certains moments. MLP était il est vrai agressive, même si elle appuyait parfois où il fallait, et lui franchement arrogant, même si c'était tentant quand elle a confondu les dossier SFR et ALSTOM. Il faut bien dire qu'aucun des 2 ne fait follement envie à l'Elysée ! Les médias insistent à mort sur l'agressivité de Marine mais ils sont tellement peu objectifs.

  • Par gerint - 04/05/2017 - 20:12 - Signaler un abus La formation de Macron

    Elle inclut de pouvoir soutenir n'importe quoi et son contraire tour à tour avec brio sans étar d'ame et il ment sans cesse

  • Par gerint - 04/05/2017 - 23:59 - Signaler un abus Ce n'est pas le jeu

    Ce n'est pas le jeu démocratique qui a élu Macron Président car sa position résulte d'une imposture totale après le travail de sape des candidats de Droite opéré par le pourri de l'Elysée et son équipe ainsi qu'une oligarchie ploutocrate qui œuvre contre les nations. Il est illégitime mais sera hélas élu et sera l'objet d'un rejet total de millions de Français.

  • Par vangog - 05/05/2017 - 02:13 - Signaler un abus Et en matière de masques, il s'y connaît scooterman!

    Lui qui a été, pendant cinq ans, le pantin animé par la finance internationale et le capitalisme de connivence gauchiste, a refilé aux Français médusés par les médias Ernotte-Field-Pfimlin, son vieux masque recyclé en lessive Macron pour ménagère de cinquante ans: elle n'est pas dégoûtée!...Mais, Mais, Mais...un seul dernier petit village Arverne peuplé d'irréductibles Gaulois résiste encore à l'envahisseur mondialiste, et au traitre Macron, collabo des Romains! (la Trinité-sur-mer?)...

  • Par GRAR - 05/05/2017 - 08:43 - Signaler un abus Le vrai "masque"

    Le masque ne tombera que lorsqu'une investigation sérieuse aura révélé les données de l'opération conduite par le trio Hollande Jouyet Sapin pour biaiser le suffrage universel et assurer le maintien au pouvoir de ce clan.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€